Voici comment Certains adversaires de Kamto exécutent les ordres de Satan – Marie Thérèse Manga

0
36

Présidente du Club international africain des services (Cias) et fondatrice du Centre eurafricain d’accueil d’Hommes d’affaires ; lesquels-ont été enregistrés à l’Institut national de la propriété industrielle dans les années 90, l’évangéliste internationale et auteure de trois ouvrages notamment « Réalités de l’intervention divine dans le processus d’exécution de toute œuvre humaine », « Exposition du programme de Dieu au profit de l’Humanité » et « un Monde en Régression », réagit à l’actualité brûlante au Cameroun.

Comment avez-vous accueillie la nouvelle du massacre d’une demi-douzaine d’enfants dans une école à Kumba le week-end dernier ?

Avec beaucoup de peine. De l’émoi, de la consternation et de la désolation. Pour la femme et mère que je suis, j’ai pleuré pour ces enfants innocents qu’on a tragiquement arrachés à la vie alors qu’ils n’ont demandé qu’à aller à l’école pour apprendre et servir leur pays demain. Ma douleur est d’autant plus grande que cette situation vient attirer notre attention sur le Cameroun que nous voulons pour nos enfants, la Nation que nous voulons léguer à notre progéniture. C’est pourquoi j’en appelle à la paix, à la prise de conscience et au sursaut patriotique afin que cette guerre de barbares cesse pour de bon.

Suffit-il de proclamer la paix pour que la guerre dans le Noso cesse ?

Il ne s’agit pas de proclamer la paix. Il s’agit de songer et d’envisager une solution pacifique qui sera la bienvenue pour chacun des camerounais. Au gouvernement de faire son travail pour protéger les camerounais de ces horreurs, de sortir les camerounais de ce cauchemar qui dure depuis quatre ans. La prière est un puissant antidote mais, il faudra également que nous cessions de rester sourds et aveugles face à ces atrocités. Nous rêvons de vivre dans un pays uni. Prouvons-le en adoptant les solutions qu’il faut.

Comment y parvenir face à l’inactivité du président de la République qu’on a rarement vu à l’œuvre lors des évènements socio-politiques dans notre pays ?

Pour la situation du président Biya, j’avais déjà expliqué la raison de sa longue période d’inactivité. C’est Dieu qui nous l’avait imposé pour nous dévoiler la vraie raison de sa nomination suivie de sa longue maintenance à cette place qu’il occupe. Le non-respect de la volonté de Dieu a aggravé la sanction des camerounais, doublé par celle qui touche mondialement l’humanité. Nos dirigeants ont poussé la jeunesse à franchir la ligne rouge par les attaques contre leur Chef d’État parce que leurs injures se portent malheureusement sur Dieu, c’est à lui qu’on a à faire maintenant tant que le nom Biya occupera sa place.

Dieu a laissé libre cours à ses collaborateurs pour exercer leurs activités selon leurs volontés qui ne tiennent pas compte de la sienne. J’ai expliqué sans succès à plusieurs occasions cette situation. Nos dirigeants ne sont obligés de me croire alors qu’ils rejettent la parole de Dieu, le créateur de toute existence. Le plus fâcheux touche notre jeunesse innocente que j’encadre, j’ai consacré tout mon travail pour rassembler l’héritage à lui laisser.

Elle avait un bon exemple de patience et de soumission de la bonne discipline sociale. Le monde entier l’avait acclamé lorsque leurs salaires avaient été réduits de 70%. Leur courage et leurs efforts n’ont pas été récompensés. Voilà qu’elle est sanctionnée pour avoir par ignorance franchie la ligne rouge d’une interdiction de Dieu. La vengeance est son domaine pour nous éviter de nous compromettre. Cela est consigné dans sa parole. Il a promis que nous ne serons pas éprouvés au-delà de nos possibilités d’endurance.

Pourquoi associer Dieu à une affaire qui exige simplement un peu de bon sens et de patriotisme de la part de nos dirigeants ?

Dieu est censé avoir ses représentants chargés de conduire les membres de l’humanité à respecter la volonté de Dieu pour les protéger de sa colère. Mais voilà l’humanité actuellement conduite par Satan qui organise les destructions massives des membres. Il ne peut atteindre que les enveloppes par lesquelles il réalise tous ces trafics. Sachez que le fait de pousser les membres à désobéir ne retarde pas pour autant la ressemblance des élus de Dieu qui transformeront une unité en cet homme que Dieu a créé à son image.

Les œuvres de Satan ne peuvent pas atteindre cet homme qui est l’humanité, où l’église va s’unir au fils de Dieu pour former une famille avec notre créateur. Ces membres associés à Satan croient que Satan peut gagner le dernier combat contre Dieu. Ils doivent savoir que c’est pour l’amour de sa création et sa justice très juste que Dieu maintient la liberté à tous les membres pour accéder librement à sa vie pour se lier à lui ou refuser. Comme ce droit que nous avons de refuser les cadeaux même qu’ils seraient de grandes valeurs.

Qu’est-ce qui peut justifier cet acharnement du Pouvoir sur le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) du président Maurice Kamto ?

S’agissant du président du Mrc, j’avais écouté sa déclaration pour comprendre qu’il suit la bonne voie ; il doit s’y maintenir mais cette voie a beaucoup d’obstacles. Il ne doit faire usage que des armes que Dieu donne à ses élus, à savoir : l’amour, l’obéissance aux règles de Dieu, écouter et suivre les recommandations que nous transmet notre guide le Saint-Esprit. Qu’il ne se laisse pas distraire par des gens non conscients des actes qu’ils posent parce que certains ne sont pas encore réveillés du sommeil dont Jésus avait placé les membres de l’humanité.

