PSG-Metz en direct: à 9, le PSG arrache la victoire

0
0

“C’est un soulagement après les échecs lors des deux premières journées. C’était important de gagner ce soir. Le match n’était pas facile. A 9 (contre 11), c’était vraiment compliqué. Il fallait faire plus d’efforts encore. Il y avait beaucoup de vagues des Messins. Le but vient récompenser le travail.”

Au bout d’un match très très compliqué et encore bien fermé, le PSG s’impose finalement 1-0 grâce à un but… dans le temps additionnel, et en infériorité numérique. Si la manière n’y était toujours pas, cette courte victoire pourrait faire beaucoup de bien au moral des joueurs de Tuchel. Pour Metz, c’est encore une défaite 1-0… la troisième en trois matchs.

Boye surgit devant Di Maria et remonte avec le ballon, avant de transmettre à Maïga, qui redonne à Maziz dans l’axe. Sa frappe frôle le poteau de Navas. Paris doit encore tenir 5 minutes…

Sur un centre de Delaine, un Messin est tout seul au deuxième poteau et attend le ballon pour conclure dans le but, mais Kimpembé réussit le tacle parfait pour lui retirer le ballon et sauver le PSG.

Le classique continue sur RMC avec les réactions d’après-match, des débats, des analyses et les dernières infos dans l’After !

Di Maria tente de surprendre Oukidja avec une frappe directe, mais son tir manque clairement de précision. C’est sans danger pour Metz.

Après un choc avec un coéquipier, le latéral espagnol retombe mal et se tient le genou. Match terminé pour lui alors que Tuchel a utilisé toutes ses périodes de remplacement. Paris va finir à 9 donc !

Le latéral droit repique dans la surface et enchaîne avec une frappe enroulée… qui ne l’est pas assez. C’est à côté du but.

Maziz et Ambrose font leur entrée sur la pelouse à la place de Boulaya et Niane.

Sur un une-deux à distance entre Di Maria et Icardi, le premier arrive lancé et frappe du pointu… sur Oukidja, qui parvient encore à sortir le ballon avec le pied.

Sur un centre en retrait de Draxler, qui avait fait la différence côté gauche, Icardi est idéalement placé pour conclure. Mais sa reprise à raz-terre est sorti par Oukidja sur sa ligne, avec les pieds.

Sur un centre, le gardien de Metz n’assure pas totalement sa prise de balle… mais c’est sans conséquence. Il n’y a aucun parisien à sa hauteur.

Vincent Hognon fait entrer Nguette à la place de Diallo pour l’attaque des Lorrains à l’approche du dernier quart d’heure.

L’Espagnol coupe un corner au premier poteau et dévie bien le ballon, mais c’est un peu trop court. Et à côté du but d’Oukidja.

Di Maria tire très fort et très haut. Le ballon passe au-dessus de tout le monde et sort de l’autre côté.

Tuchel n’a pas le choix et doit faire entrer un défenseur supplémentaire pour ne pas être trop exposé aux deux attaquants de Metz. Sarabia sort, Kimpembé prend sa place.

Sarabia est trop court à la retombée et voit le ballon passer vite devant lui et sortir.

Le latéral gauche remplace logiquement Bakker, qui n’aura pas beaucoup pesé sur les offensives parisiennes en deuxième période.

Le latéral arrive en retard sur Di Maria et donne un mauvais coup. Carton jaune logiquement sorti.

L’Argentin est surveillé de très près par deux joueurs adverses et ne parvient pas à s’en sortir. Ce sera un renvoi aux six mètres pour Oukidja.

Boulaya ne trouve pas preneur sur son centre, puis Boye est signalé en position de hors-jeu lorsque le ballon revient dans la surface.

Gros choc entre Draxler et Centonze. L’Allemand y va franco sur le Messin, qui reste au sol et peine à s’en remettre. M. Lesage sort un avertissement.

Alors qu’il ne se passe pas grand-chose sur le terrain côté parisien, cela s’active plus dans les coulisses avec les décisions actées par la commission de discipline… dont deux matchs fermes et un avec sursis pour Neymar. Di Maria est lui convoqué la semaine prochaine.

Le mouvement était parfait de la part de l’attaquant, dans le rond central, mais son ouverture ensuite vers Sarabia est ratée et interceptée par un défenseur.

Pas de but dans cette première mi-temps entre le PSG et Metz, 0-0. Paris domine assez logiquement mais manque de justesse et de créativité pour surprendre le bloc très compact du FC Metz. Résultat : encore une mi-temps sans réussir à marquer un but pour le PSG, la cinquième consécutive en Ligue 1.

Diallo tombe dans sa surface de réparation et obtient une faute. Le ballon avait de toute façon fini loin du cadre après le centre de l’Argentin.

Son centre sur corner est renvoyé par la défense de Metz, son deuxième essai est prolongé par un défenseur puis dégagé.

Le gardien messin se retrouve en face à face avec l’international allemand… et n’offre aucun indice, en restant debout, avant de finalement gagner son duel.

De très loin, l’Algérien envoie un incroyable centre enveloppé vers le second poteau et Niane. Mais il manque un rien au buteur pour reprendre le ballon dans la surface, alors qu’il était esseulé.

Après un centre de Di Maria, Sarabia remise intelligemment pour son milieu de terrain, qui a le temps pour contrôler et assurer sa frappe… qui termine directement dans les bras d’Oudikja. Paris se rapproche tout doucement.

L’Argentin se procure une occasion à son tour en prenant le meilleur sur son défenseur, mais le cadre se dérobe toujours.

