World News – FR – La vente de Suez, ou les hésitations de l’État en tant qu’actionnaire

0
15

«En raison de la crise sanitaire, on s’interroge un peu moins sur la réforme du lycée e»

Premier débat Trump-Biden, mise en examen dans l’attentat de Paris, Veolia-Suez L’actualité de ce mercredi matin

Enquête sur l’attentat de Paris, le bien-être de la faune, le déficit sécuritaire: l’actualité de ce mardi

Andrà © -Joseph BouglioneÂ: « Dans le bon sens, pour les animaux et pour le monde du cirque »

Le JDD a-t-il censuré un forum critiquant la gestion de l’épidémie et le «catastrophisme» des autorités?

à ?? voulant prendre soin de la chèvre et du chou, on finit par aliéner tout le monde Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, vit cette douloureuse expérience dans le feuilleton industriel du retour: la vente de 32% du capital de la distributeur de ??? ? eau Suez par son actionnaire de référence EngieAll pour 3 milliards d’euros Une opération complexe et éminemment politique puisque l’Etat détient 28% du capital d’Engie, le vendeur de Suez Et pour pimenter l’opération, la cible n’entend pas se laisser avaler par son principal concurrent Veolia et s’apprête à trouver un autre acheteur

Depuis plusieurs jours, bon nombre d’acteurs de ce dossier, qu’ils soient pour ou contre cette opération, ont eu des propos très durs contre les choix du ministre du Royaume-Uni économie, en première ligne de cette opération Sa position, inlassablement répétée, consiste à insister sur le fait qu’il ne se laissera pas dicter par le seul acheteur potentiel de Suez, à ce jour: Â Veolia, le numéro d’un français de la distribution d’eau et traitement des déchets Bruno Le Maire l’a de nouveau répété mardi à l’Assemblée nationale

Le ministre de l’Économie veut éviter deux écueils Premièrement, donner l’impression de laisser la vente de Suez se dérouler sans concurrence Et ensuite, endurer la colère des élus locaux qui, à la tête de leurs communautés respectives, sont les clients de Veolia ainsi que de Suez Bruno Le Maire doit également faire face aux déclarations du Premier ministre Jean Castex, qui avait initialement avalisé l’opération

Cependant, de nombreux maires voient l’absorption du numéro deux d’eau par le numéro un d’une manière hostile et hostile au détriment de la concurrence Le ministre de l’Économie a passé les dix derniers jours à tenter de gagner du temps Objectif: faire émerger une offre publique d’achat alternative ou trouver un accord entre Veolia et les dirigeants de Suez Fail jusqu’à mardi soir, et rencontre entre les dirigeants des deux sociétés, Veolia a refusé de modifier son planning et a répété que son offre de rachat était tenue jusqu’à mercredi, 11h59m Il pourrait être révisé à la hausse d’ici là: le prix d’achat pourrait passer de 1550 euros par action à 17 euros

A lire aussi: Suez-VeoliaÂ: « C’est comme annoncer qu’on fusionne l’OM et le PSG, personne ne serait content! »

Afin d’assouplir ce calendrier serré, le ministre de l’Économie a invité samedi les dirigeants de Suez et ceux de Veolia à s’asseoir autour d’une table à Bercy L’échec était évident Le PDG de Veolia, Antoine Frérot a tout simplement refusé de allez-y «Bruno Le Maire doit penser que les affaires des grandes entreprises sont traitées comme une réunion du G8 Nous négocions et nous publions un communiqué de presse final», glisse perfidement un ancien membre de la direction de Suez

L’heure de vérité devrait sonner ce mercredi à 15 heuresm, lors de la réunion du conseil d’administration d’Engie Ses 13 membres auront le choix entre accepter l’offre de Veolia ou demander un peu plus de temps pour l’examiner en détail Ce qui pourrait conduire à un retrait pur et simple de Veolia – Antoine Frérot est à deux ans de sa retraite et il joue son dernier deal dans lequel il a mis toute sa crédibilité Pas impossible qu’il reconditionne sa proposition », estime un cadre d’Engie

