Adriana Karembeu : la tendre raison pour laquelle elle ne montre pas son mari

    0
    28

    Restons connectés

    Mon compte

    Newsletters

    Le magazine

    Le 17 août dernier, leur petite Nina a fêté ses deux ans. Entre la top model Adriana Karembeu et son mari, Aram Ahanian, c’est toujours « pour vivre heureux, vivons cachés ». Et cette philosophie, la jolie blonde s’en est expliquée il y a 9 ans déjà, au cours d’un entretien accordé à Paris Match.

    A l’époque, en juillet 2011, Adriana Karembeu annonce que son divorce de Christian Karembeu vient d’être prononcé, après 15 ans de vie communue. Elle explique alors : « Oui, notre divorce est officiel. Il a été prononcé il y a quelques semaines. Christian était l’amour de ma vie. J’aurais tout fait pour lui, je faisais tout pour lui. Je l’aimais, je suis sûre qu’il m’aimait aussi. Mais ça me fait mal d’en parler. Cette séparation a été un tremblement de terre pour moi. Comme une petite mort. Tout mon être a été secoué de fond en comble. Je n’imaginais pas que je divorcerais un jour ».

    Elle révèle également avoir retrouvé l’amour, dans les bras d’un homme d’affaire, Aram (André) Ohanian. A propos de leur rencontre, elle explique simplement : « Je l’ai rencontré il y a un peu plus de deux ans à Marrakech. Il y possède un restaurant, le Jad Mahal, et une boîte de nuit, le Silver. André, de son vrai nom Aram, est d’origine arménienne. Il est né à Erevan et a longtemps vécu à Marseille. Nous nous partageons entre le Maroc et Monaco, où j’habite. Quand il est là, André m’accompagne aux soirées où je suis invitée, c’est normal ».

    Et d’ajouter : « Nous ne nous exhibons pas. D’ailleurs, quand je suis dans la maison de Marrakech, près du golf Al Maaden, je ne sors pas, ne vais nulle part. Je veux rester discrète ». Et la raison est simple, avoue Adriana Karembeu avec tendresse, c’est « par respect pour ma vie d’avant. Par respect pour mon ex-mari… « 

    En effet, elle qui confie avoir été souvent « généreuse de ma vie » par le passé, « je parlais facilement de moi et de mon bonheur avec Christian » dit-elle a décidé de couper court aux confidences. Elle précise d’ailleurs : « S’il m’est arrivé par le passé de ne pas faire mystère de mes sentiments, c’est parce que je suis d’un tempérament confiant ».

    C’est d’ailleurs le choix qu’a également fait son ex mari, qui n’a jamais été photographié avec une autre femme. Et Adriana Karembeu de conclure : « je voudrais avoir la même élégance ». 

    >> A voir aussi : « Le mec n’a pas changé ! »… Adriana Karembeu fracasse l’homme de sa vie après une énième crasse !

    Vous avez repéré un commentaire avec un contenu illégal ou portant
    atteinte à vos droits ? Merci de nous le signaler.

    Attention ! Ne le faites pas à la légère. Si
    votre requète se révèle injustifée ou malvaillance, Public.fr se réserve
    le droit de transmettre votre adresse IP aux autorités compétentes.

    Restons connectés

    Le magazine

    Les applis

    ** Votre e-mail est destiné à CMI Digital et les sociétés du groupe CMI France (sauf opposition de votre part) pour les finalités suivantes (i ) inscription aux Newsletters Public.fr (ii) proposition de messages et contenus adaptés à votre profil, et selon les consentements que vous allez nous donner (iii) réception des bons plans et offres commerciales des partenaires de Public.fr. En application de la règlementation applicable vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition et la possibilité de définir des directives relatives au sort de vos données après votre décès. Pour exercer vos droits, contacter CMI Digital à l’adresse [email protected] en justifiant de votre identité. Pour toute information complémentaire, consulter notre
    Charte Données Personnelles et Cookies.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here