Décès de Me Souop : l’autopsie (enfin) réalisée sur la dépouille voici les conclusions

    0
    15

    Dans son numéro en kiosque le 24 février 2020, l’hebdomadaire Kalara fait d’importantes révélations sur le décès de Me Sylvain Souop. Le coordonnateur des avocats du MRC de Maurice Kamto, décédé mi-janvier au Centre des Urgences de Yaoundé (CURY), dans des circonstances troubles.

    L’Ordre National des Médecins du Cameroun (ONMC), qui avait ouvert une enquête sur la disparition, a publié un communiqué le 14 février 2020 à travers lequel il informait que la famille de l’illustre avocat s’est opposée à l’autopsie qui aurait pu renseigner sur les causes exactes de son décès.

    Kalara renseigne que malgré la position de l’épouse de Me Souop, l’autopsie sollicitée par le Barreau des avocats, a été réalisée à la demande du procureur de la République près la Cour d’Appel du Centre.

    «C’est une équipe de médecins légistes requis par le procureur de la République qui l’a exécutée. Les conclusions de cette autopsie ne sont pas encore rendues publiques. Elles le seront probablement si les investigations actuelles concluent à une mort provoquée par une main criminelle», souligne le journal de Christophe Bobiokono.

    L’hebdomadaire indique par ailleurs que le ministre de la Santé Publique, Malachie Manaouda, qui a également diligenté une enquête administrative, a servi des demandes d’explications le 18 février 2020, à plusieurs personnels en service au CURY.

    Il s’agit entre autres, lit-on, du directeur de ce centre hospitalier public; du Dr Olivier Ngongang, chirurgien orthopédiste qui avait reçu Me Souop et pris l’initiative de l’opérer; le Dr Kyebyene, anesthésiste et de deux infirmières anesthésistes.

    Kalara précise tout de même que ces demandes d’explications ne sont, ni des sanctions, ni la preuve de la culpabilité des responsables susmentionnés.

    «Ce sont des actes d’investigation susceptibles d’apporter plus de lumière aux premières constatations faites par la commission d’enquête dépêchée sur le terrain au lendemain de l’annonce du décès de Me Souop», nuance le journal.

    Pour mémoire, Sylvain Souop avait été victime d’un accident de la circulation le 10 janvier 2020 à Bafoussam (Ouest). Il souffrait à priori d’une fracture de l’humérus du bras droit. Transporté le lendemain au CURY, il n’a jamais réussi à se faire opérer; «sa situation s’étant dégradée de façon incompréhensible», jusqu’à son décès le 16 janvier, rappelle Kalara.

    Il sera inhumé le 29 février 2020 dans son village natal à Baham, dans la région de l’Ouest.


    SOURCE : https://www.w24news.com/deces-de-me-souop-lautopsie-enfin-realisee-sur-la-depouille-voici-les-conclusions/?remotepost=76827

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here