Le vote du conseil d’administration d’Engie sera donc décisif Trois de ses membres représentent l’État actionnaire Insuffisant pour constituer une majorité et faire pencher la balance, comme le souhaiterait Bercy Cinq autres sont considérés comme indépendants En principe, ils ne le sont pas responsable devant quiconque et doit faire passer les meilleurs intérêts de l’entreprise au premier plan Mardi soir, Bercy n’a pas pu indiquer à Libération dans quel sens les administrateurs de l’Etat voter

Une source la plus proche des discussions n’exclut pas que Bercy cherche à « retourner » les administrateurs indépendants pour les inciter à voter dans le sens souhaité par l’Etat Et cet interlocuteur discret cite le cas de Ross McInness, directeur tombant dans la catégorie des « indépendants » mais aussi président du motoriste aéronautique Safran Une société dont l’Etat détient 112% du capital et qui équipe des avions de combat de l’armée française, notamment le Rafale Difficile dans ces conditions de se fâcher contre Bercy

Quelle que soit l’issue du conseil d’administration d’Engie ce mercredi, le résultat sera perdant Si la vente de Suez est confirmée, Bruno Le Maire n’aura pas réussi à imposer son point de vue Si la vente est au contraire reportée voire annulée, le la direction d’Engie sera chahutée par ses actionnaires, mécontents de voir un chèque de 3 milliards leur échapper

240920

Le numéro deux français de l’eau et des déchets frappe fort pour ne pas être racheté par le numéro un Son dernier fait d’armes, la mise à l’abri d’une partie de ses actifs dans une fondation à but non lucratif, déjoue sérieusement les plans de l’acquéreur Veolia

300920

Lâ ???? nouvelles
Attaque Le ressortissant pakistanais accusé d’avoir gravement blessé deux personnes avec un hélicoptère vendredi à Paris, pensant qu’il allait attaquer

230920

Les dirigeants de la société de distribution d’eau mise en vente et ceux de l’acheteur Veolia ont été entendus par les parlementaires mercredi L’affaire prend une dimension de plus en plus politique

280920

Attaque à Paris Trois jours après l’attaque des hachoirs à Paris, les enquêteurs tentent de faire la lumière sur la véritable identité de l’assaillant, y compris l’assaillant

240920

Pour bloquer la tentative de reprise de son concurrent, le groupe a logé ses activités françaises dans une fondation incessible Un montage juridique inattendu qui s’empare à la fois de Veolia et de l’actionnaire de Suez, Engie

220920

Alors que Suez n’a plus que quelques jours pour contrer le plan de reprise formulé par son principal concurrent Veolia, ses salariés ont de nouveau été appelés à se mobiliser ce mardi contre une opération Ration jugée absurde Malgré les promesses, ils ne croient pas à une fusion sans rupture sociale

240920

Les actualités
Droit de la recherche Après un examen harmonieux, les députés ont largement voté dans la nuit de mercredi à jeudi sur le projet de loi sur la recherche

270920

Planète préservée, vies sauvées… ¦ Lors d’une table ronde, les opérateurs ont déployé des arguments choquants pour promouvoir une connexion plus rapide

220920

Pour tenter de se débarrasser du rachat de 14 milliards d’euros du joaillier américain, le groupe de luxe français a produit une lettre du ministère des Affaires étrangères l’invitant à « reporter » l’opération Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire , avait initialement refusé de signer un tel texte

290920

L’ONG a annoncé sa décision suite au gel de ses comptes bancaires par les autorités indiennes, qui n’aiment pas les campagnes et le travail d’Amnesty

Profitez de la version numérique du quotidien et du journal du lendemain avant tout le monde

SUEZ, Veolia, ENGIE, Antoine Frérot, Jean-Pierre Clamadieu

Actualités du monde – FR – La vente de Suez, ou les hésitations de l’État en tant qu’actionnaire



SOURCE: https://www.w24news.com/news/world-news-fr-la-vente-de-suez-ou-les-hsitations-de-ltat-en-tant-quactionnaire/?remotepost=354500

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]