Crise anglophone: Voici pourquoi le Cardinal Tumi harcelé et menacé

    0
    11

    Il s’agit des membres de la branche armée du mouvement séparatiste dans les régions anglophones du pays qui souhaitent quitter le maquis. Souhaitant se reconvertir, ils harcèlent l’homme de Dieu à négocier avec les pouvoirs publics pour leurs conditions de réinsertion dans la société.
    Selon l’archevêque et mérite de la ville de Douala, il y’a 29 combattants séparatistes à Boyo qui veulent venir à Douala. Il y’en a 15 dans les plaines de Ndop. Actuellement, 04 sont déjà présents dans la ville de Douala. Ces derniers ont jetés les armes pour le retour de la paix.

    Raison de l’abandon

    Le manque de moyens, les maladies et les promesses fallacieuses faites par la diaspora, contraignent les séparatistes de plus en plus nombreux à implorer le secours de l’archevêque émérite de Douala pour leur reconversion.

    Au regard de ces faits, le cardinal émérite fait part à l’opinion du harcèlement qu’il subit depuis sa désignation comme meneur des caravanes de paix au NOSO. Selon l’ex archevêque de Douala, beaucoup d’« ambaboys » manifeste aujourd’hui le désir de déposer les armes, de sortir des forêts et de retourner à une vie ordinaire. Le prélat explique que cette envie d’amnistie, est motivée par les raisons suivantes :

    « D’abord, ils n’ont rien à manger. Deuxièmement, beaucoup meurent de maladie ». Le cardinal Christian Tumi dit être en contact avec certains leaders de ces bandes armées tant à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur, avoue avoir reçu « un garçon amba, marié et étudiant à l’université qui m’a dit qu’ils étaient dupés par la diaspora. La diaspora disait que l’ONU interviendrait et qu ‘il toucherait plus de 400 000 Fcfa par mois. Dans la dernière lettre pastorale des évêques de la province ecclésiastique de Bamenda, ils disent que même le quart des promesses faites par la diaspora n’ont pas été tenues ».

    Source: actucameroun.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here