World news – « Fuck tha police »… Donald Trump partage une vidéo truquée de Biden

0
23

Monde « Fuck tha police »… Donald Trump partage une vidéo truquée de Biden

FAKE NEWS Twitter a signalé le tweet comme un « contenu manipulé » mais de l’a pas supprimé

Publié le 16/09/20 à 20h46
— Mis à jour le 16/09/20 à 22h19

Donald Trump remet ça. Après avoir partagé une vidéo de Nancy Pelosi au ralenti pour faire croire qu’elle était ivre, le président américain a retweeté un clip de Joe Biden qui remplaçait la chanson Despacito de la vidéo originelle par Fuck tha police. Twitter a signalé qu’il s’agissait d’un « média manipulé » mais ne l’a pas supprimé, alors que l’entreprise doit jouer les équilibristes pour déterminer ce qui relève de la parodie ou de la désinformation.

En campagne en Floride, où il est au coude à coude avec Donald Trump, Joe Biden a joué Despacito sur son téléphone après avoir été présenté aux électeurs par Luis Fonsi. Hochant la tête au rythme de la musique, Joe Biden sourit et lance : « Ah, si j’avais le talent de ces personnes, je serais élu président par acclamation. »

After being introduced by Luis Fonsi, Joe Biden pulled out his phone and started playing Despacito ahead of his remarks kicking off Hispanic Heritage Month in Kissimmee, FL. pic.twitter.com/7R6hUZgLW1

The United Spot, un compte pro-Trump, a remplacé la bande-son par Fuck tha Police de N.W.A., écrivant : « Joe Biden a un truc à dire, et ce n’est pas bon ». Donald Trump a ensuite retweeté le message, demandant : « De quoi s’agit-il ? ».

Dans les commentaires, de nombreux internautes ont d’abord cru qu’il s’agissait d’une vidéo authentique – il n’y a aucun moyen visuellement de savoir qu’elle a été manipulée. Avec son label, Twitter renvoie toutefois vers la vidéo originale.

Pour Donald Trump, cet acte est loin d’être anecdotique. Alors que les manifestations contre le racisme et les violences policières ont parfois dégénéré en émeutes, notamment à Kenosha et Portland, le président américain se pose en défenseur de la loi et l’ordre et accuse Joe Biden de soutenir le « définancement de la police » (defund the police).

Selon un sondage de Sierra College pour le New York Times, dans quatre Etats cruciaux (Minnesota, Nevada, New Hampshire et Wisconsin), les électeurs ont indiqué que régler le problème de l’insécurité était aussi important que lutter contre le coronavirus. La population blanche peu diplômée (Bac + 2 ou moins), est, elle, davantage préoccupée par la loi et l’ordre que pas le Covid (55 % contre 38 %). Comme expliquait à 20 Minutes le chercheur Omar Wasow en juin dernier : « Si la préoccupation principale des électeurs n’est pas le coronavirus mais l’insécurité, Donald Trump sera en position de force pour mobiliser sa base ». Et chaque tweet contribue à façonner son fil narratif.

02/09/20 | DECRYPTAGE

08/09/20 | SPRINT FINAL

04/09/20 | ETATS-UNIS

Choix de consentement © Copyright 20 Minutes – La fréquentation de 20 Minutes est certifiée par l’ACPM


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Donnez votre point de vue et aboonez-vous!

[gs-fb-comments]

[comment-form]

Votre point de vue compte, donnez votre avis

[maxbutton id= »1″]