World news – Affaire Duhamel: Dans la polémique, le directeur de la science Po Frédéric Mion est en retard

0
5

Défis

France

Par

Challenges.fr

09/02/2021 à 8h29, mis à jour le 09/02/2021 à 9h41

Dans une lettre adressée mardi aux enseignants et aux étudiants, Frédéric Mion a annoncé sa démission de Sciences Po Paris. Cette décision fait suite à l’affaire Duhamel, et alors que les étudiants de l’IEP accusent leur directeur de nier avoir eu connaissance des agissements du politologue.

Le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, a présenté sa démission le Mardi soir dans une lettre adressée à la communauté éducative et aux élèves suite à l’affaire Duhamel, qui a conduit à l’ouverture d’une inspection définissant les «responsabilités» «éventuelles échappatoires» au sein de l’école.

Cette démission intervient alors que les élèves du L’école prestigieuse a accusé son directeur de nier avoir eu connaissance des agissements d’Olivier Duhamel, le président démissionnaire de la Fondation nationale pour les sciences politiques (FNSP) qui dirige le directeur scientifique. Olivier Duhamel est accusé par sa fille. Les beaux-parents Camille Kouchner dans son livre La Familia grande sur le viol de son frère jumeau à l’adolescence.

Le ministère de l’Enseignement supérieur a annoncé à la mi-janvier qu’il commencerait une inspection pour identifier les «responsabilités» et « lacunes possibles » au sein de l’école dans ce cas déterminer. Si le rapport préliminaire « confirme qu’il n’y avait pas de système de silence concerté ou de complaisance dans notre entreprise », il indique néanmoins « des erreurs de jugement de ma part dans le traitement des allégations que j’ai faites en 2018, ainsi que des incohérences dans l’Art et la manière Je me suis exprimé au cours de cette affaire après qu’elle ait été cassée », écrit Frédéric Mion dans son message.

« Notre maison a traversé une période très douloureuse depuis la dénonciation des graves allégations contre Olivier Duhamel », poursuit-il. «Depuis ce jour, toutes mes décisions ont été guidées par une volonté de sauver notre entreprise, ses employés, ses enseignants, ses chercheurs et sa communauté étudiante de cette affaire dans laquelle ils n’étaient pas impliqués.»

moment des révélations Frédéric Mion a exprimé son étonnement avant d’admettre au quotidien Le Monde avoir été alerté en 2018 par l’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti sur des allégations d’inceste contre Olivier Duhamel, qui ont conduit à des demandes initiales de démission. Il a ensuite déclaré avoir pris contact avec un proche d’Olivier Duhamel qui avait confirmé que les rumeurs n’étaient pas fondées.

Mardi, des articles de presse ont fait état de nouvelles révélations à ce sujet: Le préfet d’Ile-de-France Marc Guillaume, l’in mi-janvier, il avait démissionné de ses fonctions dans des «institutions» dans lesquelles il avait travaillé «avec Olivier Duhamel», dont Sciences Po, aurait été mis au courant des allégations d’inceste contre Olivier Duhamel par Frédéric Mion, qu’il avait jusqu’alors démenties. / p> Dénonciation des violences sexuelles à l’IEP, enquête sur un viol à Toulouse
Les prestigieux Instituts d’études politiques (IEP) ont été touchés mardi par de nombreux témoignages d’étudiants qui ont dénoncé des violences sexuelles: une enquête préliminaire pour viol a été ouverte à Toulouse, deux à Grenoble pour agression sexuelle et un procès-verbal à Strasbourg. Ces étudiants, qui se disent victimes ou témoins de violences sexuelles, notamment de viols, ont multiplié l’actualité sur les réseaux sociaux avec le hashtag #sciencesporcs, inspiré de #balancetonporc et lancé en octobre 2017 après l’interview du producteur. L’américain Harvey Weinstein, une affaire qui a favorisé la libération de la langue.

Science politique

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges .fr écrire

Votre adresse sera utilisé pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en contactant abonnements @ Challenges écrire .fr

Ref: https://www.challenges.fr