Qu’il se montre aussi très compréhensif. Certains de ses adversaires exécutent les ordres de Satan, ils n’agissent pas par leur propre volonté. C’est pour cela que son esprit de tolérance les sera utiles pour les libérer de la prison de Satan notre grand ennemi. Il doit persévérer à se maintenir avec courage sur cette voie difficile qu’il a choisi. Les premiers citoyens qui se sont sacrifiés pour libérer notre pays qu’on croyait mort, aujourd’hui les voilà présents dans nos esprits. Seuls les élus de Dieu comprennent ce mystère.

Ils recevront nos louanges toute la durée de ce monde matériel. Je souhaite qu’il en soit de même pour le président Maurice Kamto qui choisit cette voie difficile et pleine d’embuches. Qu’il continue à respecter les règles de la bonne discipline sociale qui maintiennent la paix entre tous les membres de l’humanité. Nous sommes créés par Dieu qui est le seul à savoir la mission prévue pour Maurice Kamto.

Sa mission se résume-t-elle à accéder à la magistrature suprême par tous les moyens ?

Je ne l’ai jamais dit. Il avait souhaité que le président Paul Biya soit gardé en sécurité avec tous les membres de sa famille. Cela veut dire qu’il connait lui aussi que sa sécurité est menacée. Etant donné toutes ces accusations porter sur sa personne, et qu’il ne lui a pas donné une occasion de s’expliquer devant son public qui est censé l’avoir installé à la place de Dieu. Je continue à expliquer aux populations que lorsqu’on installe sur cette place validée par Dieu même ; après la formation de son gouvernement, Dieu lui retire son pouvoir, par son droit de créateur de toute existence. Il gère l’humanité selon son programme et la durée prévue.

Vous avez souvent été la cible d’attaques des autorités administratives à l’instar du différend survenu avec la douane camerounaise, quelle explication pouvez-vous nous donnez sur ce cas ?

Réveillée de ma vision, voilà que je trouvais toutes mes entreprises attaquées avec des ennemis contre moi, et pour m’envoyer en prison. Un jeune procureur Laurent Essopour ne pas le nommer, a pris ma défense contre mon oncle le procureur général. J’apprenais plus tard que c’était le ministre de la Justice qui avait ordonné mon incarcération pour la perte d’un important stock des marchandises que j’avais dans un entrepôt sous douane. Les agents de la douane et moi devions ensemble ouvrir l’entrepôt lors d’une vente.

Alors que nous devions faire rentrer une nouvelle livraison de marchandises. Nous avons trouvé la porte de l’entrepôt grandement ouverte et plus de marchandises. Je fus aussitôt accusé d’avoir voté ces marchandises pour ne pas payer les frais de douanes. Portant mes fournisseurs avaient proposé de me livrer ces marchandises déjà dédouanés. Le ministre des Finances avait trouvé plus avantageux d’augmenter les stocks parce qu’il me permettait de placer ces marchandises sous douane, je devais payer les frais de douanes après chaque vente.

Par ces accumulations d’attaques, il me restait seulement de me suicider. Je m’étais enfermé lorsqu’on frappa à ma porte. En ouvrant, je fus surprise de trouver ce procureur qui enquêtait sur mon dossier. Comment avait-il trouvé mon adresse pour venir m’arrêter à cette heure tardive comme ayant deviné ce que je m’apprêtais à faire ? Il m’avait dit calmement de faire confiance à notre justice, m’invitant d’aller le voir à son bureau le lendemain. C’est par les conseils de ce procureur que j’avais retrouvé toutes mes marchandises que mes ennemis avaient cachées.

J’avais ainsi échappé à une incarcération d’une longue durée. J’ai su par cette affaire que Dieu peut aussi utiliser n’importe quel membre parmi nous.

Au regard de votre longue expérience, quel conseil pouvez-vous prodiguer à la jeunesse de notre pays ?

Le programme de Dieu suit actuellement comme prévu. Sachez qu’il n’est pas tard de changer la mauvaise voie que certains ont choisie peut-être par facilité comme moi en voulant éviter un obstacle sur leur parcours. C’est par un besoin de facilité qu’on rentre dans cette voie que Satan a tracé pour nous piéger. Mon exemple doit vous rappeler ma sanction endurer sans soutien bien qu’appartenant à une communauté de la haute classe sociale. J’ai connu toute forme d’humiliation, mes ennemis et membres proches de ma famille ont cherché à me séparer de mon mari pour n’avoir pas pu divorcer.

Tous convoitaient ma fortune acquise par mes connaissances de haut niveau. Étant gardé avec mon mari et nos enfants dans la sécurité divine dont me parents m’avaient placé à ma naissance, mon mari ne pouvait se libérer de moi, ni me tuer. Alors ils l’ont drogué, puis fabriqué de faux documents, actes de mariages falsifiés, procuration pour les donations que mon mari était censé leur avoir signé.

Le procureur avait découvert que tous ces documents étaient faux. Mais j’avais estimé la vie de mon mari plus importante que cette fortune convoitée, pour attendre jusqu’à ce que Dieu me permette de libérer mon mari. J’avais continué à respecter mon engagement pris lorsque Dieu m’avait détourné de la voie de ma perdition que j’avais emprunté, en continuant de m’occuper des membres de nos familles.

J’espérais limiter leurs attaques, puis je suis allé à notre paroisse demander à me faire pardonner devant une assistance de plusieurs centaines de fidèles. Mais ma démarche avait servi de preuves pour attester que j’étais déjà folle et plus capable de gérer mes entreprises. Après plus de trente ans, Dieu répondu à ma demande pour que je puisse délivrer mon mari malgré que nos ennemis soient venus le tuer à mon absence.


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]