« Il faut se dépêcher » : en Vendée, une ancienne laiterie espère revivre grâce au Loto du patrimoine

    0
    17

    Il faut 1,2 million d’euros pour assurer les premiers travaux de cette ancienne laiterie fermée depuis 1976 et rachetée en 2016 par trois amoureux du site. Ils veulent en faire un atelier pour les artisans d’art. 

    La liste des sites retenus pour bénéficier au Loto du patrimoine est désormais connue. Stéphane Bern et la Fondation du Patrimoine les ont dévoilés lundi 31 août. Quelque 101 projets rejoignent les 18 les plus emblématiques présentés fin juin. Il y a bien sûr des églises, des abbayes, des châteaux, mais aussi du patrimoine industriel. En Vendée, c’est une ancienne laiterie dans le marais Poitevin, à Mazeau, qui a été sélectionnée par la Mission Bern. 

    Cette ancienne laiterie, fermée depuis 1976, a été rachetée en 2016 par trois amoureux du site, dont le ferronnier d’art Frédéric Vauzelle, qui y a installé son atelier. « On est deux ferronniers à faire atelier commun, explique-t-il. L’idée aujourd’hui, c’est de pouvoir regrouper d’autres artisans sur le site pour faire un pôle d’artisanat d’art. Quand vous voyez le bâtiment de l’extérieur, c’est un bâtiment industriel complètement atypique dans lequel on prend plaisir à venir travailler. »

    Actuellement, cinq entreprises ou artisans sont déjà implantés dans l’ancienne laiterie. Restaurer ce bâtiment de 2 500 m² construit en 1950 le long des canaux du marais, c’est sauver le patrimoine de la commune mais aussi lui redonner vie en y développant de nouvelles activités.

    Frédéric Vauzelle imagine par exemple l’étage du bâtiment comme un espace de stockage qui pourrait servir à des artisans d’art. « On va faire des choses modulables, faire varier les surfaces en fonction des besoins », développe le ferronnier. Mais avant d’accueillir de nouveaux occupants, il faut réaliser de gros travaux, car le bâtiment est resté à l’abandon pendant 40 ans et est très exposé à la pluie et au vent.

    « Il faut se dépêcher », confie Gaëlle Calvez, architecte conseil au Parc naturel régional du Marais poitevin. Il faut notamment intervenir sur toutes les toitures. « Pour les toitures en ardoise, il y a au moins 1 500 m². Pour les toitures terrasses, c’est plus de 1 000 m². On a aussi plus de 200 fenêtres à remplacer. C’est beaucoup de travail, mais pour des volumes fantastiques et qui offrent un potentiel qui sera pleinement valorisé », sourit l’architecte.

    Il faut 1,2 million d’euros pour assurer cette première tranche de travaux, et c’est impossible à financer pour ses actuels propriétaires sans l’aide de la mission Bern et de la Fondation du patrimoine. Pour le maire du Mazeau, Bernard Bordet, l’ancienne laiterie pourrait devenir un pôle d’attraction touristique dans le Marais Poitevin : « Si ça nous apporte ne serait-ce que 20% de visiteurs en plus, c’est super. »

    L’embarcadère de la Venise Verte situé à quelques centaines de mètres de l’ancienne laiterie accueille déjà 25 000 touristes pendant la saison. Ce site de l’ancienne laiterie du Mazeau en Vendée sera ouvert à la visite pour les Journées du patrimoine les 19 et 20 septembre.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here