Dans le Wisconsin, la police tire sept balles dans le dos d’un Noir américain

    0
    24

    Secours populaire : «On a beaucoup de personnes qui, avant, avaient des CDD de trois à six mois»

    Coût de la vie étudiante : Paris reste la ville la plus chère de France

    Une vidéo montre la police du Wisconsin tirer à plusieurs reprises sur un homme noir

    Danièle Voldman : «Paul-Suzanne Grappe incarne la transformation des rôles féminins et masculins durant les Années folles» Abonnés

    Sur quoi s’appuyait l’interdiction (abrogée) de porter le maillot du PSG à Marseille ce dimanche ?

    Peut-on dire qu’il y a de plus en plus de violences en France depuis trente ans ?

    La scène est glaçante. Il est environ 17 heures, dimanche, quand la police de Kenosha, petite ville du Wisconsin entre Milwaukee et Chicago, est alertée pour un «incident domestique» dans un quartier résidentiel. A 17h11, une patrouille arrive sur place. Depuis l’autre côté de la rue, un riverain filme une vidéo, qui deviendra virale. On y voit un homme noir américain contourner par l’avant une voiture, garée dans la rue. Il est suivi de près par deux policiers qui le tiennent en joue.

    Que s’est-il passé avant ? Quels mots ont été échangés entre l’homme et les agents ? On l’ignore. Alors qu’il fait le tour de la voiture, des habitants autour crient, pressentant peut-être ce qui va suivre. L’homme ouvre la portière côté conducteur, se penche en avant. Un officier le saisit par le débardeur, tandis que l’autre policier se précipite à ses côtés. Puis sept coups de feu retentissent. Sept balles tirées dans le dos, en l’espace de trois secondes. La vidéo s’interrompt peu après.

    White Wisconsin police officer shoots an unarmed Black man in the back seven time as he enters his car with his three children sitting inside. Jacob Blake is now fighting for his life pic.twitter.com/PFWVlKlaxe

    L’homme blessé est Jacob Blake, 29 ans. Selon plusieurs témoins interrogés par le journal local, le Kenosha News, il aurait été aperçu en train d’essayer de séparer deux femmes qui se disputaient devant une maison, quelques minutes avant qu’il soit touché. Il ne portait apparemment pas d’arme sur lui à ce moment-là. Avant de lui tirer dessus à balles réelles, les policiers auraient dans un premier temps tenté d’utiliser un Taser, ont également raconté des témoins. Dans un état grave, il a été transporté par hélicoptère jusqu’à l’hôpital Froedtert, à Milwaukee. Opéré dans la nuit puis transféré en unité de soins intensifs, Jacob Blake serait dans un état grave mais stable.

    Les habitants du quartier, ulcérés, se sont rassemblés dans la rue, interpellant les policiers, arrivés nombreux pour barricader les lieux. Une voiture, diffusant la célèbre chanson de NWA Fuck tha Police à pleine puissance, a galvanisé la foule, qui en a scandé les paroles. Durant la nuit, de nombreux manifestants ont défié la police, parfois armés de briques ou de cocktails Molotov. Plusieurs feux ont été allumés à travers la ville, et des véhicules utilisés pour bloquer l’avancée des manifestants ont été brûlés. Quelques pillages ont également été recensés. Un policier a été gravement blessé après avoir reçu une brique en pleine tête. Le comté de Kenosha a déclaré un couvre-feu jusqu’à 7 heures ce lundi matin.

    La famille de Jacob Blake a contacté le très médiatique Ben Crump, avocat de la famille de George Floyd, tué fin mai par un policier blanc, et dont la mort avait déclenché une vague de colère et de protestation. Cette nuit, cette figure du combat judiciaire pour les droits civiques, qui a représenté les familles de nombreuses victimes de jeunes Noirs tués par la police, a assuré sur Twitter que les trois jeunes fils de Jacob Blake se trouvaient dans la voiture au moment des tirs : «Ils ont vu un policier abattre leur père. Ils seront traumatisés pour toujours. Nous ne pouvons pas laisser des officiers violer leur devoir de nous PROTEGER. Nos enfants méritent mieux !!»

