Attaque à Nice : Simone, une des victimes, était « une femme forte et généreuse »

0
51

Attaque à Nice : qui était Simone, la mère de famille tuée par l’assaillant ?
L’attaque au couteau de la basilique Notre-Dame de L’Assomption, perpétrée jeudi 29 octobre au matin à Nice, a fait trois morts. Un
homme et deux femmes. Vincent Loquès, le sacristain de l’église, aurait dû
fêter ses 55 ans ce vendredi. Ce laïc était le papa de deux filles. Parmi les
victimes, il y avait aussi une sexagénaire et puis Simone, une mère de famille
d’origine brésilienne, âgée de 44 ans.

Simone était mère de trois enfants. L’aîné a une vingtaine
d’années, le petit dernier est en maternelle. D’origine brésilienne, elle était
une fervente catholique et se rendait souvent comme jeudi matin à l’église pour
prier et participer à des actions de charité.

Simone était aide-soignante mais elle souhaitait se
reconvertir. Une formation en cuisine. Son rêve, c’était d’ouvrir un restaurant
à Nice où elle a passé une grande partie de sa vie. Myriam, une de ses
meilleures amies, témoigne : “Simone c’était… Je n’ai pas d’autre définition
que le sourire. Elle a toujours eu le sourire et elle le gardera toujours. Je
pense que c’est la première chose qu’elle a transmise à ses enfants.”

“Une leçon de vie pour tous”

Myriam décrit Simone comme “une femme forte et
généreuse qui vient de très loin”
. “Elle a eu beaucoup d’épreuves et
malgré tout, toujours avec le sourire. Elle était déterminée. Elle avait son
projet de restaurant brésilien pour partager sa culture.”

“Vous ne pouviez que vous retourner sur elle parce
que ce qu’elle reflète c’est la positivité et le partage. Je me souviendrais
toujours du jour où on lui a dit, avant sa remise de diplôme, ‘Simone peut-être
que tu n’auras pas ton diplôme’ mais sa réaction a été magnifique. Elle a gardé
le sourire et a dit : ‘Si je l’aurais. Je le sais que je l’aurai.’ Et elle l’a
eu.”

Outre sa détermination, c’est sa générosité dont son amie se souvient le plus. “Elle mettait son cœur dans ses plats. Parce qu’on
peut avoir un diplôme, on peut travailler derrière, mais on reste un robot.
Simone elle donnait son cœur dans l’assiette et d’ailleurs elle était beaucoup
dans la cuisine généreuse et familiale.” “Elle participait à de grands
événements. Il fallait qu’il y ait du monde ! Pour Simone, ce n’était pas des
petites assiettes, mais des marmites entières. Voilà, le genre de femme qui, quels que soient la situation, le projet, les obstacles, gardera toujours le sourire.
Une leçon de vie pour tous.”
La rédaction vous recommandeLes infos de 12h30 – Attaque à Nice : habitants et religieux rendent hommage aux victimesLes infos de 7h30 – Attaque à Nice : Vincent Loquès s’est “probablement sacrifié par héroïsme”Les infos de 6h – Attaque à Nice : “La rapidité de la police a évité le pire”, selon un témoinLes infos de 5h – Attaque à Nice : les chrétiens entre tristesse et indignation

Author : Julien Fautrat

Publish date : 2020-10-30 16:23:00

Copyright for syndicated content belongs to the linked 


SOURCE:
https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]