Calibrogate: nouvelle révélation sur la rencontre Macron – Calibri Calibro voici les details

    0
    24

    Le professeur Charlemagne Messanga Messanga renseigne que l’entretien entre l’activiste Calibri Calibro et le président français Emmanuel Macron au Salon de l’Agriculture en février 2020 a été favorisé par un journaliste d’une chaine de télévision camerounaise.

    Invité du traditionnel débat hebdomadaire «?La Cour des Grands?», sur la Radio des Artistes, l’enseignant des Sciences politiques à l’Institut des Relations internationales (IRIC), dans sa première prise de parole, est revenu sur certains sujets qui font l’actualité au Cameroun depuis peu, notamment, l’échange à polémique entre Macron et un activiste au sujet du Cameroun, et l’interpellation de Maurice Kamto à l’endroit du chef de l’État, l’invitant à se prononcer sur le Covid-19 dans un délai de 7 jours.

    Alors que la remise de l’ultimatum du leader du MRC est arrivée à son terme, Messanga Nyamding a tenu à rassuré les Camerounais sur le débat autour du «?supposé?» décès du président de la République : «?Le président Paul Biya est vivant. Je voudrais officiellement rassurer les Camerounais de ce que le président vague à ses préoccupations, il s’occupe de sa petite famille. Et je voudrais à travers cette opportunité que nous donne la Radio des Artistes, rassurer tous les Camerounais en leur disant, n’ayez pas peur, Paul Biya, certes n’est pas éternel, mais en attendant, avec la grâce de Dieu tout puissant, la main sur le cœur, je vous assure que Paul Biya travaille, et très bientôt, vous aurez de ses nouvelles?» a-t-il souligné d’entrée de jeu, non sans déplorer le mutisme de certains cadre du Rassemblement démocratique du peuple Cameroun (Rdpc), face à cette annonce : «?Je suis membre du comité du comité central du RDPC. Beaucoup de collègues n’ont pas réagi à cette annonce en dehors du chef de la communication gouvernementale…?»

    La «fausse» annonce du décès du chef de l’État n’est pas un hasard

    Pour le professeur Messanga Nyamding, il y a un complot savamment orchestré contre le régime Biya et entretenu par certains médias occidentaux : «?Si le président venait à décéder, moi Messanga Nyamding je serais le premier à dire que nous sommes touchés. Au moment où on véhicule cette rumeur, au moment où monsieur la menace Kamto est pendante, on a vu encore ce matin, RFI dire que le président Paul Biya n’est pas encore sorti, et qu’il n’a pas encore communiqué. Radio France internationale fait remarquer qu’on a attendu plusieurs chef d’État, sauf Paul Biya. Vous croyez que c’est le hasard???».

    Ultimatum de Kamto à Biya

    Parlant de l’ultimatum de Maurice Kamto à Paul Biya dont le délai est arrivé à échéance le 3 avril 2020, le coordonnateur du Mouvement Biyaïste a réagi en qualifiant de «?délinquant politique?» le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun : «?Le délai de ce débrouillard politique est arrivé hier. Parce qu’il s’est transformé en délinquant politique lors de la dernière élection présidentielle?».

    Il jette un pont entre les secousses politiques qui font trembler le Cameroun en ce moment, et le peuple Bamiléké, arguant que qu’il y aurait «?un groupe d’extrémistes?» de ce peuple de la région de l’Ouest Cameroun qui travaille pour renverser le pouvoir de Yaoundé par tous les moyens : «?Lorsque le fameux Abdoulaye Thiam (Calibri Calibro) est entré au salon de l’Agriculture pour interpeller le président Macron, c’est un représentant d’un média Bamiléké qui lui a donné sa carte de presse. Je me réserve encore de donner le nom de cette chaine de télévision. Il y a un groupe d’extrémistes Bamiléké-B.A.S-MRC qui entretient la déstabilisation du régime du président Paul Biya?».


    SOURCE: https://www.w24news.com/calibrogate-nouvelle-revelation-sur-la-rencontre-macron-calibri-calibro-voici-les-details/?remotepost=149261

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here