Les Nouveaux Mutants : l’adolescence en horreur

    0
    15

    Reporté plusieurs années, le spin-off horrifique de la saga X-Men réussit à convaincre malgré une mise en route en demi-teinte.

    Les Nouveaux Mutants se sera fait attendre. Fantasmé par les uns, oublié et moqué par les autres, le spin-off de la saga X-Men et dernier orphelin de la 20th Century Fox devait initialement sortir en 2017. Mais le projet aura pris l’eau.

    Après de nombreux reports, le film sort comme par miracle alors que le cinéma traverse une période compliquée liée à la pandémie. Le moment de vérité a sonné, le casting alléchant marié aux ambitions horrifiques du réalisateur Josh Boone… tout cela promettait aux Nouveaux Mutants le statut d’un film outsider solide, inscrit au coeur de l’univers des super-héros Marvel. Qu’en est-il réellement ?

    Au cœur d’une légende cheyenne, l’ours-démon terrifie Danielle «Dani» Moonstar (Blu Hunt) depuis son plus jeune âge. Lorsqu’un phénomène surnaturel rase tout ce qu’elle a connu, l’adolescente se retrouve dans un hôpital pour jeunes mutants. Dans cet établissement aux allures de prison, la doctoresse Cecilia Reyes (Alice Braga) tente d’aider ces individus à maîtriser leur pouvoir.

    Quatre autres adolescents font déjà partie du programme : Rahne Sinclair (Maisie Williams), Illyana Rasputin (Anya Taylor-Joy), Sam Guthrie (Charlie Heaton) et Roberto da Costa (Henry Zaga). Mais depuis l’arrivée de Dani, d’étranges apparitions rôdent dans les couloirs de l’hôpital. Acculés par la peur, la jeune adolescente et ses camarades vont devoir y faire face pour survivre.

    Dès les premières images, Les Nouveaux Mutants rassure avant de s’embourber brusquement. Le réalisateur de Nos Étoiles Contraires peine à trouver le bon rythme en forçant les relations entre les protagonistes. Le personnage de Dani sonne faux tandis que d’autres sont presque caricaturaux. Pire, le film précipite ses scènes d’exposition en enchaînant dialogues sur dialogues, laissant le récit s’asphyxier par moments. Avec sa petite heure et demie, l’effet compte à rebours semble peser sur ce premier acte en demi-teinte.

    A contrario, lorsque Les Nouveaux Mutants décide d’accélérer et de plonger dans l’horreur, l’attention du spectateur est happée par la narration. La mise en scène sobre mais efficace s’allie à merveille avec la composition de Mark Snow, maître dans l’art de l’étrange (X-Files).

    Certaines scènes saisissantes viennent nourrir un récit qui fini enfin par prendre son rythme de croisière, notamment grâce au personnage le plus intéressant du film, Rahne, interprété avec justesse par Maisie Williams. En réussissant à connecter ses personnages, le long-métrage parvient à varier horreur et action avec une certaine facilité tout en proposant de belles surprises visuelles. Seul regret, la durée du film. Tel l’ours-démon affamé, on aimerait en grignoter encore un peu plus.

    Mais il faut se rendre à l’évidence, Les Nouveaux Mutants n’a pas vocation à égaler voire surpasser les classiques de l’horreur et encore moins ses compères mutants. Comme son matériau d’origine, l’œuvre est avant tout une exploration horrifique de l’adolescence sous toutes ses formes.

    Entre deux épisodes de Buffy contre les vampires, les jeunes adultes se découvrent et abordent leurs peurs, leurs complexes, de la découverte des corps à la sexualité, du rapport aux autres à celui de l’enfance. De manière subtile, Les Nouveaux Mutants parvient à remplir toutes les cases psychologiques du film pour ado par excellence.

    Ici, pas de nom de super-héros ou de monologue épique, il n’y a que des adolescents face à leurs problèmes d’adolescents. Classique, sobre, mais diablement efficace.

    Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
    Soyez le premier à donner votre avis !



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here