    Confirmed: Jacob Blake’s 3 SONS were IN THE CAR he was getting into when @KenoshaPolice shot him tonight. They saw a cop shoot their father. They will be traumatized forever. We cannot let officers violate their duty to PROTECT us. Our kids deserve better!! #JusticeForJacobBlake

    Le gouverneur démocrate du Wisconsin, Tony Evers, s’est exprimé cette nuit sur Twitter : «Kathy [sa femme, ndlr] et moi nous associons à sa famille, ses amis, ses voisins, dans l’espoir sincère qu’il ne succombera pas à ses blessures. Même si nous n’avons pas encore tous les détails, nous savons avec certitude qu’il n’est pas le premier homme noir à avoir été abattu, ou blessé, ou tué impitoyablement par la police dans notre Etat ou notre pays.»

    L’enquête a été confiée au département de la Justice de l’Etat du Wisconsin, qui a annoncé tôt lundi que les agents impliqués avaient été placés en congé administratif. Selon les médias américains, les enquêteurs disposent de trente jours pour transmettre leurs conclusions au bureau de procureur, à qui il reviendra de décider d’éventuelles poursuites à l’encontre des policiers.

    Richard Malka révèle ses amours avec la première femme, transgressive et délurée, capable de désobéir à son créateur et de dresser les serpents.

    20.08.20

    L’ex-directeur de campagne et conseiller stratégique de Donald Trump a été arrêté et inculpé ce jeudi pour fraude et blanchiment d’argent. Il aurait détourné des dons destinés à construire un mur avec le Mexique.

    20.08.20

    Sortant de son quasi-silence public, l’ancien président a violemment critiqué son successeur, qu’il accuse d’avoir libéré «les pires instincts» de l’Amérique et de menacer la stabilité démocratique du pays.

    21.08.20

    S’il est tentant de ne regarder que l’évolution des violences enregistrées par les forces de l’ordre, la plupart des spécialistes préfèrent s’intéresser, sur le temps long, aux enquêtes de victimation. Ce qui n’est pas sans poser des problèmes de continuité statistique.

    20.08.20

    Karine Tuil se confronte aux fragilités du militant révolutionnaire, gangster et trafiquant, condamné et libéré, hanté par sa judaïté et buveur de rhum cubain.

    21.08.20

    «Libération» retrace les grandes dates de l’année qui vit vaciller la France. Aujourd’hui, le jour où Pétain durcit le premier projet de loi qui porte sur le «statut des Juifs».

    20.08.20

    Détracteur du régime de Poutine et activiste anticorruption, l’avocat a été admis jeudi à l’hôpital dans un état grave.  Il aurait été empoisonné, selon son entourage, qui pointe la responsabilité du Kremlin.

    19.08.20

    L’eurodéputé Yannick Jadot refuse qu’EE-LV se laisse distancé par les autres partis et estime que les militants doivent désigner au plus vite leur champion pour l’élection présidentielle.

    21.08.20

    Chaque week-end, les premières pages d’un roman de la rentrée. Cette semaine, «Lumières aveugles» de Benjamin Labatut.

    19.08.20

    L’eurodéputé Yannick Jadot refuse qu’EE-LV se laisse distancer par les autres partis et estime que les militants doivent désigner au plus vite leur champion pour l’élection présidentielle 2022.

    21.08.20

    Néfertiti. Résistante en France, militante antiraciste aux Etats-Unis, femme et mère libre, la star fut l’une des premières personnalités noires, dès les années 20, à détourner les codes d’une Afrique mythifiée pour les dénoncer. Pourtant, l’icône aux accroche-cœurs a longtemps pâti d’un imaginaire colonial.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here