Crise socio-politique: Découvrez l’effroyables témoignages d’un haut cadre du régime Biya

    0
    18

    Un haut responsable du gouvernement a déclaré aux journalistes de Cameroon Concord News Group que «seul un nouveau président résoudra le problème qui divise notre pays et ruine notre économie».

    Le haut responsable, qui a choisi l’anonymat, a déclaré que les choses s’étaient détériorées au point que les initiés du régime ont peur.

     » Ils ont eux-mêmes peur que quelque chose de terriblement mauvais puisse se produire, d’autant plus que l’économie est prise dans une spirale descendante « , a-t-il déclaré.

    «Nous n’avons jamais rien vu de tel dans notre pays. Le président est totalement absent tandis que ses collaborateurs prennent toutes les mauvaises décisions », a-t-il regretté.

    « Cette crise a montré à quel point le leadership du pays est inefficace et inefficace. Ce qui est important pour ceux qui dirigent, c’est juste le pouvoir. Ils ne se soucient pas du pays. C’est comme si leur objectif était de gagner de l’argent tandis que le reste du pays continue de se diriger au fond de l’abîme », a-t- il souligné.

    «Regardez comment nos grandes villes ont été transformées en ghettos. Tout le monde dans l’ouest du Cameroun se dirige maintenant vers Yaoundé et Douala et les villes sont trop de monde. Il est difficile d’avoir une belle vie dans ces villes », a-t- il déclaré.

    « Tout coûte cher. L’hébergement est hors de portée. Les prix des denrées alimentaires ont grimpé et l’absence de systèmes de transport en commun dans les grandes villes a créé des problèmes plus mortels pour les citadins de Yaoundé et de Douala », a-t- il pleuré.

    « Le prochain président a beaucoup à faire dans son assiette. Le président Biya a montré ses limites. Il n’est pas à la hauteur, mais il ne veut pas l’admettre car cela aura un impact négatif sur lui et son entourage. Ils font tout ce qu’ils peuvent pour garder le pouvoir, mais les choses glissent tranquillement entre leurs doigts », a-t- il souligné.

    « Certains membres du cercle restreint sont simplement fatigués de cacher des choses. La corruption et le népotisme étouffent le système. Les hommes du président se méfient de tout le monde et ne vous rapprochent qu’après vous avoir déshumanisé », a-t- il observé.

    « Ils ont peur que si des personnes déloyales s’infiltrent dans le système, beaucoup de fuites. Le pays est littéralement dirigé par l’épouse du président par le biais de Ferdinand Ngoh Ngoh qui a également son propre agenda personnel et secret », a-t- il ajouté.

    «Le pays traverse une période difficile. L’avenir est sombre. Jusqu’à ce que quelque chose de naturel se produise, nous ne pouvons pas sortir du trou sombre dans lequel Biya et ses hommes nous ont mis », a-t-il souligné.

    «L’armée a été rachetée. Il est plein de gens du sud. Les soldats d’autres régions ont été réduits à jouer des rôles secondaires. Les non Betis sont surveillés de très près et tout soupçon pourrait mettre le suspect dans une situation difficile », a-t-il regretté.

    «La paranoïa grandit de jour en jour. La crise dans les deux régions anglophones du pays est devenue une activité lucrative pour l’armée », a-t-il souligné.

    «Les hauts gradés de l’armée et les hommes du président donnent l’impression que la seule solution qu’ils ont est la solution militaire. Ils sont contre un règlement négocié. Lorsque les choses se calmeront, ils chercheront un moyen d’éventer les braises de la guerre pour prouver que les combattants Amba sont toujours une force destructrice qui doit être extirpée à travers le canon du pistolet », a-t-il déclaré.

    «Regardez ce qui se passe à Muyuka. Ils ont rassemblé tous les jeunes hommes et demandent maintenant à chacun de payer 50 000 FCFA s’ils doivent être libérés. Quel crime ont-ils commis? Muyuka était calme. Pourquoi ont-ils dû créer une nouvelle situation? L’argent est toujours dans leur esprit et c’est injuste », a-t-il regretté.

    «Espérons que Dieu leur parle. Le diable semble contrôler nos dirigeants. Ils ne croient pas à la paix. Nous devons prier pour que nos prochains dirigeants soient des gens qui craignent Dieu », a-t-il conclu.


    SOURCE : https://www.w24news.com/crise-socio-politique-decouvrez-leffroyables-temoignages-dun-haut-cadre-du-regime-biya/?remotepost=35235

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here