Voici comment Un proche de Paul Biya répond violemment à Macron et dénonce l’ingérence française

0
110

Le député rdpc de Mbam et Inoubou a refusé de permettre cette énième provocation du président français, qui le 16 novembre dans un entretien avec les journalistes Benjamin Roger et Marwane Ben Yahmed, qui travaillait pour Jeune Afrique, un paternaliste, condescendant Attitude envers le président de la République du Cameroun suspendue.

Sur la crise sécuritaire dans le nord et le sud-ouest et les mesures préventives prises par le gouvernement camerounais à l’égard de Maurice Kamto, Macron a répondu:

«Le président Biya n’est pas en visite officielle en France depuis longtemps. Nous avons eu des contacts par téléphone, mais je lui avais demandé des gestes de confiance avant son arrivée à Lyon en octobre 2019 …

Il les a fait il y a un an avec un certain nombre de sorties. La situation est à nouveau tendue et je demande au président BIYA de faire des gestes d’ouverture. Lui aussi doit se préparer au renouveau et pacifier son pays, d’autant plus qu’il a un autre défi bien plus grand: celui de l’avancée de Boko Haram …

La France n’est pas censée protéger les militants qui veulent déstabiliser un pays; Elle fait l’éloge des modèles du gouvernement éthiopien avec Abiy Ahmed, du Rwanda avec Kagame et des Ivoiriens avec Alassane Dramane Ouattara. «  »

Dans la même logique, Emmanuel Macron ordonne: « Il charge l’Union africaine de trouver des solutions pour un renouvellement rapide de la classe dirigeante en Afrique et d’œuvrer pour un changement démocratique … ».

Le représentant élu du pays, président du Réseau des membres des énergies renouvelables, a répondu en lisant cette interview et s’est dit indigné et humilié.

Quel droit, quelle légitimité, dans quelle mesure le président Emmanuel Macron se permet-il de parler avec condescendance et désinvolture du président Paul BIYA?

L’homme pour lequel le peuple souverain camerounais a voté le 7 octobre 2018 avec 72% des voix pour un mandat de sept ans ne mérite pas un tel scandale de la part de quelqu’un qui aime tous les voyous dans les ambassades d’Africains et ce que, paradoxalement, les mouvements des jaunes West a heureusement renversé la France.

En mémoire, le président Paul BIYA n’a jamais recouru aux tentatives d’assassinat pour gagner le pouvoir comme on l’a vu en Côte d’Ivoire, et encore moins pourchasser les opposants pour y rester. Il est indéniable que tous les opposants camerounais, y compris les plus virulents, vivent au Cameroun et aiment participer aux débats publics et aux élections.

À l’ère BIYA, nous avons assisté au retour massif de tous les exilés politiques. Contrairement aux châtiments les plus cruels réservés aux séparatistes en Éthiopie ou aux opposants au Rwanda, on constate parfois avec étonnement que les criminels arrêtés dans le pays anglophone reçoivent un traitement digne et sont traduits devant les tribunaux compétents pour leurs charges. Paquets.

Il serait donc politiquement et intellectuellement malhonnête et inacceptable pour le président français de considérer l’Éthiopie, le Rwanda et la Côte d’Ivoire comme des modèles de démocratie et de respect des droits de l’homme en Afrique.

En revanche, on pense encore aux terribles événements de la politique d’expansion meurtrière de la France dans certains pays africains. notamment en Libye, au Mali, en République centrafricaine, etc.

Le Président Paul BIYA, un Africain sage qui respecte les conventions internationales et la souveraineté des peuples, n’interfère jamais dans les affaires intérieures des pays frères et amis.

De même, les missions diplomatiques et consulaires établies sur notre territoire ont toujours bénéficié de la protection mondiale de nos forces de sécurité et de défense et d’une oreille diplomatique de Yaoundé.

En tant que membre de la nation, je condamne et condamne cette énième ingérence du président Emmanuel Macron dans les affaires de notre pays. Le Cameroun est un État libre et indépendant depuis 1960.

Notre souveraineté n’est pas négociable. Fini le temps des vassaux d’élite et autres satrapes qui recevaient leurs instructions du Quai d’Orsay ou de l’Elysée. Les dirigeants africains et leur peuple méritent respect et considération. J’ai dit « .

Mandio_Peter_William

REF: agencecamerounpresse.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]