Deux femmes topless à la plage sommées de remettre leur haut de maillot: « Les gendarmes ont fait quelque chose d’illégal »

    0
    41

    « C’est triste »: le désarroi d’Ali, qui découvre son restaurant près des Champs-Elysées vandalisé après la défaite du PSG

    Une affaire bien estivale. Sur une plage de Sainte-Marie-la-Mer près de Perpignan, trois femmes ont été sommées de remettre leur haut de maillot de bain alors qu’elles bronzaient seins nus, révèle France 3 Occitanie. Confirmée par la mairie, l’histoire a fait le tour des réseaux sociaux où de nombreuses personnes se sont indignés évoquant « une police des mœurs » et de la « pudibonderie ».

    « Le plus grave c’est que les gendarmes se soient déplacés et aient fait quelque chose d’illégal. La loi autorise les femmes à être torse nu sur les plages sauf si un arrêté municipal qui devrait être justifié, les en empêche. Ce n’était pas le cas elles étaient dans leur bon droit. Ce qui m’effraie c’est qu’elles aient été obligées de se rhabiller », a déploré ce mardi sur le plateau des Grandes Gueules l’avocate Marie-Anne Soubré.

    Et selon elle, les condamnations pour exhibition sexuelle après chaque action des Femen notamment sont une aberration : « J’ai toujours considérée que c’était un scandale qu’elles soient condamné pour exhibition sexuelle parce qu’elles se mettent torse nu », alors que le groupe féministe a pour habitude de protester en se montrant seins nus le corps recouvert d’inscription.

    « J’ai toujours trouvé que c’était un scandale de considérer qu’une femme qui montre ses seins faisait une exhibition sexuelle. On va rappeler que les hommes ont des seins également. Les nôtres sont plus gros parce qu’ils ont une fonction d’allaitement et non sexuelle. Elles servent à nourrir les bébés ! et quand des femmes allaitent en public parce qu’elles n’ont pas le choix et il y en a qui s’en plaignent », a conclu Marie-Anne Soubré.

    Selon les premiers éléments, se sont deux gendarmes réservistes, alertés par une mère de famille choqué que des femmes bronzent seins nus à proximité de ses enfants, qui ont sommés aux trois intéressées de remettre leur haut. Si deux d’entre elles se sont exécutées, la dernière a refusé arguant de son droit à bronzer ainsi.

    « Il n’existe aucun arrêté municipal interdisant cette pratique sur nos plages. Le conseil municipal et son maire estiment que le fait pour une femme de bronzer les seins nus n’est en aucun cas constitutif d’une quelconque atteinte à la pudeur ou aux bonnes mœurs. De fait, ils n’ont jamais demandé aux forces de l’ordre d’agir dans ce cadre », a assuré le maire de Sainte-Marie-la-Mer à L’indépendant.

    Texte du commentaire



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here