. . World News – CA – Lancement de Histoires without parole. Harmonium symphonique: la version ultime

0
15

. .

Voyons la génèse de cette folie. “Je pense que je suis un peu fou, raconte d’emblée Nicolas Lemieux, le producteur. J’ai toujours en tête des projets hors normes. J’ai fait un grand concert in montagne in le cadre du 375e de Montréal avec 414 musiciens; tout and hum. Que faire après quelque chose d’aussi gros? J’ai pensé à reprendre l’intégrale d’Harmonium en symphonique mais là, Franchise, je me disais que c’était trop gros. »

L’idée lancée, Lemieux and the plans for the project. «Le Chef d’Orchestre Simon Leclerc et Moi, at the est allé rencontrer Serge Fiori avec la peur au ventre; on touchait à quelque, de sacré chose la plus grande œuvre de la culture populaire au Québec. En plus, il fallait non seulement lui demander de reprendre son œuvre mais sans sa voix. »

L’idée d’Harmonium en symphonique, Serge Fiori and avait déjà songé. «Un rêve de jeunesse, s’cus-t-il presque. Quand l’ADISQ a rendu hommage à harmonium, Simon avait fait des Arrangements avec orchestra et à ce moment-là, j’ai su que si quelque chose de ce genre-là pouvait se faire, ce serait avec lui. Contrairement à ce que les gars pensaient, pour moi, il était évident que je ne chanterais pas sur des Arrangements symphoniques tout simplement parce que ce serait plus symphonique, justement. »

Il a donné carte blanche aux deux fous dans l’attente d’un demo. «Simon’s best Enfermé counterpart quatre mois à écouter toute l’oeuvre, Raconte Nicolas Lemieux, Avant d’écrire et d’enregistrer is a suggestion with synthesizers. »

Retour auprès de Serge Fiori en sachant que la réponse, positive or negative, serait définitiv. Ce fut oui. « Je n’avais pas de doute sur ce que Simon pourrait en faire, explique aujourd’hui le composur. Par contre, je savais l’ampleur du travail que ça représentait et je me suis éclipsé pour attrere le premier demo. Je ne voulais pas que cette relecture m’appartienne. Pour in the best finality to make the final decision. »

«Mélodiquement et at the level of accords, ce sont déjà mes couleurs. La magie de ce projet-là tient à ce que Simon y ajouté sa science, sa sensibilité et sa lecture, ce qui a décuplé l’impact de chacune des pièces. »

«Simon a pris un mois complete juste à écouter les chansons d’Harmonium pour s’en imprégner. Quand j’ai appris ça, je savais que c’était accuracy la bonne approxche. »

Malgré Cette Confiance Acquise, à l’écoute du Premier Echantillon, Fiori est tombé à terre. «J’ai immédiatement su que c’était très précisément ça. Et ce n’était encore que des synthétiseurs! Simon is an eu l’intuition de se laisser porter par la musique sans la décortiquer. À partir de là, about the start of the collaboration, the discussions, the suggestions. Quand il m’a envoyé le second démo avec de légers corrected, j’avais entre les mains quelque chose de vraiment spécial, de grandiose. »

Étranger à la prétention, Serge Fiori avoue qu’il avait l’intuition que les chansons d’Harmonium avaient la richesse, le potentiel de s’épanouir totalement dans une relecture symphonique. « Cest sûr que dans la musique d’Harmonium, il y a des bouts classiques. Pour moi qui n’ai jamais travaillé la musique classique, l’envie que ça sun comme du classique régulièrement. Corn on était trois dans le groupe au début, cinq au deuxième album and sept au troisième. On essayait, parfois, de thunder un peu de l’ampleur que permet le classique. Mais là, quand tu le reçois ce résultat-là avec Simon et soixante-seize musiciens: cest incroyable! »

L’écoute de l’album qui en résulte strength and attitude contemplative narrative la musique prend de la hauteur. Comme un respekt qui s’impose. La decided on au créateur un profond plaisir. «Simon a adopté une approxche quasiment cinématographique dans la façon qu’il a eu de monter les pièces mais alsi dans le traitement sonore. Tu écoutes l’album d’un bout à l’autre et tu te réveilles après 2h20 en te demanding ce qui vient de se passer. On se retrouve complètement ailleurs, sur une autre planète. Le résultat est incroyablement satisfactory. Je pense que je ne serai plus jamais le même après avoir entendu ça. »

