Derniere minute: Voici pourquoi Albert Dzongang veut se rendre au régime Biya

0
177

Le chef de la «Dynamique» et conseiller de Maurice Kamto, le président du Mouvement de la Renaissance camerounaise, envisage de sortir de sa cachette pour continuer à défier le régime de Yaoundé. Il appelle la population à se mobiliser pour de nouvelles manifestations pacifiques.

L’opposant Albert Dzongang, conseiller spécial de Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), est dans la ligne de mire des pouvoirs publics, qui le traquent depuis mardi 22 septembre 2020, pour avoir dirigé le «marches pacifiques» du MRC à Douala, visant à faire tomber le régime de Yaoundé.

Le président de «Dynamique» se cache depuis, et c’est depuis sa cachette qu’il a délivré, ce jeudi 22 octobre 2020, un message au peuple camerounais, dans lequel il annonce son retour sur la scène publique, pour continuer le combat pour la libération du Cameroun.

«Mes blessures guérissent. Je vais bientôt rentrer chez moi et être arrêté si le pouvoir dictateur le veut. Je suis le fils d’un grand combattant de la résistance et je ne peux pas être un lâche. Préparez-vous cher AP (amis pacifiques, NDLR), nous continuerons à manifester pacifiquement pour exiger le mieux-être de tous les Camerounais, y compris ceux qui nous combattent aujourd’hui, et la paix dans l’ONOS (Nord-Ouest et Sud-Ouest, NDLR) », A-t-il déclaré dans un élément sonore diffusé ce jeudi par le porte-parole du MRC, Joseph Emmanuel Ateba.

Albert Dzongang sait qu’il a du pouvoir derrière lui. C’est l’une des raisons pour lesquelles il ne s’est pas rendu, samedi 17 octobre 2020, dans son village natal, Bahouan, dans le département des Hauts-Plateaux, région de l’Ouest, aux obsèques de sa sœur aînée.

Même s’il sait qu’il ne peut échapper aux représailles lorsqu’il se montre, l’ancien militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC) ne cède pas aux appels à des manifestations pour «libérer notre président prisonnier chez lui., Ainsi que notre injustement arrêté. Les autorités testent notre capacité de résistance », dit-il, convaincu que les forces de défense et de sécurité ne doivent pas les dissuader car« aucune armée ne peut battre un peuple uni », affirme-t-il.


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]