Succession de Biya: Voici comment Maurice Kamto prend de l’avance

    0
    8

    En effet il y’a un mois je faisais un post où j’expliquais comment les mondes réels et les mondes virtuels se confondent ; ce jour là en parlant des vues Facebook j’ai démontré que les puissants algorithmes des programmes informatiques tels que Facebook ou Google pouvaient nous permettre d’estimer dans le réel un nombre de manière exacte. Nous avions parlé de Kamto qui ce jour là cumulait 25000 vues Facebook.

    Mes contradicteurs m’ont répondu que ce chiffre ne voulait rien dire pcq très peu de gens possèdent un téléphone portable et que des milliers de gens dans l’arrière pays suivaient le discours de Paul Biya. Ce que ces personnes ignorent c’est que dans les techniques de sondage d’opinion on a juste besoin d’une population de 1000 individus pour avoir une idée assez précise de ce que pourrais être la réalité. Oui nous y sommes ! La RÉALITÉ celle qui fait peur aux adversaires de Kamto…

    Vous avez vu à quoi a rassemblé le MEETING DE PARIS à des milliers de kilomètres de leur terre natale la diaspora a répondu présent à l’appel de Kamto. Que représente ce leader pour cette ÉLITE ? D’abord il faut savoir que ce qui ne suivent pas Kamto se recrutent dans 3 catégories :-les tribalistes ; -ses adversaires politiques ; -les pseudo intellectuels.

    Ces 3 catégories ont ceci en commun qu’ils voient en Kamto quelqu’un qui remet en cause l’ordre établi où on est plus sûr de son beefsteak. Ça se comprend la nature humaine est ainsi. (ne dit-on pas souvent qu’on préfère le diable qu’on connaît par rapport à l’ange qu’on ne connaît pas ?).Oui Kamto fait peur à ceux et à celles là qui se sont accoutumés à aux choses anciennes détestables (corruption, tribalisme, favoritisme….) La question qu’on lui pose c’est d’où tire-t-il sa légitimité pour prétendre parler au nom des camerounais ?

    VOICI LA RÉPONSE…

    Le programme politique de Kamto et son parcours personnel sont porteurs de valeurs ; je vous donne quelques exemples le concept LA RÉPUBLIQUE définit quelque chose de commun et d’unique où la LOI est au dessus de tous les citoyens ; de l’autorité de l’Etat ; de l’Etat et des Autorités. C’est pourquoi l’Etat même peut perdre un procès face à un citoyen. Un autre exemple les titres ; dans une république c’est Monsieur ou Madame dans l’espace public… On abandonne les titres qui traduisent le trafic d’influence et tuent l’horizontalité de la citoyenneté.

    Certains qui sont contre la RÉPUBLIQUE veulent vous faire croire qu’ils sont de super citoyens au dessus de la loi. C’est donc là que se situe le combat de Kamto ; les citoyens doivent se réapproprier la RÉPUBLIQUE… C’est ainsi que le symbole de Paris avec la place de la République a été choisi par Kamto. Kamto ne s’adresse pas qu’au peuple car cette notion est déjà tombée en désuétude… (Peuple traduit populi de la Rome antique qui veut dire unicité de choeur ou pensée commune); les upecistes l’avaient compris eux qui parlaient d’Union des POPULATIONS du Cameroun à l’époque déjà.

    Revenons à Kamto ; il s’adressait à l’opinion publique nationale et internationale… Cette notion traduit une perception ou plutôt une sensibilité commune des problèmes de société. Ainsi le monde étant devenu un village planétaire tous les problèmes de société deviennent communs d’où la notion de communauté internationale. Cette communauté internationale peut donc avoir une opinion sur tout ; le monde étant devenu un village planétaire.

    Maintenant je vous ai démontré que KAMTO mène sa politique à un très haut niveau en fait il a élevé le volume et ses adversaires le savent. Les élections locales ne peuvent influencer l’opinion publique internationale mais le contraire est possible.


    SOURCE : https://www.w24news.com/succession-de-biya-voici-comment-maurice-kamto-prend-de-lavance-3/?remotepost=36515

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here