Port du masque en entreprises: quelles sont les dérogations possibles?

    0
    19

    Des employés portant le masque sur leur lieu de travail, à Fos-sur-Mer – CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

    Quelles seront les règles pour le port du masque dans les entreprises? Laurent Pietraszewski, le secrétariat d’Etat en charge des Retraites et de la Santé au travail, a présenté ce lundi matin aux partenaires sociaux les multiples dérogations qui seront possibles dès le 1er septembre – date d’entrée en vigueur de la généralisation du port du masque dans les entreprises françaises. Avec un principe clef: ces dérogations dépendront de la « couleur épidémiologique » du département où se situe la société, selon le protocole national que nous avons pu consulter.

    Dans les départements en zone « verte », à faible circulation du virus, les entreprises devraient pouvoir déroger au port du masque si elle benéficient d’une « ventilation/aération fonctionnelle », d’écrans de d’écrans de protection entre les postes de travail et qu’elles mettent des visières à disposition des salariés.

    Dans les zones « orange », à circulation modérée du virus, s’ajouterait une double condition: disposer d’un extracteur par le haut dans des locaux de grands volumes.

    Enfin, dans les départements rouges, s’ajouterait en plus pour déroger au port du masque, la nécessité d’avoir un espace de 4m2 par personne (soit moins de 25 personnes dans des locaux de 100m2) et de disposer d’un ventilation mécanique.

    Dans les ateliers à faible densité disposant d’une ventilation ou d’une aération fonctionnelle, les salariés pourraient remplacer le masque par une visière, à condition de respecter la plus grande distance entre eux. Pour les bureaux individuels, les salariés concernés pourraient enlever le masque dès lors qu’ils se trouvent seuls dans leur bureaux. En extérieur, le port du masque serait obligatoire en cas de regroupement ou de distance trop faible entre les personnes.

    Concernant les véhicules, la présence de plusieurs salariés serait possible s’ils portent chacun un masque, si l’hygiène des mains est respectée et s’il existe une procédure de désinfection régulière du véhicule.

    Attention, si la dérogation est possible, elle devrait pas donner le droit de quitter son masque toute la journée, explique le protocole: « le salarié qui est à son poste de travail peut ranger son masque à certains moments de la journée et continuer son activité ».

    Ce protocole très attendu sur ces nouvelles règles sanitaires dont être publiés lundi après-midi par le ministre du Travail. La ministre du Travail Elisabeth Borne avait elle-même reconnu ce dimanche que le port du masque systématique était « difficilement compatible » avec certaines activités professionnelles. La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a plaidé ce lundi pour des dérogations concernant l’utilisation des véhicules utilitaires ou l’obligation du port du masque dans les salles de sport, dans les sites industriels à faible densité ou encore pour les conférenciers.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]