Sur Arte : Garouste, peintre de l’inconscient

0
1

Critique

Dans le documentaire « Garouste en chemin », diffusé mercredi 16 septembre à 22 h 30 sur Arte, et en replay jusqu’au 14 novembre, le réalisateur Vivien Desouches revient sur la vie et le parcours du peintre Gérard Garouste en le filmant, lui et ses proches, tableaux à l’appui.

Lecture en 1 min.

En 2013, dans une autobiographie publiée avec Judith Perrignon (1), le peintre Gérard Garouste avait révélé son enfance traumatique auprès d’un père violent, marchand de meubles ayant spolié des juifs pendant la guerre. Il avait raconté aussi ses épisodes de délire, puis sa passion pour le Talmud, des sources qui irriguent ses toiles, tiraillées entre le religieux, le mythe et le fantastique. Vivien Desouches revient sur cette vie en filmant l’artiste, son épouse juive, la designer Élisabeth Garouste, et son ami Philippe Starck. La réalisation soignée, la musique d’Emmanuel Orlando, le charme de la grande propriété du peintre à Marcilly-sur-Eure, contrebalancent le récit de cette épopée chaotique, tableaux à l’appui.

On regrette une insistance un peu racoleuse sur la folie du peintre, notamment quand Starck déclare tout de go que celui-ci « n’est pas un humain » mais « une bête » et le compare à « un loup-garou », oubliant que l’un des juifs spoliés par son père s’appelait précisément Wolf Lévitan. Heureusement, Garouste charme, lui, par son humour, sa simplicité et une désarmante franchise pour évoquer sa psychose.

De cette expérience hors du commun, il tire une sagesse remarquable, par exemple, lorsqu’il avoue sa méfiance profonde à l’égard du « monde des certitudes qui est le monde de la folie ». Lui préfère à jamais le doute, le questionnement comme lorsqu’il traduit le Talmud avec son ami, le philosophe Marc-Alain Ouaknin. De ses longues années de fréquentation des textes sacrés, Garouste a conclu que « le judaïsme, c’est l’inconscient de toute notre pensée occidentale », éclairant ainsi à sa manière des siècles de rejet et d’antisémitisme. Trop vite évoqué, son engagement dans l’association La Source, pour aider par l’art les enfants défavorisés, aurait pu davantage éclairer la générosité de cet homme, riche de ses failles.

En pleine course au vaccin contre le Covid-19, Arte propose le documentaire « Big Pharma », qui retrace le lobbying…

TV / Radio

Le 13/14 de France Inter en direct de l’hôpital Bichat

« Big pharma » : les laboratoires sur le banc des accusés

Sur France Culture : Fabienne Verdier, la parole et le geste

Dans « La Traversée de l’ombre », Christa est audacieuse et fragile

Autour de « Mignonnes », la polémique enfle avec #CancelNetflix

« Le tueur de l’ombre », un polar nordique post Metoo

« Le journalisme a trop tendance à privilégier la polémique et le négatif »

Les chaînes publiques francophones à l’assaut de la VOD



SOURCE: https://www.w24news.com/news/sur-arte%e2%80%89-garouste-peintre-de-linconscient/?remotepost=281964

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

Téléchargez notre application Android