Crise anglophone: Voici pourquoi les victimes vont s’attaquer aux chefs de guerre séparatistes

    0
    16

    L’association des victimes de la crise socio-politique des régions du Nord-Ouest et du Sud Ouest annoncent des plaintes contre les chefs de guerre et le blocage d’une vingtaine de comptes bancaires logés en étranger et qui servaient à financer la branche armée de l’Etat imaginaire de l’ambazonie.

    Ces informations sont données par Emmanuel Shalaï, avocat de l’association des victimes de terrorisme d’ambazonie dans le NOSO. «Nous avons réussi, depuis un an, à bloquer une vingtaine de comptes bancaires et des comptes Cash outs, une sorte de transfert mobile d’argent, qu’on utilise pour financer les groupes armés ici (au Nord-Ouest et Sud-Ouest NDLR).

    La loi aux Etats-Unis dit qu’une institution financière ne doit pas laisser ses services financer des crimes, des viols ou du terrorisme. Nous avons aussi bloqué leurs pages Facebook. Mais c’est un combat qui continue parce qu’à chaque fois qu’on fait cela, ils ouvrent de nouveaux comptes. En plus nous avons des plaintes dans les tribunaux. Mais comme ce sont des plaintes au civil, cela peut aller jusqu’à 2 ans», explique-t-il.

    Soutien des grandes puissances ?

    Me Emmanuel Shalaï inque que les camerounais qui financent le terrorisme dans les régions anglophonnes sont en quête de légitimité auprès des “grandes démocraties” d’Europe et d’Amérique. Cependant, il estime que certains pays qui accueillent ces agents financiers du terrorisme sont mal informés sur le Cameroun.

    «Je pense qu’ils sont plutôt mal informés. Mal informés parce que les ambazoniens maitrisent les pays où ils vivent. Je prends l’exemple des Etats-Unis. Ils maitrisent ce pays et font beaucoup de lobbying auprès des sénateurs et des membres du Congrès. Ils leur parlent de l’histoire du conflit, de leur point de vue. Ils ne disent pas qu’ils ont fourni des armes à un groupe, ou qu’ils demandent de brûler des maisons des gens qui sont contre leur envie de sécession», confie l’avocat.

    D’autres démarches entreprisent par l’association des victimes de la guerre du NOSO

    Les membres de cette organisation ont entrepris d’aller rencontrer les responsables des pays concernés dans le but de dénoncer les mensonges des agents financiers du terrorisme au Cameroun. «Nous sommes en contact avec un Bureau puissant et très influent, qui travaille avec les relations extérieures du congrès américain. Ce n’est que le début, nous avons encore beaucoup à faire», souligne Me Emmanuel Shalaï.


    SOURCE : https://www.w24news.com/crise-anglophone-voici-pourquoi-les-victimes-vont-sattaquer-aux-chefs-de-guerre-separatistes/?remotepost=68260

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here