« Pour nous, ajoute le producteur, cest un immense poème et on n’a fait aucun compromises for lui thunder toute l’amplitude possible. Je ne voulais décevoir ni Serge ni les fans du groupe. Cest comme une armée d’Harmonium, les fans. Do n’as pas le droit de les décevoir. »

Entre deux sessions d’enregistrement, son Inertitude lui an imposé de Demander à Serge Fiori si ces fans allaient Zieler ça. «Ben voyons, a-t-il répondu, cest sûr qu’ils vont adorer. Cest un magnifique cadeau qu’on leur fait! »

Il y a, dans tout le processus de création de Histoires without probation. Harmonium symphonique une vision sortie d’une époque qui semblait révolue. On an album with Parfaitement Homogène d’une Indécente for 140 minutes, a journey without Escale was undertaken. Une experience in time contemplative à laquelle le public d’aujourd’hui est devenu pratiquement étranger.

«Après avoir écouté ça, quelque chose se passe en toi, dit Nicolas Lemieux. Ce que Serge avait fait en à peine quatre ans à l’époque, c’était déjà incroyable. De pouvoir le rendre en version symphonique 45 ans plus tard de façon also grandiose, c’était unimaginable. Cest une œuvre hallucinante. »

Fiori est tout aussi enthousiaste mais d’une nature plus réservée. « J’ai l’impression de découvrir ce que j’ai fait, soumet-il, incrédule. Je l’ai écrit pour moi et un petit groupe. À l’entendre sous cette forme-là, j’ai de la misère à croire que j’ai pu écrire ça. Je ne peux m’arrêter de l’écouter ces jours-ci. Cest l’ampleur, la profondeur musicale de cette version qui me renverse littéralement. »

Cest, pour lui, la version ultime. « Après L’Heptade le quatrième album du groupe aurait pu être ça: la version classique. Corn 45 ans plus tard, cest un cadeau de la vie. Qu’est-ce que je pourrais écrire après ça? La barre est toujours haute au moment de créer mais la nouvelle barre l’est tellement que je ne la vois plus! Cet album bouscule énormément ma vie. »

Près d’un demi-siècle après avoir couché les notes d’Harmonium sur papier à la recherche d’un idéal, Serge Fiori preserves cet état d’esprit. «J’écoute la musique dans tous les sens mais sans jamais décortiquer, sans analyzer et cest là où Simon et moi on sest vraiment rencontrés. Même s’il écrit d’une façon géniale avec une culture indestructible, il sent les chooses Exactement Comme Moi. »

«Retrouver un tout nouveau rapport avec cette musique-là, cest fou. Cette version for completing the music. J’ai juste envie de dire aux gens: all écouter ça et trippez! »

«À l’origine, on Cherchait à Transcender la Musique, Créer une Expérience Totale. At a Même fait le Stade olympique with 20 musiciens de l’OSM. Cette fois, on en avait 76! I am not ready to clarify the simplicity and the limit: the experience is not due to the achievement of a son. »

In the Kohérence avec toute la démarche, la Distribution de l’album se fait dans des conditions hors normes à l’écart des grandes platformformes téléchargement. The version numérique comme les disques compacts et les vinyles ne sont disponibles que via le site www. harmoniumsymphonique. com. Et c’est encore le seul accès à l’oeuvre d’ici à ce que les conditions permettent des représentations vivantes. Serge Fiori n’a pas fini de rêver.

Harmonium, Serge Fiori, Montreal Symphony Orchestra, Simon Leclerc, Histoire without Probation

World News – CA – Lancement de Histoires without Probation. Harmonium symphonique: la version ultime
. . Related title :
Lancement de Histoires without probation. Harmonium symphonique: la version ultime
Harmonium sans paroles, mais tout en musique
Harmonium symphonique: une histoire, deux paroles
« Histoires sans paroles. Harmonium symphonique », ou la réalisation du rêve de Serge Fiori
En entrevue avec Paul Arcand | Serge Fiori and the maestro Simon Leclerc for Harmonium symphonique
EbeneMagazine – CA – Harmonium without probation, mais tout en musique
LevelMagazine – CA – Harmonium symphonique: une histoire, deux paroles
. . World News – CA – . . World News – CA – . . World News – CA – «Histoires without parole. harmonium . . .
. . LevelMagazine – CA – «Histoires without parole. Harmonium symphonique »or the new edition by Serge Fiori
– <a href="/?s=Harmonium et musique symphonique: les extraterrestres

Ref: https://www.lenouvelliste.ca

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]