C’est une fois de plus une séance de tir aux pigeons ensuite, le cadre échappe à sa tentative en force.

Après un dégagement de Boye sur un centre de Bakker, le milieu de terrain est à la réception et enchaîne d’une frappe en demi-volée… pas du tout maîtrisée. Ce sera pour le public en tribune.

Après une occasion parisienne, Oukidja relance très très rapidement devant… et les Messins se retrouvent presque en supériorité numérique. Boulaya hérite même du ballon plein axe (mais hors jeu ?) et peut frapper… sur Navas.

Mais cette fois-ci, c’est un peu trop long pour Gueye qui n’a pas le temps de remiser vers Icardi. Ce sera un renvoi aux six mètres pour Oukidja.

Faute de mieux, l’Allemand finit par tenter sa chance. Le ballon s’envole nettement au-dessus de la cage.

Voilà, les Blancs sont en place avec deux lignes très compactes dans les trente derniers mètres. Paris contourne encore et encore, sans trouver d’espace.

Sur une sortie dans le dos de John Boye, pour aller boxer le corner parisien, Oukidja est touché au niveau de la cuisse et doit être soigné. Le jeu est interrompu.

Dos au but à l’entrée de la surface, Di Maria parvient à trouver une ouverture incroyable pour Sarabia. Le gardien de Metz sort vite et spectaculairement pour dévier la frappe. Corner à suivre…

Sur un centre de Di Maria, le buteur est idéalement placé pour mettre sa tête. Sa reprise passe cependant au-dessus du but adverse…

Pour le PSG, c’est Di Maria qui prend la profondeur et se présenter face au gardien de Metz. Mais bien placé et en restant debout, Oukidja parvient à repousser la tentative de l’Argentin.

Trouvé entre deux défenseurs parisiens grâce à une merveilleuse passe de Boulaya, Niane file immédiatement vers le but. Mais son contrôle est un peu long et permet à Navas de sortir devant lui et reprendre la balle.

Sarabia récupère le ballon au second poteau et remet dans l’axe. Diallo rate totalement son dégagement, mais Icardi voit sa frappe ensuite être contrée.

Faute de l’ancien défenseur de Dortmund, mais les Messins ne profitent pas du coup-franc ensuite. Navas laisse filer le ballon à côté du but.

Malgré de nombreuses absences, dont les forfaits à cause d’une gêne aux adducteurs de Kehrer et Verratti, l’entraîneur allemand s’est montré positif et confiance au micro de Téléfoot : “Je pense qu’on a trouvé un onze titulaire fort. On essaye de s’adapter aux situations. J’ai confiance, on peut faire un match fort. Dans cette phase, ça aurait peut-être été mieux d’avoir une semaine, pour récupérer et se préparer, mais en général c’est mieux aussi de rejouer vite (après une défaite, ndlr).”

Laissé libre à la fin de son contrat cet été, l’absence du défenseur brésilien se fait déjà remarquer lors des erreurs commises par la charnière parisienne, à Lens et contre l’OM. Salué par une banderole devant la Tour Eiffel cette semaine, Thiago Silva a d’ailleurs remercié les supporters de leur hommage.

C’était alors la 38e journée, le PSG n’était que 9e du championnat et le FC Metz finalement relégué et dernier malgré une petite victoire à domicile, 1-0, sur un but d’Huszti à la dernière minute.

Les Messins qui font leur entrée sur la pelouse, à trente minutes du coup d’envoi. Pour rappel, les deux équipes sont à la lutte au niveau de la zone rouge avec une égalité parfaite : 0 points, différence de but de -2 et… aucun but marqué en deux matchs.

Si l’Argentin est de retour dans l’équipe parisienne, l’un de ses remplaçants potentiels, Eric-Maxim Choupo-Moting, s’est lui éloigné du PSG pendant la semaine. En fin de contrat depuis août, le Camerounais n’a pas trouvé d’accord avec le club et devrait s’orienter vers un autre projet.

Comme indiqué par RMC Sport ce mercredi, Abdou Diallo et Mitchel Bakker sont titulaires face à Metz. Presnel Kimpembe et Juan Bernat sont ainsi ménagés et débuteront sur le banc.

Le FC Metz présente une équipe offensive ce mercredi au Parc des Princes avec l’association de Diallo et Niane en attaque.

FC Metz: Oukidja – Centonze, Bronn, Boye, Fofana, Delaine – Pajot, Maïga, Boulaya – Niane, Diallo.

#PSGFCM La composition messine pour affronter le @PSG_inside vous est présentée par ABC Groupe 💪🇱🇻 pic.twitter.com/86rhkOXust

Les incidents de dimanche soir et la longue série de cartons rouges sortis par M. Brisard, et alors que le Brésilien avait accusé le défenseur de l’OM d’insultes racistes, fait encore des vagues et la polémique est loin d’être terminée, entre propos tendancieux de Le Graët et de nouvelles vidéos publiées qui accusent… Neymar, qui aurait eu des propos homophobes à l’encontre d’Alvaro.

Après un final en Ligue des champions très décevant et un test positif à la Covid, l’attaquant devrait faire son retour ce soir. L’occasion pour lui de prouver qu’il peut prendre la relève de Cavani et mener le PSG plus haut, en Ligue 1 et ailleurs.

Bienvenue sur RMC Sport pour suivre en direct le match reporté de la 1re journée entre le PSG et le FC Metz. Ce soir, les Parisiens doivent à tout prix l’emporter pour éviter un départ catastrophique et historique en L1… et sauver Thomas Tuchel, alors que des joueurs commencent à remettre en cause le technicien allemand ?


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

Téléchargez notre application Android