Grand duel entre les pro Kamto et les pro Biya ce samedi à Paris

    0
    21

    Alors que Maurice Kamto, président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun, rencontre ses militants et sympathisants, Place de la République, à Paris, ce samedi, 1er février, ceux du Rassemblement démocratique du peuple camerounais organisent, à Grigny, dans l’Essonne, la 5è édition de la présentation des vœux au couple présidentiel, Chantal et Paul Biya. En toile de fond, le leadership politique au sein des diasporas.
    Les expatriés du triangle national ont droit à deux manifestations d’importance, ce samedi, 1er février en France. D’un côté, le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), dont le président Maurice Kamto est arrivé à Paris, mardi, appelle ses partisans et sympathisants à remplir, noire de monde, la Place de la République.

    Véritable forteresse de plus de 3 hectares, située au carrefour du 3è, 10è et 11è arrondissements de la capitale française, la Place de la République est à elle seule tout un symbole que tous les Républicains sincères ou déguisés veulent s’approprier à la moindre occasion.

    Autrefois appelée « Place du Château-d’eau », elle prend le nom de Place de la République, en 1879, à la suite d’une délibération du Conseil municipal de Paris une année auparavant, en faveur de l’édification d’une statue de la République dédiée au républicanisme et à la conception de la liberté.

    Le monument, commandé aux frères Thébaut, en 1879, dont la fonderie d’art fut l’une des1 plus importantes en France au 19è et 20è siècle, a été inauguré en 1883. De l’autre, les partisans et sympathisants du Rassemblement, démocratique du peuple camerounais (Rdpc) qui organise la 5è édition de la’cérémonie de présentation des « Vœux au couple présidentiel, Chantal et Paul Biya », à Grigny, dans l’Essonne(91).

    Une manifestation prévue pour débuter à 17 heures et qui devrait se poursuivre jusque tard dans la nuit. « Meeting de remerciements » Du coup, les deux événements ayant lieu le même jour, risque de se télescoper, quoi que se déroulant sur des sites différents et très distants. A Paris pour le MRC et dans le Grand Paris pour le Rdpc.

    Pour la venue en France de son président, Maurice Kamto, le Mrc a sonné la mobilisation générale des troupes. Les centaines de supporters étaient présents à l’aéroport de Roissy Charles De Gaulle, mardi pour accueillir chaleureusement le candidat malheureux à la présidentielle de 2018.

    « Le leader du Mrc est trop attendu ici, en France. Comme c’était le cas aux Etats-Unis et au Canada, il y a quelques jours. Le « vrai Président qui vient à la rencontre de son peuple » c’est ce qui se raconte partout. C’est quasiment toute la diaspora qui est debout.

    Pour reprendre Eric Chinje (ancien journaliste de la Crtv ndlr) : «Le professeur Maurice Kamto ne devrait être en aucun cas derrière les barreaux, car en appliquant la même règle, Paul Biya ne devrait pas être à Etoudi…», note, ironique, journaliste, Aby Donfack, chef du village Menouet. Il ajoute : « J’invite tout de même nos compatriotes de la « Bas » et « Pqtriote », à éviter des débordements inutiles, qui pourraient contribuer à déconstruire la bonne image de notre pays en France ».

    L’ancien chargé de communication de la Mairie de Douala V ne s’offusque pas du boycott du double scrutin du 9 février par le Mrc: « De ma position d’observateur neutre, je constate que les deux piliers sur lesquels repose cette décision du Mrc, sont justifiés. Tous les acteurs politique au pays comme à l’international s’accordent à reconnaître que le code électoral devrait être reformé, pour garantir des élections crédibles et transparentes au Cameroun. Alors que Paul Biya dit prôner l’indivisibilité du pays et le vivre ensemble, c’est paradoxalement le Pr Kamto qui indique la direction « Motion de soutien ».

    Pour sa part, Honoré Sylvin Bitnkeu, président de la section Rdpc Seine et Marne, chef d’antenne Diaspora Modèle Cameroun/France, une branche du mouvement international Citoyen monde modèle initié par l’association Afric Love dont le siège est désormais au Canada dans la province du Québec, « la venue du président du Mrc en France est un non-événement ».

    Et d’insister : « C’est au ‘Cameroun que la consultation populaire est prévue le 9 février prochain. C’est là-bas qu’il fait se présenter, devant les électeurs, pour être élu. On ne peut pas fuir le verdict des urnes si on croit en ta démocratie».

    Conclusion de M. Bitnkeu : « L’image du Cameroun est écornée du fait des agissements irresponsables d’une certaine diaspora. Il faut donc sensibiliser, éduquer, cette diaspora pour préparer une citoyenneté camerounaise active de demain. La plus grave crise que traverse notre pays, aujourd’hui, est la crise de la citoyenneté ». Monsieur Bitnkeu et ses camarades entendent, dans cette optique, apporter leurs encouragements au chef de l’Etat.


    SOURCE : https://www.w24news.com/grand-duel-entre-les-pro-kamto-et-les-pro-biya-ce-samedi-a-paris/?remotepost=32002

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here