CM – Blue Origin conteste le choix de SpaceX par la NASA pour se rendre sur la Lune

0
23

Blue Origin, la société spatiale de Jeff Bezos, n’accepte pas le choix de la NASA pour sa future mission sur la lune. SpaceX, la société d’Elon Musk, a été choisie pour construire l’engin de débarquement lunaire qui déposera les prochains astronautes américains sur la lune. Une décision de Blue Origin, qui a porté plainte à ce sujet.

« La NASA a fait une acquisition viciée pour son » programme de vaisseaux lunaires « et a changé les règles au dernier moment », a condamné la société dans une lettre à l’Agence. France – Communiqué de presse (AFP). Cette « décision exclut la possibilité de concurrence (…) et non seulement des retards, mais met également en péril le retour de l’Amérique sur la lune », poursuit la société. C’est pourquoi nous avons déposé une plainte auprès du Government Accountability Office (GAO), une agence du Congrès américain.

L’agence spatiale américaine a annoncé il y a un peu plus d’une semaine qu’elle avait décidé de mettre fin à la société du milliardaire Elon Musk et sa fusée Starship, toujours en développement, reviennent sur la lune. Un contrat d’une valeur de 2,9 milliards de dollars. Selon Blue Origin, la NASA a mal jugé les risques liés au choix de la solution SpaceX pour un «véhicule flambant neuf» qui était «notoirement difficile à développer», souligne la plainte, dont l’AFP a consulté une copie. Des prototypes de cette fusée sont actuellement testés au Texas, mais les derniers tests ont abouti à des explosions impressionnantes. De plus, contrairement à ce qui a été prétendu « pendant le processus de soumission » des propositions, la décision de l’agence spatiale américaine est de décerner un gagnant, plutôt plus de deux, comporte un «risque élevé» car il s’agit d’un «plan de sauvegarde», fait valoir Blue Origin. Cette décision crée également «un monopole potentiel sur toutes les futures missions d’exploration», poursuit-elle. Blue Origin, qui s’est associé à trois grands noms de l’industrie aérospatiale pour répondre au processus d’appel d’offres de la NASA (Lockheed Martin, Northrop Grumman et Draper), regrette finalement que l’agence américaine « ait augmenté le prix (le coût du gouvernement) a fait ». facteur majeur « en raison de coupes budgétaires » perçues « . La société affirme qu’elle annule sa décision et » sollicite de nouvelles offres « en dégageant » les fonds disponibles « . La NASA n’a fait aucun commentaire mais a confirmé avoir été informée de la plainte lundi.

Lisez les articles de la section Astronomie,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu de l’article inclus dans votre annonce.

Pour ce faire, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

Donnez votre avis et abonnez-vous pour plus d’infos

[gs-fb-comments]

Vidéo du jour: