World News – FR – À l’aube d’une seconde vague: le scénario budgétaire inquiétant du gouvernement pour la sécurité sociale

0
14

Les dépenses liées à Covid-19 ont créé un déficit record de 44Mardi 4 milliards d’euros, le gouvernement a présenté un budget 2021 « très fragile », « sans répondre aux défis » posés par les aidants. Explications

« La présentation d’un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) n’a jamais été aussi concise » Dans la pleine peur d’une seconde vague de pandémie et alors que certains hôpitaux sont saturés, comme à Toulouse, les ministres de la Santé et des Comptes publics ont pas convaincu les membres de la Commission des comptes de la sécurité sociale à qui ils ont présenté leur scénario budgétaire pour l’année prochaine Leur « discours offensant, énumérant la création officielle d’une cinquième branche de la Sécurité sociale pour le soutien de l’autonomie, la mise en place d’un congé de paternité, le premier partie du Ségur de santé ou de la mise à disposition, à doigt mouillé, 43 milliards d’euros de dépenses pour faire face à la pandémie en 2021, n’ont pas eu l’effet de séduction attendu

« Au contraire, cela nous a même parfois inquiétés », a déclaré Pierre-Yves Chanu, le vice-président cégeiste de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale « Cela ressemble vraiment à un budget de transition, en attente, extrêmement vague, qui On ne peut pas être un budget à la hauteur des enjeux », résume-t-il D’autant plus que le Ségur de la santé« n’a pas tout résolu », a également rappelé Rose-May Rousseau, secrétaire générale de l’Usap-CGT, dont le syndicat appelle à une manifestation nationale des professionnels de santé , le 15 Octobre

Certes, les dépenses de l’Objectif National de Dépenses d’Assurance Maladie (Ondam) ont monté en flèche avec l’épidémie de Covid-19, entre achats de masques, remboursements de tests, arrêts de travail et accompagnement du personnel soignant Le coût de l’épidémie est devrait s’élever à 15 milliards d’euros Soit une augmentation de l’Onda de 76% pour cette année, contre 245% dans le PLFSS initial, voté fin 2019 Pour 2021, le gouvernement prévoit une moindre augmentation de 35%, avec 4 milliards d’économies attendues sur les dépenses d’assurance maladie, dont 800 millions sur l’offre de soins de santé La vieille logique de maîtrise des dépenses est donc apparue pour financer les 125 milliards d’euros de mesures supplémentaires de Ségur, et pour suivre les nouvelles trajectoires budgétaires Ces mêmes principes, selon une étude du ministère de la Santé, ont conduit en 2019 à la fermeture de 3400 lits d’hôpitaux complets dans les établissements de santé, malgré la mobilisation des infirmières personnel

Face au choc sanitaire, le déficit des comptes sociaux sera de 444 milliards d’euros fin 2020, moins qu’attendu (52 milliards d’euros) La cause en est la récession économique qui a conduit à une perte de revenus abyssale, notamment via les suppressions d’emplois et le recours massif au chômage partiel qui ont fondu acompte des cotisations sociales

Le gouvernement, qui espère un rebond de l’activité, a estimé le déficit pour l’année prochaine à 271 milliard d’euros En 2010, après la crise financière, en comparaison, il avait atteint 28 milliards d’euros « La sécurité sociale va durablement souffrir de déficits élevés, probablement plus de 20 milliards d’euros dans les années à venir », a prévenu Olivier Dussopt, le vice-ministre en charge des comptes publics Se faisant appeler «ministre de la balance des comptes de la sécurité sociale», Olivier Véran a, pour sa part, promis de ne pas fermer les yeux sur les déficits Le ministre de la Santé souhaite «une réflexion sur les mesures nécessaires à une trajectoire de maîtrise des dépenses sociales» (), une fois le pic de la crise surmonté « , y compris également les retraites

 » Notre humanité est plus forte que tout!  »: le T-shirt exclusif pour ce Festival de l’Humanité autrement

Pour l’anniversaire de ses 90 ans, revivez en récits et en photos l’incroyable histoire de la Fête de l’Humanité

Ce livre est une aide pour tous ceux qui veulent participer à un processus de dépassement du capitalisme et de construction d’un monde qui n’a jamais existé auparavant

La pandémie de Covid-19 a fonctionné comme un révélateur puissant des fractures et des contradictions imposées par le capitalisme financiarisé au sens même du travail

La question des inégalités de droit et de revenus est à travers ce 2ème numéro de la revue «Travailler au Futur» entièrement consacré au travail des femmes en France

A la découverte d’une inconnue célèbre: Elsa Triolet A l’occasion du cinquantième anniversaire de sa disparition, l’Humanité se consacre

Petit essai philosophique sur le coronavirus Lors de la pandémie de coronavirus, soignants soignés, gendarmerie

Après la violence de ce que nous avons dû endurer, qui nous frappe encore et le monde entier avec nous, il ne faut pas « jouer le petit bras »

Voici un petit livre de combat pour la banlieue en général et Aubervilliers en particulier: il balaie fortement les clichés sur les territoires «bannis»

UNE PLONGEE DANS FERRAT INTIMATE Dix ans après sa mort, le souvenir de Jean Ferrat reste vivant parmi ceux, très nombreux, qui l’ont aimé

Sans le dissocier de tous les mouvements sociaux et citoyens, Patrick Le Hyaric, directeur de L’Humanité, tente ici une analyse du mouvement

La sécurité sociale en France, 2021

World news – FR – Alors qu’une seconde vague se profile: le scénario budgétaire inquiétant du gouvernement pour la sécurité sociale


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]