Voici pourquoi Les corps des personnes décédées abandonnés à l’hôpital gynéco de Douala

    0
    17

    Le sujet fait débat depuis la publication sur les réseaux sociaux du corps de deux prisonniers décédés à Kondengui.

    Le cas d’un patient décédé des suites du coronavirus à l’hôpital gynéco obstétrique de Douala a été relayé par le lanceur d’alerte Boris Bertolt. Il précise que le personnel de la morgue a exigé 50.000 F pour conditionner le corps du défunt.

    Il faut rappeler que dans une circulaire, le ministre de la santé publique, le Dr Manaoudou Malachi a précisé que les soins des personnes atteintes du coronavirus sont pris en charges par l’Etat et a menacé de représailles tout agent indélicat surpris en train de requêter les patients.

    La pandémie a déjà fait plus de 25 morts au Cameroun. Cette situation a poussé le président de la République, Paul Biya, à débloquer un budget de 58 milliards de FCFA dans le cadre du plan de riposte mis en place par le gouvernement. Cette somme permettra d’acquérir, selon le ministre de la santé, 300.000 tests, 100 respirateurs et des milliers de masques.

    Ci-dessous l’intégralité de son récit

    Un patient a été admis à l’hopital gyneco obstétrique de douala aux urgences, ensuite en réanimation dans la nuit du 15 avril 2020 pour la prise en charge car il a été par le covid19. Hier la famille reçoit un appel de l’hôpital qui leur demande de venir. Sur place la famille apprend que le patient est décédé et que l’hôpital attend les autorités pour la suite. Car ce sont eux eux qui decident de l’enterrement.

    Vers 22h, la famille est de nouveau appellé et on leur fait savoir qu’il faut deux draps pour attacher le cadavre. Elle rapporte les deux draps et le medecin demande d’aller signaler à la morgue.

    Le morguier a son tour dit qu’il faut donner 50000f pour la housse (le sac mortuaire) parce que les deux draps vont servir d’attacher et le mettre dans cette housse. Famille lui fait savoir qu’elle n’a pas cette somme et les responsables deque le corps restera en réanimation tant que la famille ne donne pas cette somme qui est le montant fixé par sa hierachie il recoit seulement les ordres.

    Vers 22h une autre famille arrive en catastrophe. Elle avait aussi perdu un de leur de suite de coronavirus.

    Aucun corps n’a été enterré la nuit. Après plusieurs heures de négociations, la famille est rentrée et a abandonné les corps. Or rappellons le, le ministre de la santé a pondu hier un communiqué arguant que le gouvernement prenait entièrement en charge la situation des personnes atteintes de COVID 19.


    SOURCE: https://bit.ly/2VFi7Qj

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here