Une manifestation pour quoi faire ? Les arrière-pensées de la CGT

0
0

C’est le coup d’envoi de la rentrée sociale : la CGT, FSU et Solidaires appellent à manifester et à faire grève jeudi 17 septembre. Pourquoi cette mobilisation, pourquoi maintenant ? Analyse des enjeux avec Rémi Bourguignon, professeur à l’IAE Gustave Eiffel (université Paris-Est Créteil) et spécialiste du dialogue social.

Les grèves et les manifestations de jeudi peuvent surprendre, en pleine crise sanitaire. On ne saisit pas bien l’objectif de cette mobilisation. Qu’en espère la CGT ?

Avec la crise sanitaire, employeurs et salariés font face ensemble à une crise qui leur échappe et dont ils ne sont coupables ni l’un ni l’autre. C’est un facteur favorable à une position de coopération dans le monde du travail. Mais le ton commence à changer. Il y a des décisions qui sont prises dans la manière de traiter les conséquences sociales, il commence donc à y avoir un espace pour polémiquer et revendiquer.

Pour autant, on ne ressent pas dans le pays une demande forte pour des mobilisations. L’une des hypothèses, c’est que les courants les plus durs de la CGT demandent des gages à Philippe Martinez, qui engage un mouvement dont il ne serait pas lui-même convaincu de la pertinence. C’est peut-être une partie de l’explication. Mais ce n’est pas la principale.

D’ici quelques mois, le climat social sera beaucoup plus tendu. Les annonces de restructurations d’entreprises se multiplient, mais les gens ne sont pas encore au chômage, ils le seront à la fin de l’anné


SOURCE: https://www.w24news.com

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

Votre point de vue compte, donnez votre avis

Téléchargez notre application Android