Layvin Kurzawa (PSG): Son maître chanteur, et ami, condamné à de la prison ferme

0
0

Le nom de Layvin Kurzawa fait partie de l’actualité ces derniers jours, et pas seulement parce qu’il a pris un carton rouge lors du dernier match opposant son équipe du PSG à celle de l’Olympique de Marseille. Le match sous tensions qui s’est joué le dimanche 13 septembre 2020 s’était soldé par une victoire des Phocéens, avec un but de Florian Thauvin, mais également cinq expulsions.

Mardi 15 septembre, c’est par une affaire extrasportive et judiciaire que Layvin Kurzawa était concerné. Plusieurs hommes avaient voulu le faire chanter en 2017, en utilisant une vidéo de lui dans laquelle il tenait des propos très critiques envers Didier Deschamps, le sélectionneur de l’équipe de France, alors qu’il porte le maillot des Bleus. Le 31 juillet de cette même année, le footballeur de 28 ans avait déposé plainte après qu’un certain “Hervé” l’avait contacté pour obtenir 250 000 euros en l’échange de la non-divulgation de la vidéo compromettante.

Trois des cinq personnes impliquées dans cette affaire de chantage ont été jugées par le tribunal correctionnel de Versailles, comme le rapporte Le Parisien. Parmi eux, Aboubakary, qui était un proche de Layvin Kurzawa, qui a été condamné à 16 mois de prison ferme, mais qui est ressorti libre du tribunal. Les deux autres personnes présentes ont quant à elle été relaxées. Deux autres suspects n’ont pas encore comparu, dont Mamaye, l’ancien ami du joueur du PSG qui a capté les images de la fameuse vidéo à l’origine du chantage. Ce dernier avait nié toute implication dans le chantage en prétextant qu’il avait perdu son téléphone portable et que la vidéo avait été récupérée à son insu. Mais les enquêteurs avaient rapidement découvert que l’homme – que Layvin Kurzawa a connu au centre de formation de Monaco – était au centre de cette affaire, tout comme Aboubakary. Ayant contracté le Covid-19, Mamaye ne pouvait pas être présent au tribunal correctionnel de Versailles.

Lorsqu’il avait victime de chantage il y a trois ans, Layvin Kurzawa avait pris ses responsabilités envers Didier Deschamps en lui dévoilant lui-même son contenu, avant qu’elle ne devienne publique. Lors d’une interview accordée à Téléfoot, sur TF1, le défenseur du PSG et de l’équipe de France avait évoqué “une erreur de jeunesse”, que Didier Deschamps lui avait aussitôt pardonnée grâce à son honnêteté.


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

Téléchargez notre application Android