World News – FR – Attentat à Paris: le principal suspect mis en examen pour « tentatives d’assassinat » terroristes

0
19

Le ressortissant pakistanais accusé d’avoir gravement blessé deux personnes avec un hélicoptère vendredi à Paris a été mis en examen et emprisonné pour « tentatives d’assassinats » terroristes « 

Le ressortissant pakistanais accusé d’avoir gravement blessé deux personnes à l’aide d’un hélicoptère vendredi à Paris pensant s’en prendre à l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a été mis en examen le mardi 29 septembre 2020 et emprisonné pour «tentatives d’assassinats» de terroristes

Au bout de quatre jours de garde à vue, Zaheer Hassan Mahmoud a été présenté à un juge d’instruction qui l’a inculpé pour « tentative d’assassinat en lien avec une entreprise terroriste » et « association de criminels » terroriste criminel, a indiqué la poursuite du terrorisme (Pnat) Il a été placé en détention provisoire

Lors d’une conférence de presse dans l’après-midi, le procureur national antiterroriste Jean-François Ricard avait confirmé que l’assaillant, en attaquant deux employés de l’agence First Lines, visait Charlie Hebdo, dont les locaux étaient situés à cet endroit, rue Nicolas-Appert (XIe arrondissement), lors de l’attentat meurtrier de janvier 2015

L’auteur de cette attaque islamiste a déclaré aux enquêteurs avoir regardé « ces derniers jours des vidéos du Pakistan » concernant la publication et la republication début septembre par Charlie Hebdo de caricatures de Mahomet qui en avaient fait la cible des djihadistes, a ajouté le magistrat

Selon le procureur, certains « amis » entendus par les enquêteurs ont confirmé que l’homme « avait regardé abondamment ces derniers temps des vidéos de Khadim Hussain Rizvi, fondateur et chef du parti Tehreek-e-Labbaik Pakistan, dit le TLP », Mouvement extrémiste pakistanais

Le TLP a participé à des manifestations début septembre rassemblant des milliers de personnes dans plusieurs villes du Pakistan contre Charlie Hebdo et la France après la réédition des caricatures

Son acte était prémédité, selon le Pnat: « en colère », la personne avait effectué des repérages les jours précédant l’attaque, avait acheté le même matin l’hélico, un marteau et des bouteilles de white spirit, car son « projet initial était d’entrer dans les locaux du journal, si nécessaire à l’aide d’un marteau, et d’y mettre le feu », selon Jean-François Ricard

« Arrivé devant la rue, et voyant les victimes, il a pensé que ces dernières travaillaient pour (Charlie Hebdo) et a décidé de les attaquer () soudainement », dit-il

L’employé de Front Line est « toujours hospitalisé dans un état très grave » avec plusieurs fractures du crâne, tandis que son collègue a « eu plusieurs blessures et fractures au visage »

Arrêté place de la Bastille après les faits, Zaheer Hassan Mahmoud a passé quatre-vingt seize heures en garde à vue aux mains des enquêteurs de la brigade criminelle et de la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI)

L’agresseur présumé, qui avait initialement affirmé qu’il s’appelait Hassan Ali et avait 18 ans, a été confronté à une photo d’un passeport pakistanais retrouvé dans son téléphone et a finalement déclaré qu’il s’appelait Zaheer Hassan Mahmoud et qu’il avait 25 ans

Ce nom était aussi celui sous lequel il avait enregistré une vidéo peu de temps avant son acte, dans laquelle il annonçait son intention de se «révolter» contre les dessins animés La vidéo circulait sur les réseaux sociaux

Il dit qu’il vient de Kothli Kazi, un village du district agricole de Mandi au Pendjab au Pakistan

Contacté par téléphone par l’AFP, Arshad Mahmoud, qui s’identifie comme son père, s’est dit « très heureux » et « très fier » des actions de son fils, qui « protégeait l’honneur du prophète »

Sous ces deux identités, l’homme était inconnu des services spécialisés Mais il a dit être arrivé en France en août 2018 et, grâce à sa première identité de mineur, a bénéficié de l’aide à l’enfance dans le Val-d’Oise Sa carrière a a ouvert un débat politique en France sur la prise en charge des mineurs non accompagnés

Dans l’état actuel des choses, les enquêteurs semblent penser qu’il a agi seul: les dix personnes en détention depuis vendredi ont toutes été libérées

Parmi eux se trouvaient un frère et plusieurs anciens colocataires de l’agresseur présumé, mais aussi « Youssef », un Algérien de 33 ans soupçonné pendant un temps d’être complice et qui, au contraire, en a fait la « preuve » beaucoup de courage pour essayer d’attraper l’accusé pour l’arrêter », selon le procureur antiterroriste

L’information judiciaire devra déterminer « s’il a reçu un quelconque soutien », a noté M Ricard

1 C’est de retour en Haute-Garonne: les gendarmes mettent en garde contre l’arnaque des faux bitumeurs

3 Cherbourg: après la mort de leur mère dans un accident, ces jeunes enfants s’effondrent sous l’endettement

4 Près de Rouen, sa maison est squattée: « Je n’ai pas le droit de les expulser, c’est terrible »

5 Le congé pour soignant indemnisé entre en vigueur le 1er octobre, voici comment l’obtenir

© 2020 newsfr, détenu et coopéré par Publihebdos et ses filiales Hébergement dédié: DIS Group, Digital Ad Trust et ACPM Concept et design: Datagif

Attaque, Paris, tir de Charlie Hebdo, terrorisme

Actualités du monde – FR – Attaque à Paris: le principal suspect mis en examen pour « tentatives d’assassinat » terroriste



SOURCE: https://www.w24news.com/news/world-news-fr-attentat-paris-le-principal-suspect-mis-en-examen-pour-tentatives-dassassinat-terroristes/?remotepost=355287

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]