Cameroun : une Ong révèle ‘les sales opérations’ de la France en Afrique

    0
    17

    Sous la plume de son coordonnateur national, Lilian Koulou Engoulou, l’Observatoire du développement sociétal vient de publier un communiqué dans lequel il prend non seulement acte de ce qui s’est passé en France mais déplore cet acte qui invite plutôt les différents acteurs et mis en cause à un réarmement moral. Lire le communiqué y afférent


    Communiqué radio / presse

    L’Observatoire du développement sociétal, fidèle à ses missions de lutte contre les inégalités et de défense des droits des populations et des usagers, prend note de l’entretien circulant dans les réseaux sociaux depuis le 21 février 2020, accordé par le président français Emmanuel Macron à l’activiste « Calibri Callibro » de la brigade Anti-Sardinard, entretien au cours duquel le président Macron a traité le Président Paul Biya chef d’un Etat indépendant et souverain de dictateur et de génocidaire et un engagement a été pris par le Président Macron de faire pression sur son homologue du Cameroun pour faire la lumière sur les tuerie de Ngarbuh dans le Nord-Ouest et de libérer certains opposants politiques incarcéré pour avoir prône le boycott des élections législatives et municipales du 9 février 2020.
    L’observatoire tient a dénoncer avec le maximum de vigueur, l’amalgame et l’appui apporté par la France aux activistes de la brigades Anti-Sardinards en général et à son dirigeant Monsieur Calibri Callibro dont les exploits au sein de cette brigade terroriste et les nombreuses agressions contre les artiste et certaine autorités du Cameroun confirment la complicité de la France dans les manifestations insurrectionnelles organisées par le MRC au Cameroun. Les encouragements officiels du président Macron aux activités hostiles et anti patriotiques de la B.A.S, et l’appui multiforme des autorités françaises au Mrc et à la B.A.S constituent une ingérence inacceptable de la France dans les affaires intérieures du Cameroun en particulier après son intervention déplorable au Mali au Tchad et dans plusieurs pays africains.

    Le ton résolument paternaliste et provocateur du président Macron ne laisse planer aucun doute quand a et l’intention explicite et illégale de la France d’intervenir prochainement contre le président Paul Biya. Après avoir encouragé l’organisation récente à paris d’un grand meeting du Mrc , meeting pendant lequel le président de ce parti a ouvertement défendu une position illégale et condamnable de boycott des élections législatives et municipale du 09 février 2020, tout en contestant les résultats de l’élection présidentielle d’octobre 2018 au Cameroun et en diffusant sournoisement auprès des camerounais de la diaspora et de plusieurs haut dirigeant rencontres, un message tribalistes et insurrectionnels de soutien aux groupes rebelles au Cameroun. Les noirs desseins de la France vis-à-vis du Cameroun sont ainsi confirmes par son implication criminelle dans les activités terroristes des groupes armes qui sévissent dans les régions du Nord-ouest, du Sud-ouest, de l’est et de l’Extrême nord du Cameroun, pendant que sur son propre territoire le désordre entretenu par les gilets jaunes ne trouve pas de solution.

    L’observatoire s’insurge contre cette diabolisation des élus, du gouvernement, des forces de Défense et de sécurité du Cameroun dans le but de pousser les nations unies à prendre de force la direction des opérations au Cameroun en lieu et place du gouvernement pour renverser le régime en place et tient à dénoncer cette campagne extrêmement négative orchestrée dans les media internationaux et engagée par la France pour ternir l’image du Cameroun, avec l’encouragement des pays partenaires européens et américains qui semblent ainsi confirmer leur position de commanditaires de la rébellion armée au Cameroun. L’observatoire exprime sa profonde déception devant tant d’acharnement contre le Cameroun et rappelle à l’ensemble du peuple camerounais, toutes les actions du gouvernement visant à faire respecter les dispositions pertinentes de notre loi fondamentale ainsi que tout le dispositif légal et règlementaire en vigueur pour maintenir la paix, la cohésion nationale, garantir notre intégrité territoriale et protéger les citoyens et lutter contre le tribalisme.

    L’observatoire félicite Son excellence Paul Biya, président de la République du Cameroun pour le calme observé face à la provocation de la France, l’esprit de tolérance et la clairvoyance des instructions données pour la préservation de la paix et l’instauration d’un véritable climat de dialogue en vue de la résolution durable des problèmes identifiés. L’observatoire s’engage auprès des populations de toutes les régions du Cameroun en proie à des attaques déstabilisatrices à des fins politiques et religieuses, a poursuivre la lutte contre les inégalités pour un « vivre ensemble » résolument oriente vers le développement harmonieux de notre cher et beau pays le Cameroun.


    SOURCE : https://www.w24news.com/cameroun-une-ong-revele-les-sales-operations-de-la-france-en-afrique/?remotepost=73463

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here