Avocats, magistrats, corruption et escroquerie: Voici comment la justice camerounaise dévoile son plus triste visage

0
32

Il y a quelques jours, la justice camerounaise a présenté un triste spectacle dans une salle d’audience du tribunal de première instance de Douala-Bonanjo.

Des avocats en colère, des juges indignés et des policiers déterminés sur place. Lorsqu’elle a été appelée à l’aide, la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes pour forcer les avocats à quitter la pièce. Comment on est venu ici? Selon les médias et certaines déclarations, tout a commencé avec la condamnation d’un avocat à 18 mois de prison pour un crime dont nous ne sommes pas au courant. Avant le verdict, ses deux conseillers avaient demandé à sa famille de « voir » le juge. Une fois l’argent encaissé, les avocats auraient rencontré le juge non pas pour lui donner le jackpot, mais pour faire appel à sa maternité et éviter une solide condamnation de sa cliente. Malheureusement, les faits étaient graves et avérés.

En colère, le frère du condamné serait allé réclamer au juge les trois millions de francs suisses parce qu’il n’avait pas respecté les termes du contrat malgré les sommes prétendument versées. Elle lui dit qu’elle n’a rien reçu. Pour voir clairement, il aurait organisé une rencontre avec le frère du condamné et les deux avocats de ce dernier. Le frère aurait gardé sa version des faits. Les avocats auraient tout nié, arguant que les trois millions étaient plutôt leurs honoraires. Agacé, le frère aurait produit un enregistrement ou « voix » reçu sur son WhatsApp dans lequel l’un des avocats a confirmé que l’argent avait été restitué au juge. outré, il aurait confisqué le parquet et engagé des poursuites pour tentative de corruption et outrage au tribunal. Les trois personnes sont placées en garde à vue.

Le jour de l’audience, l’avocat demande la libération du parquet et se présente comme une caution pour ses collègues qui connaissent les adresses et les appartements. Ils auraient fait valoir que les avocats devraient être libérés en vertu du Code de procédure pénale. Le juge ne l’aurait pas entendu de cette façon et aurait rejeté l’affaire quinze jours plus tard. L’avocat des avocats et d’autres avocats aurait fait appel de la décision à haute voix. Les policiers présents sont appelés à rétablir l’ordre. Rien. Le président du tribunal chargé de la police judiciaire aurait fait appel à des renforts. Face au refus de suivre les avocats «indignés», la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour faire sortir les avocats.

Si les faits sont avérés, cette affaire part des trois millions demandés, pour aller corrompre la juge. mais l’argent ne lui aurait même pas été proposé, alors qu’on donnait d’elle, l’image d’une juge corrompue. ici remonte à la surface, un comportement préjudiciable à la justice. celui de certains avocats, pas tous heureusement, qui exigent de l’argent à leurs clients, en plus des honoraires, pour aller corrompre un magistrat, mais le détournent. Cette escroquerie existe aussi parce que certains magistrats, pas tous, se prêtent à ce jeu macabre. Que des avocats se transforment en démarcheurs pour des magistrats, ternit l’image de tout un corps.

Comment un magistrat peut-il respecter un avocat qui, faute d’arguments de droit, recourt à la corruption va le corrompre, ou tente de le faire ? souvent, des justiciables sont spoliés sur le dos des magistrats, au courant de rien, surtout si la décision rendue leur est favorable. Il faut attaquer le mal à la racine. le barreau compte des avocats respectables et compétents, autant que la magistrature, pour les magistrats. Mais au-delà de ces deux corps condamnés à vie, à cheminer ensemble, le triste spectacle de Douala a sérieusement écorné l’image déjà pas très bonne, de la Justice camerounaise. Le ménage doit être fait dans les deux corps.

REF: 237online.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]