World news – Inès Vandamme dans « Stars in the Nude »: « Je me suis sentie investie dans une mission »

0
0

En plus de Maëva Coucke, Lola Dubini, Anaïs Grangerac, Linda Hardy et Nathalie Marquay, la danseuse professionnelle a quitté sa zone de confort pour sensibiliser au cancer du sein et de l’utérus.

Qu’est-ce qui vous a motivé à participer?

L’occasion de rendre hommage à la femme de mon grand-père, qui a eu deux fois un cancer du sein. Elle est très touchée que je partage son histoire et a hâte de voir l’émission.

Vous aviez un grand avantage sur vos camarades …

Oui, je suis un danseur professionnel, mais je ne voulais pas de traitement spécial. Et puis Chris Marques a placé la barre tellement haut dans la chorégraphie que j’ai été abasourdi. En même temps, cette chose qui nous dépasse mérite d’être surpassée dans le vrai sens du terme. Nous avons donné toute notre âme.

Et décapage, était-ce facile pour vous?

On se dit qu’en tant que danseur on n’est jamais très, très vêtu de nos petits vêtements … Quand je monte sur scène, je fais mon travail, je suis une personne complètement différente. J’étais là pour défendre une chose, ça a complètement changé la donne. Je me suis préparé psychologiquement à être seins nus, c’était le défi.

Ne nous dis pas qu’une fille comme toi a un problème!

Nous l’avons tous et moi d’abord et je le dis haut et fort. Je n’aime pas toutes les parties de mon corps!

Certaines personnes sur les réseaux sociaux vous ont attaqué parce qu’ils pensent que la nudité dans la série n’est rien de plus que de la provocation …

Il existe de nombreuses autres façons de sensibiliser au cancer, mais c’est l’une d’entre elles. Nous avons décidé de frapper fort, c’est-à-dire de nous mettre à la place de la personne à tester. Les mots ne suffisent pas, nous avons agi. Après avoir répondu sur Instagram, j’ai reçu d’innombrables messages, plus de 500, des témoignages de femmes dans la trentaine, de femmes qui ont perdu leur mère, leur meilleure amie, des messages sublimes qui m’ont fait frissonner et m’ont fait me sentir mieux car le cancer du sein est la cause la plus meurtrière pour les femmes.

Comment cela s’est-il passé avec vos camarades?

J’ai découvert des femmes fantastiques. Il y avait une telle amitié entre nous, une telle osmose … Nous avons eu des moments passionnants et des rires alors que le stress devenait incontrôlable.

Quel était le plus courageux?

Nathalie Marquay. Danser était extrêmement difficile pour elle. Ça s’est dévalorisé quand c’était génial, ça m’a époustouflé, je l’ai vu se transformer.

Que retenons-nous de cette aventure?

J’avais l’impression d’être en mission et je veux que le message se répande plus tard pour que les tests ne soient plus un tabou.

« Les stars nues », 21h05, TF1

Protection de la vie privée –
Annonceurs –
Contact –
Politique relative aux cookies –
Conditions d’utilisation –
Conditions de vente –
Charte des médias

Ref: https://www.sudinfo.be