Un policier du Wisconsin tire sept fois dans le dos d’un Noir devant ses enfants

    0
    62

    Un homme du nom de Jacob Blake est entre la vie et la mort après s’être fait tirer dessus par un policier de la ville de Kenosha, dans le Wisconsin, aux Etats-Unis, dimanche 23 août peu après 17 heures, heure locale, selon plusieurs médias américains dont CNN.

    Les circonstances du drame restent confuses. Dans une vidéo de la scène diffusée sur Facebook, on voit deux agents ordonner à cet homme noir d’obtempérer. Jacob Blake leur tourne le dos sans réagir et ouvre la porte côté conducteur d’un SUV gris. Tandis qu’il monte dans le véhicule, l’un des deux agents le retient par le débardeur, avant de pointer son arme sur lui et de lui tirer dans le dos à au moins sept reprises. Selon la police, le suspect a été immédiatement pris en charge et transporté vers un hôpital de Milwaukee.

    La police dit avoir été appelée sur place à la suite d’un « incident domestique ». Dans un communiqué, le gouverneur du Wisconsin Tony Evers a identifié la victime, indiquant que l’homme était grièvement blessé :

    Selon l’avocat des droits civiques Benjamin Crump auprès de CNN, trois fils de Jacob Blake étaient dans la voiture au moment où il a été abattu. « Ils ont vu un policier tirer sur leur père. Ils seront traumatisés à vie. Nous ne pouvons laisser les forces de l’ordre violer leur devoir de nous protéger. Nos enfants méritent mieux ! », écrit-il sur Twitter.

    Confirmed: Jacob Blake’s 3 SONS were IN THE CAR he was getting into when @KenoshaPolice shot him tonight. They saw… https://t.co/QWQ8TQ6iKk

    Le comté de Kenosha a décrété un couvre-feu général dans la foulée. Comme on peut le voir sur des images de la chaîne ABC, la police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser « des centaines » de manifestants qui s’étaient rassemblés dans les rues de Kenosha dimanche soir, en réaction à la diffusion de la vidéo du drame sur Facebook.

    Officers deployed tear gas in effort to disperse hundreds of people who took to the streets following police shooti… https://t.co/rv0Vcdlse4

    La justice du Wisconsin a annoncé le lancement d’une enquête sur cette affaire, qui intervient trois mois après la mort de George Floyd, Afro-Américain tué par la police à Minneapolis, qui a relancé le mouvement Black Lives Matter aux Etats-Unis.

    Comme beaucoup d’attitudes démesurées, nous arrivent de ce soit disant 1 er Pays Démocratique au Monde, dans peu de temps, le covid aidant, et ce couvre feu moral qui plane sur nous, la Police Française, n’hésitera plus à vider un chargeur, sur un présumé délinquant .
    Je m’attends à la censure . Et pourtant, ce qui doit arriver un jour, arrivera . Les pros  » ordre et terreur « , ont un boulevard devant eux .
    Mais, ils pourraient être un jour, la cible d’un robocop dépourvu de neurones .

    La seule explication rationnelle qui tienne c’est que le flic a vu ou a cru que le gars saisissait une arme à feu car autrement il faut être complètement neuneu pour zigouiller sciemment un type de la sorte en pensant s’en sortir.

    Beaucoup d’incertitudes dans cet article qui ne fait aucune mention de la raison pour laquelle cet homme est interpellé par les policiers ….
    visiblement cet homme n’est pas armé lorsque le policier tire sur lui sept fois et raconter qu’il allait « peut être » prendre une arme dans sa voiture c’est oublier qu’il y avait ses enfants dans cette voiture et qu’il n’aurait surement pas risqué de les mettre en danger avec des cowboys
    américains qui ont déjà et a de multiples reprises démontré leurs « talents » … ce policier n’est rien d’autre qu’un criminel ….

    Cette histoire est un scandale, encore…
    Mais on notera que le petit môme Blanc de 5 ans exécuté d’une balle dans la tête par un Noir pendant qu’il jouait dans le bac à sable n’a pas soulevé beaucoup d’indignation…
    Nous ne sommes pas censés faire des concours d’indignation, mais force est de constater que certaines d’entre elles sont vite mises sous le boisseau…
    Le « racisme inversé » fait-il à ce point le lit du RN qu’un meurtre d’humain de couleur blanche n’ai aucune importance?
    Quoi qu’il en soit, ces policiers Blancs qui ont flingué ce pauvre homme doivent être sévèrement punis…
    Tirer 7 balles dans le dos d’un type, et devant sa famille, c’est scandaleux, et quelque soit sa couleur de peau, bon sang!!!
    On est tous des humains, et chaque type comporte son lot de brebis calleuses, ouvrons les yeux sans essentialiser…

    « Aucun1nteret
    a posté le 24 août 2020 à 20h58 » Ce sont les mains qui sont « calleuses ». C’est justepour détendre…

    Le flic a manqué de mesure et de sang froid. Mais comme le dit un commentaire on ne sait pas ce que la personne interpellée peut prendre dans sa voiture, une arme par exemple, et faire beaucoup plus de dégâts. Et enfin, il faudrait quand même que les gens interpellés, là-bas ou ici, obtempèrent et écoutent les ordres données par la police. Sinon il peut y avoir des dérapages…

    Vous interprétez mal mes paroles. Je condamne le dérapage du policier, évidemment. Ce policier n’aurait pas dû se comporter comme cela. Mais convenez quand même que la plupart du temps ce genre de situation extrême vient du faut que les personnes interpellées par la police n’obtempèrent pas, s’enfuient ou encore les insultent. Et parfois, je dit bien parfois, en plus ce sont de grands délinquants…



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here