Le Président – Henri Verneuil – critique

    0
    19

    Profitez de toutes nos fonctionnalités et bénéficiez de nos OFFRES EXCLUSIVES en vous inscrivant au CLUB.

    CINÉMA

    Aux grands hommes, le cinéma académique reconnaissant. Verneuil construit une histoire pour servir le patriarche Gabin, avec un personnage forcément irréprochable. La mise en scène pèse des tonnes.

    Résumé : Agé de 73 ans, l’ex président français Emile Beaufort joue toujours un rôle central dans la vie politique du pays. La rédaction de ses mémoires lui permet de revenir sur son parcours et d’évoquer ses relations avec Philippe Chamalont, sur le point de devenir président du conseil.

    Critique : Adaptation du roman de Georges Simenon, cette incursion française dans la politique-fiction est une curiosité qui ne correspond pas à une tradition hexagonale. Verneuil s’en souviendra, en réalisant quelques années après I comme Icare (1979) et Mille milliards de dollars (1982). C’est la seule originalité de ce film, parce que, pour le reste, la mise en scène raide et empesée alourdit considérablement le propos politique, qui prend appui sur un vieil homme dont la retraite, conjuguée à une forme d’intransigeance et le goût des Mémoires, évoque immanquablement celle du général de Gaulle, sa fameuse « traversée du désert », entre 1946 et 1958.
    Les allusions de Beaufort à ses ennemis de gauche et de droite renforcent la similitude, elles sont sagement transcrites par sa secrétaire, tandis que se précise également l’analogie entre Gabin et le personnage qu’il joue : en résumé, un connétable. Il y a dans la souveraine incarnation d’un symbole tous les ingrédients d’une de ces compositions prévisibles, comme les aima l’acteur, alors en pleine période « patriarche », sans doute la plus oubliable de sa carrière, puisqu’elle témoigna d’une appétence certaine pour les protagonistes hautement sermonneurs et paternalistes, volontiers portés sur les aphorismes dont Michel Audiard était un grand pourvoyeur, et qu’on se remémore encore aujourd’hui, de la même façon qu’on se réciterait des apophtegmes de La Rochefoucauld.
    Ici, l’incorruptible Beaufort, seigneur en son domaine (politique ou privé), écrase tous ses collaborateurs, ses interlocuteurs, à qui il prodigue de vertueuses leçons de morale (le Conseil des ministres en constitue un exemple probant), quand il ne tance pas les femmes à son service. Résultat : les comédiennes sont réduites à interpréter des caricatures (pauvre Renée Faure, dans le rôle d’une faire-valoir, volontiers impressionnable).
    A un héros insécable, il fallait un vrai moment de bravoure : il aura pour cadre l’Assemblée nationale, où, pour reprendre le syntagme de François Bégaudeau, des « granzhommes » s’affrontent dans une sorte de concours d’éloquence.
    Gabin y est impérial, forcément. De précieuses contre-plongées le couronnent. Ne manque plus à son justicier qu’un bâton de maréchal.

    aVoir-aLire.com, dont le contenu est produit bénévolement par une association culturelle à but non lucratif, respecte les droits d’auteur et s’est toujours engagé à être rigoureux sur ce point, dans le respect du travail des artistes que nous cherchons à valoriser. Les photos sont utilisées à des fins illustratives et non dans un but d’exploitation commerciale. Après plusieurs décennies d’existence, des dizaines de milliers d’articles, et une évolution de notre équipe de rédacteurs, mais aussi des droits sur certains clichés repris sur notre plateforme, nous comptons sur la bienveillance et vigilance de chaque lecteur – anonyme, distributeur, attaché de presse, artiste, photographe. Ayez la gentillesse de contacter Frédéric Michel, rédacteur en chef, si certaines photographies ne sont pas ou ne sont plus utilisables, si les crédits doivent être modifiés ou ajoutés. Nous nous engageons à retirer toutes photos litigieuses. Merci pour votre compréhension.

    Pour participer à
    ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci
    d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a
    été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

    Tous droits réservés aVoir-aLire.com 2001-2014.
    Conformément à la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés,
    le site www.avoir-alire.com est enregistré à la CNIL sous le numéro : 1033111.


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here