Voitures électriques : l’Europe achète plus que la Chine

    0
    12

    Selon l’édition de juillet de l’European Electric Car Report établi par l’analyste allemand Matthias Schmidt, le marché des voitures particulières électrifiées d’Europe de l’Ouest a dépassé celui de la Chine en termes de volume de ventes. Des données portant sur les sept premiers mois de l’année 2020.

    La Chine a beau compter un milliard et demi d’habitants, le nombre de conducteurs ayant acheté un véhicule électrifié au cours des sept premiers mois de l’année 2020 a été plus important au sein du Vieux Continent. Malgré la crise du Covid-19 et les quelques mois de confinement, les immatriculations de voitures particulières rechargeables (électriques et hybrides PHEV) ont en effet atteint le demi-million d’unités selon l’European Electric Car Report publié par Matthias Schmidt le 13 août dernier.

    Dans le détail, les immatriculations de VE en Europe de l’Ouest enregistrent 269 000 unités, tandis que les hybrides rechargeables en représentent 231 000 sur les sept premiers mois de l’année 2020. Au cours de la même période, les volumes de plug-in chinois, incluant les véhicules utilitaires, se sont eux établis à 486 000 unités, soit 14 000 de moins. Alors que les ventes globales de véhicules sont en baisse, les électriques sont donc en progression de 44 % sur le Vieux Continent par rapport au premier trimestre 2019. À l’inverse, en Chine, la baisse est de 57 % et aux États-Unis de 33 %. Une première quand on sait que, depuis 2018, le marché chinois de l’automobile électrique était le plus gros marché mondial, devant les États-Unis et l’Europe.

    Pour expliquer ce retournement de situation, il faut prendre en compte la stimulation du marché automobile européen grâce à de généreuses subventions soutenues par le Gouvernement. Mais ce n’est pas tout ! Outre ces aides à l’achat participant au plan de relance de l’industrie après son plongeon économique découlant de la pandémie, la législation de l’UE sur les émissions de CO2 a lancé une tendance plus que profitable aux véhicules à faibles émissions.

    Si l’Europe a doublé la Chine sur le marché des VE, c’est enfin et surtout grâce à un autre facteur financier supporté, cette fois, par les constructeurs. En trois ans, l’Europe a rattrapé et même largement surpassé la Chine en matière d’investissement pour la mobilité électrique. La preuve : en 2019, l’Europe a investi 60 milliards d’euros, soit dix-neuf fois plus qu’en 2018 et trois fois plus que l’Empire du milieu. C’est notamment des grands groupes allemands comme Daimler, BMW ou Volkswagen que proviennent la plupart des fonds, ces derniers ayant dépensé 40 milliards d’euros en 2019. Quoi qu’il en soit, l’avènement de nouveaux modèles convertis à l’électrique sur le marché européen à la rentrée pourrait continuer à creuser l’écart de volumes et peut-être permettre d’atteindre l’objectif du million d’unités fixé pour l’Europe au second semestre 2020.

    © 1994-2020 L’Automobile & L’Entreprise est une marque du groupe Infopro Digital | Mention Légales | Hotline technique



    SOURCE: https://www.w24news.com

    Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

    Laisser un commentaire

    Votre point de vue compte, donnez votre avis

    [maxbutton id= »1″]




    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here