World News – FR – Challenge Cup – Radradra au centre des débats avant Bristol-UBB

0
4

Les chances de la vie font parfois bien les choses Ou les choses drôles En s’engageant en novembre avec Bristol, la star fidjienne n’a pas soupçonné un seul instant qu’elle retrouverait ses amis girondins cet automne, dans le Challenge européen, pour une place en finale qui aucune de ces deux villes, jumelée par ailleurs depuis 1947, n’a connu jusqu’alors Cette perspective s’est concrétisée à la fin de la pandémie lorsque l’organisateur de l’événement a maintenu coûte que coûte ses phases finales prévues pour le printemps, permettant aux joueurs transférés d’évoluer. dans leur nouvelle équipe

Après avoir porté l’UBB, déclenché une vague d’optimisme la saison dernière, Radradra a enfilé la tenue de Bristol cet été, comme si de rien n’était au vu de son adaptation expresse, avec cette étiquette X-factor collant à lui. décidément à la peau Ces derniers mois, frustration et fatalisme ont accompagné le club de Laurent Marti, orphelin de ce bijou censé l’emmener au bout de ses rêves à la fin de la saison dernière « Semi ne voulait pas partir », relance le Président girondin qui n’a pas pu ou voulu surenchérir sur l’offre des Bears mais qui tient Radradra en haute estime « Il est le premier joueur qui, en partant, est venu me dire au revoir et, en plus, m’a fait un cadeau », souligne Marti

Peut-on considérer ses retrouvailles en demi-finale comme un autre cadeau? A priori non « Il nous a beaucoup aidé à y arriver et à lui faire face, aujourd’hui nous sommes un peu déçus », résume avec nostalgie le capitaine Jefferson Poirot, lui aussi contre la malchance

« Pour être honnête, avant le match contre Edimbourg (victoire 23-14), nous avons reçu des messages vidéo encourageants des anciens joueurs qui étaient là l’an dernier et Semi a également fait un message C’était sympa », sourit Poirot « Mais il a rappelé qu’on se verrait à coup sûr la semaine prochaine » Ou comment se mettre un peu plus dans la tête de vos ex, les marquer, les inhiber « Il ne faut pas se fixer sur Semi », tente l’ouvreur Matthieu Jalibert pour chasser le spectre fidjien « C’est un joueur à museler », analyse Urios « Mais j’ai ma petite idée », continue-t-il malicieusement « Souvenez-vous, nous sommes venus à Bordeaux avec Castres en 2019, nous n’avions pas trop vu Radradra, nous nous sommes bien occupés », sourit l’entraîneur de l’UBB

Sa recette, faisant de Guy Roux: « dans le football, on appelle ça la » défense individuelle « S’il va pisser, on va pisser avec lui Il ne faut pas lâcher prise une seule seconde », explique-t-il «Avec rien, il peut faire beaucoup de choses et si, comme contre les Dragons (victoire 56-17 en quart de finale), il a beaucoup de choses, il devient tout simplement imparable Et comme à côté de Radradra, à Bristol, il y a plein de bons « Voici l’UBB averti mais déterminé car » nous aussi avons récupéré des joueurs qui vont nous aider comme Guido (Petti), Joseph (Dweba), les deux Ben (Lam et Tameifuna) « , liste Poirot » Nous avons aussi notre mot à dire dans ce jeu  »

J’accepte de recevoir par e-mail des actualités et des offres concernant les produits et services & des entreprises du même groupe qu’Eurosport

Union Bordeaux Bègles, Bristol Bears, European Rugby Challenge Cup, Semi Radradra

Actualités du monde – FR – Challenge Cup – Radradra au centre des débats avant Bristol-UBB


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]