A peine arrivé, Kamto fait une première demande forte à Paul Biya

    0
    13

    Le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun demande par ailleurs la libération du premier vice-président de son parti politique, Mamadou Mota.

    Maurice Kamto reste prêt à poursuivre le combat qu’il a commencé depuis la période d’après l’élection présidentielle de 2018. De retour au Cameroun après sa tournée internationale, le président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) demande la libération du leader de la république fantôme d’Ambazonie Ayuk Tabe. Rappelons que celui-ci est détenu à la prison de Kondengui. Devant la foule qui est venue l’accueillir, le président du Mrc a fait un discours dans lequel, il énumère quelques pistes de solution pour la crise anglophone. Parmi ces pistes, figure la libération d’Ayuk Tabe. Il considère ce dernier comme un prisonnier politique tout comme Mamadou Mota et autres.

    Les autres pistes de solution proposées par Kamto sont de conclure un accord de cessez-le-feu avec les séparatismes présumés. Pour lui, il faut lancer un plan d’urgence pour la reconstruction de près de 200 à 400 villages détruits dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest (Noso) pour permettre aux réfugiés, soit 40 000 recensés au Nigeria, de se réinstaller. Il pense qu’il faut aussi convoquer un large dialogue portant sur la forme de l’Etat et notamment le fédéralisme.

    Maurice Kamto a indiqué à la foule qui l’a accueilli à Douala, que la victoire du Mrc est la fin de la crise anglophone au Noso. «Donnons une chance à la paix en faisant assoire tout le monde autour d’une table. Notre victoire c’est la fin de la guerre dans le NOSO Nous devons y mettre un terme rapidement», a-t-il déclaré


    SOURCE : https://www.w24news.com/a-peine-arrive-kamto-fait-une-premiere-demande-forte-a-paul-biya/?remotepost=75938

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here