Coronavirus: Voici la leçon de Dominique Ouattara à Chantal Biya

    0
    19

    La première dame ivoirienne Dominique Ouattara a fait un don de plus de 200 millions de FCFA aux populations de Grand Abidjan pour résister à la crise entrainée par la pandémie de covid-19. C’était jeudi 16 avril 2020 lors d’un point de presse donné à Abidjan.

    Des produits alimentaires d’une valeur nette de 210 millions de FCFA, voilà l’action qu’a institué jeudi 16 avril 2020 l’épouse du président Ivoirien Alassane Ouattara. Pour anticiper sur la progression rapide du covid-19 en Côte-d’Ivoire, la femme du chef de l’Etat a distribué des produits alimentaires aux populations de six grandes villes du Grand Abidjan. Son objectif est « d’aider les populations de ces localités pauvres à lutter contre le nouveau covid-19 », comme elle l’a expliqué via un point de presse donné jeudi 16 avril 2020 à Abidjan. La mégalopole qui compte en ses artères du Grand Abidjan – ensemble de plusieurs banlieues de la ville d’Abidjan – les villes les plus touchées par la pauvreté et la précarité à l’intérieur du pays, a été menacée par l’impact du Covid-19.

    Il a semblé « important d’agir rapidement », et « d’aider ces populations à sortir du gouffre de la nouvelle pandémie », comme indiqué par l’épouse d’Alassane Ouattara. Les grands bénéficiaires sont les villes de Bonoua, Assinie, Jacquesville, Grand-Bassam, celle de Dabou et Azaguié. Du riz, du poisson, du sucre… sont entre autre les éléments de la panoplie alimentaire qui ont été distribuées aux différents foyers des villes susmentionnés vendredi . Un élan de solidarité apporté aux populations de la capitale économique ivoirienne. Toujours est-il que « Les familles de d’Abidjan est l’épicentre de la pandémie en Côte d’Ivoire. Les populations des banlieues de la ville sont en quarantaine et certainement plus affecté que le reste du pays et comme un fouet, ils ressentent le caractère particulièrement dangereux imposé par le virus », a-t-elle expliqué.

    Bien que certains ivoiriens à travers ce don, y voient une tentative « pour laver l’image ternie de son époux », le geste de la première dame ivoirienne est « un acte à plébiscité », pour le premier ministre Gon Coulibaly. D’autres épouses de Chefs d’Etats africains pourraient dans le cadre d’une lutte acharnée contre le covid-19, engager le même élan de générosité et d’inquiétude que Dominique Ouattara. La première dame du Cameroun, Chantal Biya, qui aime toujours à se donner comme fervente donatrice pour soigner les maladies des enfants, ne s’est pas encore exprimée sur ce cas important de covid-19. Sa présence presque absente, remarqué par un lourd silence de tombe -comme celui de son époux- a laissé croire que les dons sanitaires et alimentaires de Chantal Biya se sont estompés, à la période où son pays a en le plus besoin ou qu’elle et son président de mari ont d’autres priorités en dehors d’être au service des Camerounais dont les impôts leur permettent de se la couler douce au Palais de l’Unité…

    Dans la foulée, Dominique Ouattara a rappelé la grande importance du respect des mesures de protection indiquées par le Gouvernement ivoirien. 210 millions de FCFA repartis sur les 13 districts que comptent Abidjan, pour soutenir les populations de ces lieux à mieux s’armer afin de lutter contre l’actuel danger numéro un du monde. Rendu à cette date, l’épouse d’Alassane Ouattara reste encore l’unique première dame a envisagé une démarche réelle dans le cadre de la lutte contre le covid-19 sur le continent.


    SOURCE: https://bit.ly/2VgRPmT

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here