Télévision. Dijon : Bertrand-Kamal va défendre notre région dans Koh-Lanta

    0
    160

    Sur les photos, Bertrand-Kamal joue de son air sévère pour accentuer son rôle d’homme fort prêt à en découdre pour défendre sa région natale. Au téléphone, en revanche, son sourire s’entend. Car sous ses airs de dur à cuire, le tout juste trentenaire risque de mettre l’ambiance aux Fidji. Normal pour cet ancien animateur en club qui s’est dernièrement tourné vers le stand-up comme le racontent nos confrères du Bien Public.

    La scène, les lumières, c’est ce qui attire Bertrand-Kamal Loudrhiri depuis toujours. Après un bac cinéma-audiovisuel décroché au Castel, un passage par la fac de langues et un BTS négociation, relation clientèle, c’est à Dijon qu’il découvre le monde de l’animation. « J’ai travaillé au sein du cabaret Cap-Vert et à Odysseo. J’avais envie d’être sur la scène, je faisais de la danse aussi à Dijon », explique-t-il. Puis très vite, l’envie d’ailleurs le démange. Il se forme dans une école pour animateurs en Bretagne avant de partir pour sa première mission, en Guadeloupe. « Ensuite, j’ai enchaîné avec l’Andalousie, les îles Canaries, la Grèce continentale et les Cyclades », poursuit-il. Il en profite aussi pour devenir responsable d’animation, poste qu’il occupera pendant quatre ans. « Et après, je suis devenu formateur dans cette école pendant deux ans. »

    Riche de son expérience, à son retour en France, en 2018, il cherche à monter son one-man-show pour partager, entre autres, son vécu d’animateur. Il rejoint donc l’école du one-man-show à Paris. Mais entre-temps, il passe le casting de Koh-Lanta.

    «  Koh-Lanta , c’est un rêve de gosse. C’est une émission que je suis avec papa-maman depuis tout petit. À chaque saison que j’allais faire, je me disais toujours que dès que j’en aurais l’occasion, je tenterai le casting. » Ce qui l’attire, « l’aboutissement » de tous ses voyages. Après huit ans à vadrouiller dans les plus beaux endroits, mais loin de sa famille, le Dijonnais avait aussi envie de « montrer une autre facette » à ses parents, avec qui il entretient une relation « fusionnelle ». « Je voulais prouver à mes parents que leur fils était devenu un homme », lance-t-il.

    Je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi dur. C’est plus dur et plus beau que ce que je pensais.

    Quant au tournage en lui-même, « c’est une aventure humaine exceptionnelle ». « On y croit que quand on est dedans. Je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi dur. C’est plus dur et plus beau que ce que je pensais. On en prend plein les yeux », lance-t-il. Pour mettre ses candidats en condition, la production fait montée la tension jusqu’au premier jour de tournage. « On ne connaît la destination qu’au dernier moment. On est coupés du monde. On se demande sur quoi on va tomber. Le stress est présent bien avant le début », se souvient-il.

    Particularité pour cette 21e  saison, ce concept des quatre terres qui s’affrontent. « Ça m’a mis un coup de boost. Lorsqu’on comprend qu’on va représenter notre région, c’est une motivation supplémentaire. En plus de nos amis, de notre famille, on sait qu’il va y avoir des milliers de Français fiers de leur région qui vont compter sur nous. »

    Alors que le tout premier épisode de l’émission sera diffusé ce vendredi soir, c’est malheureusement un autre combat qu’a démarré Bertrand-Kamal. « Je suis tombé malade après l’aventure ; je suis en plein combat contre la maladie », annonce-t-il avec la volonté de communiquer, parce que « ça va forcément se savoir ». « Je préfère le dire. Je n’ai aucune honte avec ça. C’est un combat contre le cancer cette fois qui m’attend. Les épreuves ne sont encore pas terminées de mon côté. » Plus que jamais, le soutien du public au Dijonnais sera nécessaire pour le « chef de village », comme il se décrit.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here