Rentrée scolaire : ce qu’il faut retenir des annonces de Jean-Michel Blanquer

    0
    16

    Port du masque, bonnes pratiques dans le cadre des activités sportives et dans les cantines, vulnérabilité des professeurs et élèves face à la Covid-19… La conférence de rentrée de Jean-Michel Blanquer était très attendue. Le discours du ministre de l’Education nationale, ce mercredi 26 août, n’est pourtant pas de nature à rassurer les parents d’élèves et enseignants les plus inquiets en cette période où les chiffres de l’épidémie augmentent chaque jour. L’ancien directeur de l’Essec s’est en effet contenté du service minimum au sujet du protocole sanitaire qui doit prendre effet dans les écoles, collèges et lycées de France, à partir du 1er septembre, date officielle de la rentrée scolaire. Jean-Michel Blanquer a ainsi expliqué que le guide publié sur le site de l’Education nationale au mois de juillet est “encore très valable”, admettant toutefois que des ajustements sont encore possibles. « Il peut y avoir des adaptations dans le temps et dans l’espace, a admis Jean-Michel Blanquer. S’il y avait dans certains endroits une reprise active, nous déclencherons d’autres mesures », n’écartant pas la possibilité de fermer certains établissements.

    >> A lire : Jean Castex annonce que les masques ne seront pas gratuits pour les élèves français

    A noter toutefois que depuis la publication de ce “guide sanitaire”, plusieurs mesures ont été annoncées, comme le port obligatoire du masque à partir de 11 ans pour les élèves, même lorsque la distanciation peut être respectée. Les enseignants en école maternelle ne bénéficient plus pour leur part de l’exception qui leur avait été concédée, à savoir de ne pas porter le masque à l’école.

    Concernant les bonnes pratiques dans les établissements scolaires, Jean-Michel Blanquer n’a pas donné plus de précisions, se contentant lors de la séance de questions-réponses avec les journalistes de conseiller “d’éviter les grandes cohortes”, notamment dans les cantines, tout comme les grandes réunions de parents d’élèves. Le ministre a également rappelé l’importance de la mise en place de sens de circulation en milieu scolaire, un processus déjà “intégré par les acteurs” depuis le mois de juin.

    >> A lire : Extension du chômage partiel, port du masque en entreprise… ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex devant le Medef

    Toujours favorable à une “souplesse locale” concernant les décisions à prendre quant au port du masque en plein air par exemple, Jean-Michel Blanquer s’est bien gardé de se montrer trop directif, répétant que “le protocole actuel est un des plus stricts d’Europe”. Concernant l’épineux sujet de la cantine, il a botté en touche, annonçant tout de même que des précisions seront données très rapidement sur ce point : “Nous avons des recommandations publiées à partir de demain sur notre site internet”, a-t-il avancé. Jean-Michel Blanquer a par ailleurs appelé à développer les classes de plein air.

    Enfin, le ministre, toujours interrogé par la presse, s’est montré confiant sur la présence des professeurs le jour de la rentrée scolaire. Si certains pourraient craindre pour leur santé et être tentés de ne pas se présenter le 1er septembre, Jean-Michel Blanquer a précisé que le critère de vulnérabilité étudié pour justifier leur absence “est aligné sur ce qui ce passe dans les secteurs public et privé”. Les enseignants auront donc besoin d’un certificat médical pour toute dérogation. Volontaire sur ce point, le ministre n’a pas caché que la mobilisation de chacun est attendue : “J’appelle de mes voeux le retour de tout le monde, élèves comme enseignants.”

    Peu disert au sujet de la rentrée sanitaire en milieu scolaire, Jean-Michel Blanquer s’est montré beaucoup plus loquace sur son programme pour 2020-2021. Comme attendu, le ministre s’est attardé sur la nécessité d’élever le niveau global tout en réduisant les inégalités. La poursuite du dédoublement en primaire, l’accompagnement des élèves en situation de handicap avec le recrutement de 8.000 AESH (accompagnants d’élèves en situation de handicap) et la mise en place de stages gratuits aux vacances de la Toussaint ont été annoncés.

    Au programme également cette année, une plus grande place accordée au sport et à la culture. Jean-Michel Blanquer a ainsi mis en avant sa volonté de systématiser la chorale dans toutes les écoles de France, tandis que la ministre chargée des Sports, Roxana Maracineanu, a évoqué l’importance du “savoir nager et du ‘savoir pédaler’”. Des axes qu’elle pourrait développer dès le samedi 29 août, lors du départ du Tour de France à Nice.

    >> A lire aussi – Fonction publique : un congé bientôt plus souple pour les parents d’enfants malades ou handicapés

    En conclusion, Jean-Michel Blanquer a souhaité préciser l’importance de transformer les ressources humaines du ministère de l’Education nationale. « Nous devons être capables d’écouter nos professeurs, comprendre leurs aspirations”, a-t-il admis, avec deux annonces fortes à la clé : 400 millions d’euros seront consacrés à l’amélioration de la rémunération des professeurs cette année. Les directeurs et directrices d’école percevront pour leur part une prime exceptionnelle de 450 euros, une récompense visant à les remercier pour leur rôle dans la gestion de l’épidémie.

    © 2020 Prisma Media – Tous droits réservés
    Un site du groupe Prisma Media (G+J Network)



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here