Tour de France 2020 : Alaphilippe et Pinot, deux Bleus qui se rêvent en jaune

    0
    18

    Après leur Tour 2019 flamboyant, les coureurs français sont de nouveau attendus sur le parcours de la Grande Boucle à partir de ce 29 août.

    Il a quitté le Tour 2019 dans les pleurs et l’incompréhension d’une blessure musculaire à une cuisse qu’il ne s’explique toujours pas. Il revient, persuadé que la roue de son drôle de destin avec la Grande Boucle va tourner du bon côté. Thibaut Pinot, héros triste de l’été dernier, veut croire que ses rêves ne seront pas vains en 2020. Le Franc-Comtois sait qu’il a les moyens de devenir le successeur de Bernard Hinault, vainqueur en 1985, il y a trente-cinq ans! Le parcours montagneux à l’extrême, rude d’emblée, semble dessiné pour ses mollets. Même le report en septembre, pour lui qui déteste les grandes chaleurs, peut lui éviter ces contrastes de températures qui affaiblissent son organisme.

    Cette saison, sa progression est linéaire : 7e du Tour de la Provence, 6e du Tour du Var, 5e de Paris-Nice, 4e du Tour d’Occitanie et 2e du Dauphiné. La conclusion mathématique pour le Tour semble aisée… Mais Pinot sait qu’un maillot jaune sur les Champs n’est pas qu’une affaire de chiffres. C’est aussi et surtout une histoire de chance et de force collective. Le 16 août, il l’a payé : dans la dernière étape du Dauphiné, Pinot a perdu le général car son équipe, Groupama-FDJ, n’était pas assez forte pour bloquer la course. Face aux ogres Ineos et Jumbo, Pinot et les siens devront être rusés et opportunistes.

    « Mon histoire avec le Tour est compliquée, avec des beaux moments et de la souffrance, confie-t-il. D’ici à la fin de ma carrière, il y aura encore de la souffrance mais aussi des moments de joie et des victoires. Ce que je veux, c’est qu’au matin de l’avant-dernière étape, au chrono de la Planche-des-Belles-Filles, je sois en position de vivre le plus beau moment de ma carrière : a minima un podium. »

    Loulou, son surnom, a été le chouchou de la France en juillet 2019. Bouc à la d’Artagnan mais plutôt Cyrano de Bergerac par son panache, Julian Alaphilippe a porté le maillot jaune pendant quatorze jours. Il s’est adjugé en outre deux étapes, dont le contre-la-montre de Pau, première victoire d’un Français dans cet exercice depuis le succès de Jean-François Bernard en… 1987. Et à force de clamer qu’il n’avait aucune chance d’aller au bout, Alaphilippe a failli réussir un immense coup de bluff. Il n’a perdu sa tunique dorée qu’à deux jours de l’arrivée lors de la dantesque étape de Tignes qu’un orage avait interrompue avant son terme.

    Cette saison, le puncheur n’a pas changé de discours : pas question de viser le général, plutôt une victoire d’étape. Mais le coureur de Deceuninck-Quick Step ne cache pas son jeu. En 2019, il s’était imposé douze fois. En ce début de saison tronqué par le Covid, Alaphilippe n’a pas encore levé les bras. Il lui a manqué quelques centimètres pour conserver sa couronne sur la ligne de Milan-San Remo et de l’énergie pour s’imposer deux fois à Megève sur le Critérium du Dauphiné. Obnubilé par l’idée de se tailler un immense palmarès, il ne veut pas, comme l’an dernier, finir le Tour épuisé. Plus surveillé aussi par le reste du peloton, le Français a prévenu : « Je ne veux faire aucune promesse sur le Tour. Je courrai à l’instinct et on verra ce qui se passera. »

    Derrière le duo Pinot-Alaphilippe, d’autres Bleus veulent exister sur ce Tour. Romain Bardet, pour ses derniers mois avec AG2R avant de partir chez les Allemands de Sunweb, cherchera à remporter une quatrième étape. Malgré un maillot à pois remporté, il sait qu’il a manqué son Tour 2019. D’ailleurs, il avait prévu de ne pas le courir cette année. Ramené par la manche du Covid sur les routes françaises, l’Auvergnat veut les aborder sans pression. Autre atout français, Guillaume Martin, performant depuis plusieurs semaines avec sa nouvelle équipe Cofidis, visera un top 5 au général. On guettera aussi les performances de Warren Barguil, coleader chez Arkéa-Samsic avec Nairo Quintana.



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here