A qui appartiennent les armes et les munitions retrouvées à Bafoussam ? voici enfin les réponses

    0
    15

    La trouvaille heurte plus d’un. Il s’agit de colis saisis dans une agence de voyage qui portent des timbres aux couleurs de deux Organisations internationales. Ils contenaient du matériel à usage millitaire.

    Les colis ont été interceptés dans une agence de voyage de la ville de Bafoussam dans la nuit du 11 au 12 février 2020. Selon Le Messager, une certitude que les responsables des services de renseignement de la région de l’Ouest confirment à demi-mots. Ils poursuivent qu’une source proche de la police indique à ce sujet que «c’est la gendarmerie qui peut mieux en parler. Nous ne somme d’ailleurs pas sûr que cette information est avérée. Seule le commandement de cette unité spéciale de la gendarmerie peut apporter des détails sur cette saisie ».

    Par ailleurs, la presse écrite poursuit : Des officiers de la gendarmerie en service dans la ville de Bafoussam ne l’assument pas à visage découvert. Reste quand même un fait constant : des casques et des pare-balles ont été interceptés par une mission de routine du Bureau spécial des recherches et des enquêtes criminelles de la région de l’Ouest.

    Le Chef du Bureau spécial des recherches et des enquêtes criminelles de l’Ouest, le lieutenant Mbeleck est quant à lui peu ouvert à échanger sur la question. L’officier en charge de cette unité n’infirme pas l’information soutenue par de nombreuses sources. Le quotidien fait remarquer la présence des cartons contenant des casques de couleur blanche ainsi que des gilets et qui sont entreposés dans des coins de l’unité et qui appartiendraient à la légion de gendarmerie de l’Ouest.

    Nos confrères poursuivent : « Une autre source proche de la légion de gendarmerie travaillant à Bafoussam soutient qu’une vingtaine de casques à usage militaire et des pare-balles de dernière génération ont été saisie dans la nuit du 11 au 12 février dans une agence de voyage de la ville. La même source, soutenue par un autre officier des forces de sécurité, souligne que «ce matériel était dissimulé dans des cartons portant des timbres aux logos de certaines organisations non gouvernementales internationales.» Des organisations dont les missions se situent aux antipodes de la préservation de la paix.

    Les colis sont partis d’un terminal voyageur de la ville de Yaoundé à destination de la ville de Bafoussam. Selon le contrat de transport présenté par l’agence de voyage, les colis devaient être récupérés par un destinataire qui, selon la gendarmerie « reste introuvable à ce jour». Les mêmes interlocuteurs pensent que «ou regard de certains indices dont on dispose en ce moment, nous pensons que ce matériel devait être acheminé dans la région du Nord-Ouest.» Approché à ce sujet, le chef du Bureau spécial des recherches et des enquêtes criminelles, le lieutenant Adolphe Mbeleck lance: «les enquêtes sont ouvertes pour comprendre ce qui se passe. La hiérarchie de la légion donnera d’amples informations dans les tous prochains jours.»


    SOURCE : https://www.w24news.com/a-qui-appartiennent-les-armes-et-les-munitions-retrouvees-a-bafoussam-voici-enfin-les-reponses/?remotepost=78926

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here