CM – Jane Fonda: sa confiance en son amitié avec Simone Signoret

0
12

Ce lundi 3 mai, Jane Fonda était l’invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine et de son équipe dans C à Vous pour promouvoir son livre What to do?, édité par Albin Michel. Le livre, qui portait sur la lutte contre le réchauffement climatique, a incité l’actrice à évoquer ses débuts militants encouragés par Simone Signoret.

Activiste un jour, toujours militante! À 83 ans, Jane Fonda est toujours engagée dans les causes qui lui tiennent à cœur. De la guerre du Vietnam au mouvement des droits civiques afro-américains en passant par la lutte pour les droits des femmes, l’actrice est une militante chevronnée. Elle soutient la cause environnementale depuis plusieurs années et a été arrêtée à plusieurs reprises pour avoir manifesté devant le Capitole à Washington pour protester contre l’inaction des politiciens face aux dangers du changement climatique. Jane Fonda prendrait ce goût de l’activisme en partie à Simone Signoret. L’actrice américaine a évoqué plus en détail son amitié avec la grand-mère de Benjamin Castaldi dans C à Vous. « Est-ce Simone Signoret qui vous a emmené à vos premières manifestations en France dans les années 1960? », S’interroge Patrick Cohen. « Oui, je ne l’oublierai jamais. C’était une manifestation contre la guerre du Vietnam », se souvient Jane Fonda, avant de déclarer: « C’était tellement génial, Simone Signoret, parce qu’elle n’a jamais fait de prosélytisme, elle m’a juste présenté d’autres façons de penser faites . « 

C’est le début du réveil de la militante de Jane Fonda, qui veut concrétiser son engagement politique. « C’était en 1968 et j’étais là-bas en France, mariée à Roger Vadim et enceinte. Que faire, non? Alors j’ai frappé à la porte de Simone. Elle a ouvert la porte et a dit: » Je t’attendais.  » Nous avons parlé pendant de nombreuses heures, bu du vin et mangé du fromage. Elle m’a aidé à comprendre ce qui se passait au Vietnam et pourquoi cette guerre n’a pas eu lieu. Après cela, j’ai quitté Vadim, j’ai quitté la France, je suis retourné aux États-Unis et je suis devenu militant.  » Dit Jane Fonda.

Au cours de l’interview, Jane Fonda a également évoqué son père, l’acteur Henry Fonda, qui, selon elle, a largement contribué à l’accueil chaleureux de son arrivée en France en 1962. «J’ai été très bien accueilli à mon arrivée en France, grâce à mon père. Les Français aimaient mon père! », explique l’actrice, avant d’ajouter:« Et c’est comme ça que j’ai rencontré Simone Signoret … elle avait un petit coup de cœur pour mon père. Quand je suis arrivé, elle m’a immédiatement pris sous son aile. « 

Les informations recueillies sur ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et / ou ses partenaires et prestataires afin de pouvoir envoyer des conseils et des offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données vous concernant.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, vous pouvez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Ref: https://www.closermag.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis



Lire aussi  World News - US - OxyContin maker Purdue Pharma to plead three criminal charges