CM – La réponse économique au Covid-19: la priorité pour le Made in Cameroon

0
15

Ce sujet a fait l’objet d’une réunion d’hommes d’affaires organisée par le mouvement « All Builders » mercredi dernier à Yaoundé

Coroleanercom ou comment tirer parti de la pandémie Covid-19 pour changer certains secteurs de la vie quotidienne Quoi qu’il en soit, telle est l’ambition de Jesse Happy Ndongo à travers son mouvement social intitulé « All the Builders » il y a quelques semaines, j’ai réuni des professionnels de différents métiers dans le cadre de Coroleaners Talks L’objectif est que les participants discutent: «Relancer il y avait une crise, alors allons-nous agir comme si de rien n’était? Il s’agit donc de nous asseoir et de parler de ce que cette crise nous a vraiment appris et des mesures à prendre pour que nous puissions relancer l’économie nationale», déclare Jesse Happy Ndongo.
Mercredi soir, l’initiative en était à sa huitième édition, il s’agissait cette fois de faire au Cameroun après le marketing, la finance, la santé, etc. Comment le développer davantage pour en faire une marque « La crise est toujours de deux côtés: la menace et les opportunités Covid-19, avec les décisions qui ont été prises, ont obligé les Camerounais à vivre chez eux car les frontières étaient fermées. Il y a un groupe de produits que nous ne pouvions pas importer donc nous avons dû nous fier aux produits locaux. Ce qui signifie que c’est une opportunité pour les producteurs locaux Ils doivent comprendre qu’il existe un marché local avec ses exigences. Nous avons mangé par défaut peut-être dans certains cas, mais il est important que nous améliorions nos produits, leurs emballages et leur goût afin de les amener au niveau des produits que nous importons », a déclaré Jean-Paul Chomdo, responsable d’une société d’échange pour lui, Il s’agit d’une réflexion stratégique sur le Made in Cameroon avec un accent particulier sur la définition même du concept D’autres acteurs ont contribué à cette ambition de développer ce secteur
Pour Guy Bertrand Bocham, PDG d’Agritek Consulting, cette épidémie témoigne de la richesse du pays. «Il faut être en mesure d’identifier les secteurs stratégiques et ceux qu’il faut protéger, notamment le secteur de la nutrition et le secteur de la production primaire. J’ai réalisé pendant cette crise que le Cameroun n’avait pas de stock de Produits Les stocks sont détenus par des particuliers qui font des affaires. Cependant, le pays doit avoir un stock stratégique pour gérer les crises potentielles. Nous ne pouvons pas vivre avec des stocks étrangers, il faut donc mettre en place le «Made in Cameroon»  », déclare Jay-Bertrand Bocham en fin d’année Un forum Coroleaners a été prévu qui réunira toutes les personnes qui ont participé aux discussions et bien plus. «Nous travaillons à la publication d’un carnet de décisions ou de recommandations par secteur pour que même ceux qui ne participent pas personnellement puissent avoir une idée des destinations. Regardez et voyez comment nous pouvons avancer ‘

Tous les jours, où que vous soyez, consultez le magazine complet en ligne Abonnez-vous à cameroon-Tribune

CM – La réponse économique à Covid-19: une priorité faite au Cameroun

Source: https://www.cameroon-tribune.cm/article.html/34593/fr.html/riposte-economique-au-covid-19-priorite-au-made-in

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]