Succession de Biya: Voici les Péchés capitaux de Samuel Mvondo Ayolo

    0
    43

    Insatisfait, à l’étroit dans son prestigieux poste de directeur du cabinet civil où, il doit s’occuper des affaires réservées du Président de la République Paul Biya, le successeur de feu Martin Belinga Eboutou, veut tout ou trop embrasser.

    Élection présidentielle du 07 octobre 2018. Après le Twitter du président de la République Paul Biya, au travers lequel le « messie de 1982 » annonce la convocation du corps électoral en vue des élections présidentielles pour le 07 octobre 2018, c’est le directeur du cabinet civil qui est au-devant de la scène; porteur du dossier de candidature du candidat – président Paul Biya à Élections Cameroon (Elecam). Jean Nkuete, le Sg du comité central
    du Rdpc, 2ème personnalité du parti du flambeau ardent qui l’accompagne, joue les faire valoir. Il n’y voit que du feu. A la présidentielle de 2011, on se souvient que c’est le Secrétaire général adjoint du comité central du Rdpc, Grégoire Owona qui s’en était chargé. Exclusivité curieuse, c’est la première fois qu’un directeur du cabinet civil de la présidence de la République, portait la candidature de Paul Biya. Difficile de faire admettre que les responsables du parti politique Rdpc qui investit le candidat soient en seconde ligne. Fin septembre 2018. Le rôle clef joué par Samuel Mvondo Ayolo est déterminant. Alors que, André Noel Essian, le maire de Sangmelima, est en route pour la maison d’arrêt de Kondengui, après une garde à vue de 24 heures, dans une cellule au Tcs, le Directeur du cabinet civil use de manigances, de trafic d’influence; diligente des instructions à la justice et sort André Noël Essian, déjà « broyé » du « guêpier ».

    Autre illustration de la trop présence du Dcc; le processus de sélection des candidatures des listes du Rdpc aux élections législatives et Municipales du 09 février 2020 dans le département du Dja et Lobo. Après le bouclage des travaux par la commission régionale du Sud conduite par l’ancien ministre Joseph Owona, des tripatouillages et le trafic d’influence, sont perceptibles. Certains noms vomis par les populations à la base, sont à nouveau injectés dans l’arène. Sur le banc des accusés, le Directeur du cabinet civil est de nouveau pointé du doigt. Il est soupçonné de manipulation des listes retenues par la commission régionale pour les municipales. « L’objectif est d’introduire de nouveaux noms et imposer André Noël Essian comme tête liste avec 15 conseillers municipaux au lieu de 09 selon les termes du consensus » s’indigne une source interne dans le parti. La « tentation du diable » rencontre une volte-face et une opposition farouche.

    Mais ce n’est que partie remise. Lorsqu’arrive la session de plein droit le 25 février dernier, la présidence de la République tente un autre coup de force; au travers du ministre de la décentralisation et du développement local, Georges ElangaObam. Le mandataire du Rdpc mis sous pression essuie un cuisant échec en essayant de renouveler le mandat du Maire sortant. 25 des 35 conseillers municipaux font de la résistance. Après plusieurs heures de tractations, des manipulations et tentatives d’intimidations, un nouvel exécutif communal dirigé par le Maire Jean Faustin Bekono est élu. Mais ce n’est pas fini. Le gouverneur de la Région du Sud Nguele Nguele s’invite dans la danse. Il suspend la passation technique de service entre les maires sortant et entrant. On découvre que l’homme qui est la manoeuvre est le Directeur du cabinet civil.

    De pression en pression, le Secrétaire général du comité central du Rdpc, Jean Nkuette est sollicité en dernier recours. Maladroit et grotesque, il tente avec subtilité de saborder, torpiller l’élection du nouvel exécutif communal. Alors qu’un autre complot est en préparation, le président de la République Paul Biya met fin à la pagaille et instruit l’installation de l’exécutif communal élu par voie démocratique. Un désaveu cinglant qui entache un peu à la crédibilité, à l’estime et la probité du Dcc qui en principe doit être le confident et la parole faite action du chef de l’Etat. La fonction de Directeur du cabinet civil est très stratégique et d’extrême sensibilité. Le directeur du cabinet civil est à la pointe de la pensée et la stricte intimité du président ; qui plus est, lorsqu’il s’agit d’un président de la République comme Paul Biya; un homme de pouvoir, au parcours singulier, atypique et dont le séjour à la magistrature suprême dépasse trois décennies.

    Il revient à Samuel Mvondo Ayolo de comprendre qu’il est au cœur des affaires privées d’un président de la République; de réputation: distant, froid, silencieux, mystérieux, imperturbable, considéré comme un mythe. Samuel Mvondo Ayolo devrait aller à l’école des proches collaborateurs charismatiques, fidèles comme des trombes: Jean Baptiste Beleoken, Jean Foumane Akam. Que dire d’un « totem » de la trempe de Martin Belinga Eboutou (Mbe). Discret tel un chat, féroce comme un tigre, spécialiste du camouflage et espiègle à l’image d’un sphinx, Mbe était devenu l’ombre du président de la République Paul Biya, au point de faire corps avec le fils de Mvomeka’a. Redoutable homme d’appareil, Mbe était considéré comme un « faiseur de roi ».

    Le Dcc en place, doit éviter de fragiliser son pouvoir. L’ex ambassadeur du Cameroun en France, Samuel Mvondo Ayolo, aujourd’hui directeur du cabinet civil de la présidence de la République, doit gagner en expérience, maturité et discrétion. Au risque d’être vulgaire, il doit se mettre au-dessus de la mêlée. Samuel Mvondo Ayolo doit rester réservé, ressembler à Paul Biya qui s’est toujours tenu à distance, (sans jamais tirer les marrons du feu, ni plongé dans la gadoue) des batailles de leadership, les guerres de positionnement et les travers des investitures des enfants du département du Dja et Lobo à des postes électifs.


    SOURCE: https://www.w24news.com/succession-de-biya-voici-les-peches-capitaux-de-samuel-mvondo-ayolo/?remotepost=139934

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    [gs-fb-comments]

    [comment-form]

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]