Essai Citroën Ami : la voiture électrique sans permis en 9 questions – L’Automobile Magazine

    0
    34

    Minimaliste par son format comme par son tarif ou ses caractéristiques, la Citroën AMI est un drôle d’engin, qui soulève de nombreuses questions. Après en avoir pris le volant, nous pouvons désormais répondre à vos interrogations.

    Non, l’AMI est classée parmi les quadricycles à moteur. Sa puissance est bridée à 6 kW (8 ch) et sa vitesse maxi limitée à 45 km/h. Et si la majorité des Aixam ou Ligier sont mues par un petit diesel, l’Ami est électrique, comme la Renault Twizy. Avec sa batterie de 5,5 kWh elle revendique 75 km d’autonomie.

    Oui, on peut prendre son volant dès 14 ans. Les personnes nées avant le 31 décembre 1987 sont exemptées de toute formalité. En revanche, les plus jeunes doivent détenir le permis spécifique AM (ex BSR), après avoir obtenu les deux attestations de sécurité routières (ASSR1 et ASSR2) dispensées en classe de 5e et 3e au collège. La formation au permis AM se fait en une journée et coûte entre 150 et 400 €.

    La Citroën se veut une nouvelle solution de mobilité pour tous. Non seulement elle se destine aux plus de 18 ans qui n’ont pas (ou plus) leur permis de conduire. Mais elle veut aussi proposer une alternative aux parents inquiets de voir leur enfant sur des engins thermiques ou électriques (scooter, trottinettes, mono roue…) peu sécurisants. De quoi, aussi, arrêter de faire le taxi pour la progéniture, plus besoin d’aller les chercher au sport, au cours de musique…

    En tant que quadricycle à moteur, l’AMI n’est pas soumise aux mêmes normes de sécurité qu’une voiture. Elle ne propose donc ni airbag, ni ABS, mais elle a pris soin de reculer au maximum le conducteur afin de réduire les conséquences d’un choc frontal. Et elle offre la carrosserie qui fait défaut à de nombreux transports individuels alternatifs.

    Non. Parfaite dans les centre-villes et les zones semi piétonnes, l’AMI n’a, en revanche, pas le droit de poser ses roues sur les autoroutes, les voies rapides et express, comme le « périph » parisien.

    A l’achat, la Citroën s’affiche dès 6 000 € (prix septembre 2020), bonus de 900 € déduit. Ensuite, elle propose des kit d’accessoires à installer soi-même, facturés dès 400 € (enjoliveurs, stickers…). On peut préférer la location longue durée. Le coût mensuel varie en fonction du 1er apport : pour une LDD de 48 mois, il en coûte de 19,99 €/mois (après un 1er loyer de 2 641 €) à 78 €/mois (100 €). C’est beaucoup moins cher que les autres voiturettes, une Aixam électrique démarre à 8 999 € en diesel et 14 899 € en électrique, bonus non déduit.

    Pour s’offrir une AMI, on peut aller bien sûr chez Citroën, même si, sur l’ensemble du réseau, seule une centaine de concessionnaires la propose. On peut aussi se la procurer à la FNAC et chez Darty. Ou, directement par Internet, sur le site dédié store.citroen.fr/ami. La plupart des acheteurs se la font livrer à domicile (200 €), sinon on la récupère en concessions (100 €), où a aussi lieu l’entretien.

    La petite batterie de 5,5 kWh se recharge en 3 heures sur une prise classique 230V. Pour afficher le prix le plus bas possible, l’AMI se contente d’une simple prise classique à deux broches avec terre. Aucune charge rapide n’est acceptée, la puissance étant bridée à 1,8 kW. Il est aussi possible de connecter l’AMI à une borne publique, en achetant un adaptateur.

    L’AMI est simplifiée à l’extrême. Ne cherchez pas de vitres électriques, de poignées de portes, remplacées par des sangles ou même de commodo pour les phares (ils sont allumés en permanence). Le chauffage s’avère ultra basique et le seul luxe est une prise USB pour smartphone. L’accès à bord est aisé mais la position du volant est fixe et on ne peut qu’avancer ou reculer le siège du conducteur. Toutefois même les grands sont à l’aise – Etienne notre photographe d’1,97 m le confirme. Au début, le fait d’être assis très en arrière déconcerte.

    Son train avant dérivé d’une Peugeot 208 s’avère incisif et la direction non assistée est légère dès qu’on roule. Les 40 Nm de couple du moteur électrique commandé par 3 boutons assurent des décollages assez vif tandis que le petit gabarit (2,41 m de long sur 1,39 m de large) et l’excellent diamètre de braquage (7,2 m) facilitent la ville. En revanche, le freinage, sans ABS, n’est pas facile à doser, et les suspensions ne sont guère conciliantes sur les nids de poule.

    Toutes les offres d’abonnement à L’Automobile Magazine, mensuel auto de référence depuis plus de 70 ans : plaisir, pratique, expertise.

    Mentions légales Données personnelles Contacts Mon compte Abonnez-vous Nos flux RSS


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here