«Koh-Lanta» : quatre équipes au départ, qu’est-ce que ça va changer ? 

    0
    14

    DECRYPTAGE – Pour la première fois de l’histoire du jeu de TF1, l’aventure va démarrer avec quatre équipes au lieu de deux ou trois auparavant. Javier (saison 12 et «L’île des héros), Frédéric (saison 20) et Ahmad («L’île des héros») analysent cette nouvelle formule.

    «Cette année, pour la première fois dans l’histoire de “Koh-Lanta”, j’ai bien dit pour la première fois, il va y avoir quatre tribus!» À peine débarqués sur le large banc de sable situé à l’ouest de Buliya Island, les candidats de la nouvelle saison tournée l’automne dernier aux Fidji ont immédiatement compris, de la bouche de Denis Brogniart, que leur aventure ne ressemblerait à aucune autre auparavant. «C’est chaud, c’est chaud, c’est chaud», répète François, l’imposant Basque de 47 ans. «Je suis choquée», réagit avec excitation la pétillante Lola, 23 ans. «Je ne sais pas si c’est bien, je suis inquiète…» Bertrand-Kamal, globe-trotteur de 30 ans, reconnaît avoir envisagé beaucoup de choses mais pas cette innovation.

    Quatre équipes de six aventuriers au lieu de deux équipes de huit à dix candidats ou trois tribus de sept, qu’est-ce que cela va changer concrètement dans le déroulement de cette saison de «Koh-Lanta»? «En commençant le jeu avec quatre équipes de six candidats, il est essentiel d’établir des alliances très rapidement», assure Frédéric Blanchard, membre du jury final de «Koh-Lanta, la guerre des chefs». «En général, dans un “Koh-Lanta” à deux équipes, une alliance se fait à quatre ce qui permet au moins deux alliances dans la même équipe. Avec six aventuriers par équipe, une seule alliance majoritaire est possible et elle restera stable jusqu’à la réunification sauf si l’équipe se fait laminer. Les premières heures sont donc primordiales, le temps de réflexion pour choisir son alliance idéale n’existe plus, il faut faire au plus vite au risque d’être sur un siège éjectable dès le premier jour.»

    Un avis que partage Javier Rodriguez , stratège belge de la saison 12 en Malaisie et quatrième de l’édition all stars «Le combat des héros» en 2018. «À leur place, je créé une alliance dans les premières 24 heures et une autre s’il y a une recomposition des équipes», analyse-t-il tout en soulignant que les règles fondamentales du jeu restent les mêmes. «Le fait d’avoir quatre équipes ne peut que compliquer les choses. Je suis quasiment sûr qu’il y aura un départ d’alliance dans chaque équipe et cela risque de se corser si les équipes de départ sont mélangées avant la réunification. Ça promet un beau bordel.» Aux États-Unis, la saison 12 de «Survivor» diffusée en 2006 proposait un format relativement similaire à celui adopté par ALP dans «Koh-Lanta, les 4 terres». Avec seize candidats seulement au départ, les tribus avaient été regroupées en deux équipes au bout de… quatre jours. «En arrivant avec quatre équipes, je me serais vite dit que l’on pouvait facilement réunir les équipes pour n’en faire que deux», ajoute Frédéric. «Et qu’il fallait donc prévoir des alliances avec les candidats des autres équipes.»

    » LIRE AUSSI – Denis Brogniart: «Je ne plains jamais les candidats de “Koh-Lanta”, je les envie»

    Pour Ahmad, membre du jury final de «Koh-Lanta, l’île des héros», l’entame du jeu demeure, stratégiquement, une question de nombre et de majorité. Dans le cas présent, une alliance de quatre personnes minimum est nécessaire dès le départ. «Les possibilités et les rebondissements vont augmenter à partir de la réunification», estime le chef d’entreprise lyonnais. «En général, dans les saisons à deux tribus, l’equipe qui arrive en supériorité numérique décime sa concurrente. Ici, on peut s’attendre à avoir plein de petits clans au sein de chacune des tribus. Un groupe decimé pourra par exemple s’allier à un groupe minoritaire pour contrecarrer le groupe majoritaire.» Le stratège de l’édition spéciale diffusée au début de l’année pense qu’aucune certitude n’est possible avant la réunification. «Il faut aussi avoir à l’esprit qu’avec quatre équipes et 24 candidats pour une durée inchangée de 40 jours, il y aura plus d’epreuves éliminatoires en mort subite ou en binômes.»

    » LIRE AUSSI – «Koh-Lanta»: les anciens vainqueurs seraient-ils partants pour une édition all star spéciale 20 ans?

    Javier espère que les téléspectateurs vont adhérer à cette formule régionale en se passionnant pour leur équipe. «Moi, en tant que Belge, je vais dans un premier temps m’identifier à ceux du Nord», confie-t-il. Pour Frédéric, fort de son expérience de jeu à trois équipes, «la donne ne change pas avec quatre tribus, c’est la dynamique de la “punition” lors de l’épreuve de confort qui amène du neuf». Pendant 24 heures, l’équipe qui termine dernière de l’épreuve de confort se retrouve sur un petit îlot de 200 mètres de long sur 50 de large située au large à l’ouest de Yaukuve Levu Island. Idéal pour resserrer les liens.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here