Découvrez Quand Manchester City commet la pire erreur de son histoire avec Lionel Messi en 2008

    0
    31

    Le foot regorge d’histoires de transferts qui auraient pu se faire mais n’ont au final pas vu le jour. Le genre d’histoires, souvent pleines de regrets, et qui commencent généralement par un « et si ? » « Et si Cristiano Ronaldo avait signé à Saint-Étienne et pas à Manchester United ? » « Et si Arsenal et Arsène Wenger n’avaient pas recalé Ibrahimovic ? » Des anecdotes de ce genre, il y en a à la pelle. Et une dernière vient de faire son apparition : et si Manchester City avait signé Lionel Messi ? Nous vous faisons le topo.
    Saison 2006-2007, Lionel Messi lancé dans le bain
    Champion d’Espagne et d’Europe en titre, le Barça, dont l’entraîneur reste le Néérlandais Frank Rijkaard, renouvelle peu son effectif pendant l’été. Messi devient régulièrement titulaire au début de la saison 2006-2007, au détriment de Ludovic Giuly, auprès de Ronaldinho et du buteur Samuel Eto’o.
    Le Barça, avec Messi cette fois, remporte au mois d’août la Supercoupe d’Espagne face à l’Espanyol Barcelone, le premier titre de la saison. Le 12 novembre 2006, Messi se blesse de nouveau, lors d’un match de Liga, d’une fracture du métatarse. Il éclate en sanglot sur le brancard. Indisponible pendant trois mois, Messi manque notamment la Coupe du monde des clubs, que son club perd en finale face à l’Internacional de Porto Alegre. Messi marque en éliminant cinq joueurs contre Getafe en Coupe du Roi.
    Messi retrouve les terrains le 7 mars 2007, lors du huitième de finale de Ligue des champions face aux Anglais de Liverpool, mais il ne peut empêcher l’élimination des Catalans. Trois jours plus tard, lors du Clásico face au Real Madrid, Messi inscrit un coup du chapeau qui permet au Barça, à dix contre onze, d’obtenir un match nul inespéré (3-3).
    Messi explose dans l’équipe A du Barça
    Messi est le premier joueur depuis Iván Zamorano en 1995 à inscrire trois buts lors d’un Clásico. Un mois plus tard, le 18 avril, lors de la demi-finale aller de la Coupe d’Espagne face à Getafe, il marque un but qui rappelle celui, mythique, de Diego Maradona lors du quart de finale de la Coupe du monde de 1986 contre l’Angleterre : il parcourt la même distance, 62 mètres, élimine le même nombre de joueurs (six, en incluant le gardien) et marque dans une position similaire à celle de Maradona 21 ans auparavant78.
    La comparaison entre Maradona et Messi reprend de plus belle dans les médias quand le 9 juin, il marque de la main face à l’Espanyol Barcelone, comme Maradona lors du même quart de finale de la Coupe du monde 198679.

    Pendant cette période, l’entraineur des Blaugranas décide de déplacer Messi de l’aile gauche à l’aile droite, d’abord contre sa volonté, lui permettant de rentrer au centre du terrain ou de tirer plus facilement avec son pied gauche80. Ce choix s’avère payant, Messi inscrivant onze buts lors de ses treize derniers matchs de championnat81.
    Une année 2007 où tout pouvait changer
    Malgré ses buts, le Barça perd finalement le titre de champion d’Espagne à la différence de buts particulière face au Real Madrid, et est éliminé par Getafe en demi-finale de la Coupe du Roi. Sur un plan individuel, Lionel Messi a inscrit 17 buts en 36 apparitions en club. Mais tout n’est pas rose. Le génie argentin pourrait aller voir ailleurs. Manchester City, malencontreusement, fera une offre.

    Dans une interview pour The Athletic ce mercredi, l’ancien président des Skyblues Gary Cook raconte comment sur un malentendu il a fait une offre de près de 80 millions d’euros au Barça pour sa pépite argentine. C’était en 2008 lors du mercato, et tout est parti d’une conférence téléphonique entre Pairoj Piempongsant, le bras droit du propriétaire de l’époque, un certain Paul Aldridge et le PDG du club. Ce dernier détaille :
    La fameuse discussion
    « Le téléphone était sur la table et il [Pairoj Peimpongsant] discutait avec Paul Aldridge, qui était auparavant avec West Ham, et s’est mis un peu dans le pétrin [dans l’affaire avec Carlos Tevez et Mascherano], et faisait partie du monde de Thaksin (le propriétaire de Manchester City à l’époque, avant que les Émiratis ne rachètent le club, ndlr). Imaginez la scène. Il y a Paul avec son accent londonien : ‘Pairoj, tu dois me dire quoi faire, ça devient hors de contrôle.’ Pairoj était allongé sur un fauteuil en train de se faire masser, et il criait : ‘Oui, oui, oui, c’est le bordel, vraiment le bordel (‘yes, yes, yes, very messy, messy, it’s getting messy.’, en VO, ndlr). (…) Ça a été compris comme ‘on doit avoir Messi’. (…) Paul est venu me voir après ça : ‘Garry, ça devient déroutant, je ne sais pas ce que nous sommes en train de faire.’ J’ai alors dit : ‘Faisons une offre, et voyons ce qu’il en ressort’. »

    Manchester City passe près du coup siècle
    Voilà comment sur une mauvaise compréhension Manchester City s’est retrouvé à faire une offre de 80 millions (ce qui aurait constitué un record pour l’époque) au FC Barcelone. En Catalogne, quand la proposition arrive dans les bureaux du club, on croit d’abord à une blague. Pour vérifier, ils appellent le patron de la Premier League de l’époque, Dave Richards, qui appelle à son tour Gary Cook :

    « Dave Richards m’a appelé le lendemain depuis les bureaux de la Premier League. ‘Garry, as-tu fais une offre pour Lionel Messi ? 80 millions d’euros ? Tu as perdu la tête ? Il a dit qu’il avait reçu un appel de Barcelone et qu’ils voulaient savoir si c’était vrai. Ils ont dit à Dave que, si c’était vrai, il y aurait pu y avoir un deal quelques semaines auparavant. »

    La preuve, encore une fois, que l’histoire ne tient qu’à des détails.


    SOURCE : https://www.w24news.com/decouvrez-quand-manchester-city-commet-la-pire-erreur-de-son-histoire-avec-lionel-messi-en-2008/?remotepost=12678

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here