Que devient le champion du monde 98 David Trezeguet ?

    0
    24

    Il n’a certainement pas l’aura d’un Zinedine Zidane ni le talent d’un Thierry Henry, mais David Trezeguet n’en a pas moins marqué le football français de son empreinte. L’icône des Bleus ou de la Juventus de Turin, club où il aura passé l’essentiel de sa carrière et son parcours le plus abouti – se fait rare dans le paysage médiatique depuis qu’il a rangé dossards et crampons. Et pourtant, le renard des surfaces Trezeguol reste toujours actif dans le domaine du sport. Voici ce qu’est devenu l’auteur du fameux but en or contre l’Italie qui offre littéralement l’Euro 2000 aux Bleus.

    Il est de ces attaquants qui n’ont point besoin d’une pléthore d’occasions pour se montrer décisif devant les cages. À l’image d’un Icardi actuellement, David Trezeguet n’est pas le plus « sexy » des buteurs, il n’en demeure pas moins un des meilleurs que le football ait connu. Doté d’un instinct foudroyant, l’avant-centre ne vit que pour un objectif : planter des buts qu’importe le nombre de ballons à se mettre sous la dent.

    Champion du monde à 21 ans, rien que ça…

    Né en France de parents argentins, l’ex-buteur de l’AS Monaco a rapidement trempé dans le monde du ballon rond puisque son paternel n’est autre qu’un ancien footballeur du nom de Jorge Trezeguet, à l’époque à Rouen. La carrière de son père étant terminée, il retourne en Argentine pour faire ses gammes. Très tôt, son talent précoce est décelé et le jeune David fait son trou dans le groupe professionnel de Platense.

    De fil en aiguille, il traverse l’Atlantique et se retrouve en essai du côté du PSG. Test qui s’avère non concluant mais c’est sans compter sur la ténacité du joueur qui finalement rebondit à l’AS Monaco. Et c’est le coup de foudre assuré. Avec l’ASM, celui que l’on surnomme « Bati » remporte le titre de champion de France à deux reprises, d’abord en 1997 puis en 2000 en jouant les premiers rôles.

    Mais c’est surtout en équipe de France qu’il aura également brillé de mille feux. Convoqué in-extremis pour la Coupe du monde 98, il est un des grands artisans du succès des Bleus à seulement 21 ans (les mauvaises langues diront que Kylian Mbappé fait mieux). Le reste de l’aventure sera peu fameux, mais l’histoire est déjà belle.

    Transféré à la Juventus en 2000, il explose. Au sein d’une des meilleures générations de l’histoire du football avec notamment Zinedine Zidane ou encore Del Piero et Carlo Ancelotti en chef d’orchestre, le champion du monde prend son envol et se forge une légende. Champion d’Italie à deux reprises 2002 et 2003 (ndlr : les deux titres en 2005 et 2006 ont été annulés suite à l’imbroglio des matches truqués), vainqueur de la Supercoupe et finaliste de la Coupe d’Italie, il gonfle un CV à faire pâlir tout footballeur. Seule ombre au tableau, il ne remportera jamais la Ligue des Champions. L’ancien tricolore échoue notamment en finale en 2003.

    Ambassadeur de la marque Juventus mais aussi… quelques écarts de conduite

    Le lien total que le champion du monde 98 entretient avec le club italien est immuable. En effet, la page italienne n’a jamais été tournée par l’ancien monégasque. À peine a-t-il raccroché les crampons, Trezeguet s’est vu offrir un rôle d’ambassadeur de la marque Juventus en 2015 sur demande du président Agnelli. Sa mission consiste en effet à vendre l’image du club auprès des investisseurs. “Je ne suis pas seul, je suis accompagné d’autres anciennes gloires du club comme Giampiero Boniperti (à la Juve 1946/1961), Roberto Bettega (1969/1983), Alessandreo Del Piero (1993/2012) ou encore Antonio Conte (1991/2004) je vous assure que ça fait plaisir de bosser avec eux“. commentait fièrement le principal intéressé.

    Enfin, l’ancienne gloire s’est aussi distinguée dans un domaine peu enviable dernièrement. Contrôlé en état d’ivresse à Turin, l’ancien goleador a vu son nom refaire surface et pas pour les bonnes raisons évidemment.

    David Trezeguet reste un nom inoubliable du football français de par ses nombreuses prouesses et son CV long comme le bras. Fort d’un parcours qui force le respect, l’ancien buteur est l’idole de bon nombre de footballeurs, aspirant à une carrière aussi belle et prestigieuse que la sienne.


    SOURCE : https://www.w24news.com/que-devient-le-champion-du-monde-98-david-trezeguet/?remotepost=47831

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here