World News – FR – Bien-être animal: bientôt la fin des animaux sauvages dans les cirques?

0
21

Alors que la question du bien-être animal est entrée dans le débat public, Barbara Pompili doit faire des annonces sur ce sujet inflammable mardi

Bientôt la fin des grands félins dans les cirques, les delphinariums ou les élevages de visons? Un plan gouvernemental était attendu il y a un an, après déjà plusieurs mois de concertation Mais depuis, rien, au grand dam des associations de défense des animaux

Arrivée au ministère de la Transition écologique au début de l’été, Barbara Pompili a hérité de ce dossier qui pourrait être traduit dans les urnes, après que le «parti animaliste» a recueilli près d’un demi-million de voix aux Européens de mai 2019

La pétition pour un « référendum pour les animaux », appelant à l’interdiction des expositions d’animaux sauvages, de la chasse à chiens ou de l’élevage pour la fourrure, a été signée par plus de 750 000 internautes et a obtenu le soutien de 141 parlementaires (elle prendre 47 millions de signataires et 185 parlementaires pour organiser l’élection)

>>> À lire aussi: Fin de l’élevage intensif, interdiction de la chasse à chiens En quoi consiste le référendum sur la cause animale?

Début octobre, un projet de loi du groupe Ecologie Démocratie Solidarité (EDS) intégrant une bonne partie de ce « référendum » doit être examiné à l’Assemblée et les députés LREM ont déposé en juillet leur propre projet de loi dédié au bien-être animal

Barbara Pompili – dont le ministère n’est chargé que de la faune – a reçu la semaine dernière des représentants des secteurs concernés pour des consultations, mais les annonces qu’elle doit faire mardi sur les « projets prioritaires » sont déjà inquiétantes

L’industrie française de la fourrure dénonce par avance une « décision inédite (qui) sacrifie un secteur économique pour satisfaire les revendications de la minorité animale active » et a annoncé son intention de contester en justice une éventuelle interdiction de l’élevage de visons, qu’elle croit menacerait 2500 emplois

Autre secteur très symbolique, les cirques, alors que plus d’une vingtaine de pays européens ont déjà limité ou interdit la présentation des animaux, comme près d’une centaine de communes en France « Nous avons peur pour nos animaux, nous lui avons dit (Mme Pompili) que ils allaient mourir », a déclaré William Kerwich, président du syndicat des travailleurs du cirque et de la capacité animale « Il y a près de 500 animaux sauvages en France, qu’allons-nous en faire? Qui va s’occuper d’eux? Nous avons les diplômes pour »

Pour lui, le ministre répond aux motivations politiques et « a besoin de faire des annonces rapidement », face à la montée en puissance des « verts, qui ont remporté les élections municipales » « On comprend qu’il y a un enjeu de société, mais c’est pas de bien-être animal Nous avons besoin de garanties, elle a dit qu’elle était prête à nous aider, mais n’a pas parlé de reconversion « pour la soixantaine de cirques animaliers

« Cela a des conséquences pour les personnes dont le travail avec les animaux est leur vie depuis parfois sept ou huit générations », ajoute Cyrille Emery, délégué général de l’Association pour la défense des cirques familiaux « Nous ne disons pas qu’il n’y a pas de question et nous voulons un accord », a-t-il dit tout en craignant également que l’aspect politique ne prenne le dessus, pour satisfaire« des petits groupes qui disent que tout doit être arrêté »

Matthieu Orphelin, chef des députés EDS, affirme en tout cas avoir « forcé le gouvernement à bouger » et attend du ministre « des engagements, avec des perspectives et des dates claires et un soutien aux parties prenantes »

Au ministère, on explique que Barbara Pompili a mené les discussions « à chaque fois avec la volonté de mettre en place des plans de transformation (pour les filières) et le souci du bien-être animal » Pas de quoi rassurer les tenants du « traditionnel « cirque, qui réclame quelque 14 millions de spectateurs annuels, contre un million pour le cirque » contemporain « , sans animaux

William Kerwich nous assure que son syndicat intentera une action en justice contre toute interdiction et consulte déjà les chasseurs, dont Barbara Pompili est une bête noire, pour d’éventuelles protestations Cyrille Emery se demande « Pourquoi le cirque devient-il si urgent, plus que la tauromachie par exemple?  »

Barbara Pompili, animal sauvage, Bien-être animal, France, Cirque

Actualités du monde – FR – Bien-être animal: la fin des animaux sauvages dans les cirques bientôt?


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]